in

Que fait Honey Boo Boo maintenant ? Alana Thompson parle de la célébrité des enfants

L’enfant star de TLC, Alana Thompson, met l’apparat derrière elle une fois pour toutes.

Maintenant, elle fait des choses plus grandes et meilleures – comme poser pour Teen Vogue.

Que fait Honey Boo Boo maintenant ?

Honey Boo Boo – ou Alana Thompson – est sur le point d’avoir 16 ans, elle est lycéenne et vit avec sa sœur, Pumpkin, tout en travaillant à la télé-réalité.

C’est une adolescente normale qui rêve d’être infirmière néonatale et essaie d’obtenir des A directement.

Thompson est devenu célèbre après être apparu sur TLC’s Toddlers & Tiaras en tant que candidat à un concours de beauté de 6 ans. Le surnom est resté après avoir frappé d’autres concurrents avec la célèbre ligne.

Après « Toddlers & Tiaras », la famille de Thompson a décroché un accord avec TLC.« Here Comes Honey Boo Boo » a suivi et a souvent semblé se moquer de ce qui est devenu connu comme une famille « Redneck » autour de leur Géorgie natale.

Elle est également apparue sur « Dancing With the Stars: Juniors » en 2018.

Alana Thompson ne veut plus être connue sous le nom de « Honey Boo Boo ».

« Ma maman ne m’a pas nommé Honey Boo Boo. Je m’appelle Alana », a-t-elle déclaré dans son interview pour Teen Vogue, citant qu’elle ne souhaitait plus être connue comme l’enfant turbulent que les téléspectateurs connaissaient autrefois.

La famille de Honey Boo Boo a été suivie de controverses.

« Voici le miel Boo Boo » a été annulée après qu’il a été révélé que la mère de Thompson, June Shannon, avait une relation amoureuse avec un homme qui a été reconnu coupable d’abus sexuels sur des enfants – ses victimes comprenaient l’une de ses filles.

Shannon a eu une autre chance de We TV avec son émission « Mama June: From Not to Hot », qui a suivi son parcours de perte de poids après sa chirurgie bariatrique. Cependant, le sort de la série est actuellement indécis car Shannon et son petit ami font face à des accusations de possession de drogue.

Pourtant, en mars dernier, Shannon a fini par obtenir une autre émission intitulée « Mama June: Road to Redemption », qui présente également Thompson et sa sœur, Lauryn « Pumpkin » Shannon Efird et leur voyage de réconciliation familiale.

Alana Thompson fait face aux conséquences d’être une enfant star.

L’adolescente, qui aura 16 ans plus tard ce mois-ci, a révélé qu’il était difficile pour elle de gérer la toxicomanie de sa mère et qu’elle ne savait parfois pas où elle allait finir.

Thompson a également parlé de la honte corporelle qu’elle a subie de la part d’adolescents et d’adultes, et a admis qu’elle n’avait pas beaucoup d’amis parce qu’elle ne faisait pas confiance aux gens.

Pourquoi? Parce qu’elle est convaincue qu’ils ne voudraient se lier d’amitié avec elle que pour sa célébrité « Honey Boo Boo ».

Les gens sympathisent avec ses luttes.

Beaucoup ont pris la défense de l’adolescente en ligne, soulignant que la marque n’était pas de sa faute.

« Elle est littéralement une enfant qui a été exploitée par des adultes toute sa vie », a déclaré quelqu’un, gagnant une vague d’approbation de la part des autres utilisateurs.

Et c’est vrai. Enfant, Thompson n’a jamais eu son mot à dire dans l’implication médiatique de sa famille.

Elle était tout simplement trop jeune pour consentir à être filmée. Aujourd’hui adolescente, elle en paie le prix en se battant pour sa propre identité tout en essayant de se débarrasser de celle que sa famille lui a confiée.

Et comme si être une adolescente n’était pas déjà difficile, elle doit également gérer sa relation douloureuse avec sa mère aux yeux du public tout en affrontant des trolls qui scrutent constamment son apparence.

Continuez à faire votre truc, Mlle Alana ! Nous vous encourageons !

Yona Dervishi est une écrivaine qui travaille actuellement chez YourTango en tant que stagiaire éditoriale. Elle couvre des sujets relatifs aux soins personnels, à l’acceptation radicale, aux actualités et au divertissement.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂