dans

Les démangeaisons chroniques débilitantes d’une femme ont disparu après avoir commencé à consommer de la marijuana

La démangeaison chronique d’une femme a défié tous les types de traitement, des stéroïdes aux opioïdes en passant par la luminothérapie, mais elle s’est finalement dissipée après que ses médecins lui aient dit d’essayer. cannabis.

La femme avait traité des symptômes de démangeaisons chroniques – médicalement connus sous le nom de prurit chronique – pendant une décennie, selon un rapport publié le 9 avril dans le Journal de l’American Medical Association (JAMA) Dermatologie.

Le prurit chronique se réfère spécifiquement aux démangeaisons qui persistent pendant plus de six semaines, et le symptôme peut être associé à une variété de maladies, y compris l’eczéma, l’hyperthyroïdie et certaines nerf troubles, selon un rapport de 2013 dans le Journal de médecine de la Nouvelle-Angleterre (NEJM). Dans le cas de la femme, son prurit provenait d’une maladie des voies biliaires du foie appelé cholangite sclérosante primitive.

En rapport: 27 cas médicaux les plus étranges

Il existe plusieurs théories sur la façon dont cette maladie entraîne des démangeaisons, mais en général, la maladie perturbe la production normale de bile, ce qui peut entraîner une accumulation de produits chimiques irritants sous la peau, selon « Itch: Mechanisms and Treatment » (CRC Press / Taylor et Francis, 2014).

En raison de son état des voies biliaires, la femme a également développé amylose du lichen, dans lequel des bosses surélevées, sombres et qui démangent apparaissent sur la peau et se fondent parfois en plaques épaisses. La femme avait ces plaques sur le tronc et les membres, accompagnées de démangeaisons «extrêmes».

La cholangite sclérosante primitive de la femme a été maîtrisée avec des médicaments et est restée stable dans le temps, mais ses démangeaisons ne se sont pas améliorées. Les médecins avaient précédemment prescrit une longue liste de traitements pour lutter contre ces démangeaisons envahissantes, y compris topiques et orales corticostéroïdes; un opioïde spray nasal; la naltrexone, qui agit contre les effets des opioïdes; et la photothérapie, qui consiste à exposer la peau affectée à la lumière ultraviolette.

Lorsque tous ces traitements se sont avérés infructueux, ses médecins se sont tournés vers le cannabis médical. Des études antérieures ont laissé entendre que topique et synthétique Les traitements aux cannabinoïdes peuvent apporter au moins un certain soulagement des démangeaisons, ont-ils noté dans le rapport JAMA. En outre, des études en laboratoire sur des animaux et des cellules ont laissé entendre que des explications possibles sur la façon dont les médicaments réduisent les sensations de démangeaisons, selon une revue de 2020 dans Journal de l’American Academy of Dermatology

Ils lui ont recommandé de consommer du cannabis deux soirs par semaine, soit en fumant de la marijuana médicale avec 18% tétrahydrocannabinol (THC), le principal ingrédient psychoactif du cannabis, ou en consommant du cannabis forme de teinture en plaçant un extrait liquide sous sa langue.

«Dans les 10 minutes après l’administration initiale, son score Worst Itch Numeric Rating Scale (WI-NRS) s’est amélioré de 10 sur 10 à 4 sur 10», ont écrit ses médecins dans le rapport JAMA. Cette échelle va de 0 («pas de démangeaison») à 10 («pire démangeaison imaginable»).

Les médecins ont suivi la femme après cinq mois de traitement, puis à nouveau après une année complète, et ils ont constaté qu’elle évaluait systématiquement ses démangeaisons quotidiennes moyennes à 4 sur 10, une amélioration drastique par rapport à ses 10 sur 10 précédentes. Suivi de 16 mois et 20 mois, son taux de démangeaisons a chuté encore plus bas, tombant à 0 sur 10.

« Mis à part une légère sédation, elle n’a signalé aucun effet indésirable », ont écrit ses médecins. De plus, «elle a signalé une amélioration de la qualité de vie», basée sur un système de notation appelé Dermatology Life Quality Index. Elle a également pu arrêter de prendre ses autres médicaments prescrits.

Le mécanisme exact par lequel le cannabis a réduit les démangeaisons de la femme est inconnu, mais ses médecins ont présenté plusieurs théories.

Par exemple, le THC se lie à divers récepteurs du système endocannabinoïde, augmentant l’activité de certains tout en diminuant celle des autres. L’activation des récepteurs CB1 dans la moelle épinière et le cerveau, et des récepteurs CB1 et CB2 dans les nerfs ailleurs dans le corps, a été associée à une augmentation des seuils de douleur, à une activation plus faible des cellules nerveuses et à une diminution de l’inflammation, ont-ils écrit. De plus, un récepteur appelé TRPV1 aide à déclencher notre sensation de démangeaison, et les cannabinoïdes verrouillent ce récepteur en position «fermée», bloquant efficacement ses signaux de démangeaison.

Bien que ce patient en particulier ait bénéficié de l’utilisation de cannabis avec des effets secondaires minimes, les risques et les avantages du traitement doivent encore être évalués à plus grande échelle, « en particulier dans ses différentes voies d’administration », ont écrit les médecins. La consommation de cannabinoïdes a été liée à des troubles cognitifs, à une perte de coordination motrice et à des symptômes de bronchite chronique fumés, ont-ils écrit dans l’étude.

Ainsi, alors que les résultats du cas de la femme sont « prometteurs … des essais cliniques randomisés sont nécessaires pour confirmer les résultats », ont écrit les médecins. Selon le rapport du Journal of the American Academy of Dermatology, d’autres chercheurs ont appelé à de tels essais dans le passé, afin d’évaluer les avantages du cannabis pour les démangeaisons chroniques et de standardiser le dosage et le cours du traitement.

Publié à l’origine sur 45Secondes.fr.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Le Petit Marseillais Après-Shampooing Infusion Nutrition Calendula et Huile d'Argan Bio 200ml
    Vos cheveux sont secs et abimés ? Ils ont besoin d'être nourris, adoucis et réparés jusqu'aux pointes. Découvrez l' Après-Shampooing Infusion Nutrition à l'infusion de Calendula Bio & à l'Huile d'Argan Bio . Sa formule est composée : D'Infusion de Calendula Bio, fleur mythique reconnue pour ses propriétés protectrices et nourrissantes. D'Huile d'Argan Bio, réputée pour son pouvoir hautement nutritif. Vos cheveux retrouvent douceur et souplesse.
  • Prim aloé Spray d'Aloe Vera Bio Hydratant 125 ml - Après-soleil
    Après une longue exposition au soleil, la peau et les cheveux ont besoin de réconfort. Spécialement formulé pour réparer et protéger la peau et les cheveux des effets néfastes des UV, le Spray à l'Aloe Vera compense la perte hydrique après une exposi
  • Claude Galien Savon Parfumé d'Après Nature Surfine Fleur d'Amandier 100 g - Boîte 100 g
    Claude Galien Savon Parfumé d'Après Nature Surfine Fleur d'Amandier 100 g est un savon saponifié avec des huiles végétales, parfumé à la fleur d'amandier.Les maîtres parfumeurs Claude Galien ont développé un savon de prestige qui laisse sur la peau une