lundi, mai 27, 2024
AccueilActualitéStellantis : Les actionnaires valident l'incroyable et très polémique rémunération du DG...

Stellantis : Les actionnaires valident l’incroyable et très polémique rémunération du DG Carlos Tavares

La rémunération du PDG de Stellantis, Carlos Tavares, a récemment fait l’objet d’une approbation par les actionnaires, malgré une controverse notable.

Avec une indemnisation prévue de 36,5 millions d’euros pour l’année, la question de l’équité et de la proportionnalité des salaires des grands dirigeants se pose avec acuité.

Lire aussi :

Contexte de la rémunération de Carlos Tavares

Carlos Tavares, à la tête de Stellantis, groupe issu de la fusion de PSA et Fiat-Chrysler en 2021, pourrait percevoir une somme totale de 36,5 millions d’euros selon le rapport financier de l’entreprise. Cette somme inclut une prime spéciale de dix millions d’euros pour la « transformation » du groupe, ainsi que des pensions de retraite et des bonus conditionnels à la réalisation d’objectifs à l’horizon 2025.

https://45secondes.fr/tiktok-gagnez-3-centimes-pour-chaque-video-regardee-jusquau-bout-ave-cette-nouvelle-application/

Détails des composantes de la rémunération

Pour l’année 2023, la rémunération de Tavares s’élève à 23,5 millions d’euros, une augmentation notable attribuée en partie à la performance en bourse du groupe, dont la valeur a presque doublé sur trois ans. Stellantis, qui regroupe des marques comme Peugeot, Citroën, et Fiat, a annoncé des bénéfices records de 18,6 milliards d’euros pour 2023, marquant une hausse de 11 % par rapport à l’année précédente.

Comparaison internationale et justification

Stellantis justifie le niveau de rémunération de son PDG par la comparaison avec d’autres multinationales comme Boeing, où le PDG a gagné 33 millions de dollars en 2023. Le groupe, qui réalise une grande partie de ses ventes en Europe, bénéficie principalement de profits provenant du marché américain, ce qui influencerait la structure de la rémunération de son dirigeant.

Réactions et critiques

La rémunération de Carlos Tavares a suscité des réactions critiques, notamment de la part du président français Emmanuel Macron qui avait qualifié le montant de « choquant et excessif ». Plusieurs sociétés de conseil aux investisseurs ont recommandé de voter contre cette rémunération lors de l’assemblée générale des actionnaires, soulignant une disproportion flagrante par rapport à la médiane des rémunérations des dirigeants du CAC40 et des États-Unis.

Impact social et réactions syndicales

La CGT Stellantis a exprimé son indignation face à un salaire qu’elle considère comme « totalement choquant et scandaleux », équivalent à 100.000 euros par jour. Cette situation est d’autant plus controversée que les augmentations salariales pour la majorité des employés du groupe ont été bien plus modestes, avec une majorité n’ayant reçu qu’une hausse de 3,7 %.

Perspectives futures

Alors que Stellantis continue de naviguer dans les eaux tumultueuses de la critique publique et des débats sur la rémunération des grands dirigeants, la question demeure : jusqu’où les entreprises peuvent-elles justifier de telles disparités salariales au sein de leur structure ? Cette situation met en lumière les défis du système capitaliste actuel et les responsabilités sociales des entreprises multinationales.

https://45secondes.fr/chatgpt-bete-comme-ses-pieds-cest-que-pretend-cet-expert/

Cet article explore la récente approbation de la rémunération controversée du PDG de Stellantis, Carlos Tavares, par les actionnaires. En détaillant les composantes de cette rémunération et en examinant les réactions qu’elle a suscitées, il soulève des questions importantes sur l’équité, la responsabilité et l’impact social des politiques salariales des grandes entreprises dans le contexte économique et social actuel.

Top Infos

Coups de cœur