mardi, juillet 23, 2024
AccueilTechJ'ai joué à 'Prince of Persia : The Lost Crown' : une...

J’ai joué à ‘Prince of Persia : The Lost Crown’ : une metroidvania avec toute l’essence de la saga

Je ne m’attendais pas non plus au retour de « Prince of Persia » de cette manière. Il est clair que nous nous attendions tous à quelque chose de plus proche de la trilogie Playstation 2 qui était si populaire à l’époque. Mais après avoir joué à ce nouveau « Prince of Persia The Lost Crown », les doutes ont été dissipés : ce jeu a parfaitement le droit de porter ce nom.

« The Lost Crown » contient tous les éléments qui ont fait la renommée de la saga : remonter le temps, courir sur les murs (bien que cela fonctionne un peu différemment), pièges et plateformes. Transféré à ce qui pourrait être dit un retour aux sources : un environnement 2D et genré metroidvania par drapeau.

Le niveau que j’ai pu essayer se produit peu de temps après le didacticiel du jeu et presque dès le début, nous pouvons nous y perdre pour explorer et voir toutes sortes de passages fermés qui ne s’ouvriront que lorsque nous aurons x capacité ou atteint certains endroits pour activer un mécanisme. Wow, la metroidvania d’une vie. Mais c’est que à ‘Prince of Persia’ ça va comme un gant et c’est agréable d’aller d’un endroit à un autre en évitant les pièges et en utilisant la nouvelle capacité de courir le long du mur n’importe où.

Je m’explique. Étant en 2D, il pourrait être déroutant de savoir quel mur vous pouvez courir, alors Ubisoft a décidé que ce mécanisme est désormais une capacité que nous avons quand nous le voulons. De cette façon, en sautant et en appuyant sur la gâchette droite, notre personnage traversera brièvement un mur illusoire. Et c’est une mécanique qui fonctionne à merveille et avec laquelle ce « Prince of Persia » joue beaucoup lorsqu’il s’agit de mettre en place la plateforme.

jouer avec le temps

Remonter dans le temps, du moins dans ce que j’ai pu jouer, se limite à un image éthérée de notre personnage qui sera conservée sur le site pendant une courte période de temps pendant laquelle nous pouvons y revenir. Dans la démo, il n’a servi qu’à esquiver les attaques ennemies et à donner une touche supplémentaire au combat, mais selon l’un de ses développeurs dans les niveaux ultérieurs, nous l’utiliserons également pour résoudre des énigmes.

Le combat m’a un peu surpris à cause de toutes les différentes possibilités et animations que notre personnage exécute. On peut attaquer avec les doubles épées de différentes manières : du combo classique en appuyant sur le même bouton aux attaques aériennes, en passant par des attaques spéciales dévastatrices. Mais en plus nous aurons une arche et un chakram. Le premier s’active en appuyant une fois sur le bouton et le second en le laissant enfoncé. Avec ce dernier on a beaucoup de jeu car il peut rebondir sur les surfaces et quand on le charge une ligne nous indique la trajectoire qu’il va suivre.

Mais Il y a un élément de combat qui pour moi ressort avant tout : la parade. Je l’aime particulièrement parce que ce n’est pas juste une autre option, le jeu vous encourage constamment à maîtriser cette compétence afin de progresser dans le jeu et cela vous récompense généreusement. Il y a des ennemis qui tombent directement d’une parade bien exécutée et dans le boss qui conclut la démo, si nous n’utilisons pas la parade, cela nous rendra presque impossible. Je te dis par expérience.

Les graphismes s’éloignent de ce semi-réalisme que l’on avait dans la saga Sands of Time et optent pour une touche plus cartoon qui ne plaira peut-être pas à tout le monde. À mon goût, il a manqué un point de plus dans la partie graphique en termes de détails dans les modèles, mais artistiquement, le jeu a l’air scandaleux.

Appel des immortels

On sait peu de choses sur l’histoire au-delà du fait que le personnage s’appelle Sargon et qu’il est le plus jeune membre des « immortels », un groupe d’élite dont la mission est de sauver le prince. Mais bien que l’on ne sache pas grand-chose d’autre, D’Ubisoft, ils assurent que la charge narrative sera présente et c’est quelque chose que j’ai déjà pu voir dans la démo avec plusieurs cinématiques.

Comme je vous l’ai dit, la version que j’ai essayée est la version PC mais elle sera disponible pour toutes les plateformes : PS4 et PS5, Xbox Series S/X et Xbox One, Switch et même Luna, le service sur streaming de jeux vidéo Amazon qui n’est pas encore disponible. Le truc c’est qu’après avoir fini la démo sur PC j’ai eu un peu de temps pour tester le jeu sur Switch et c’est un vrai régal pour cette console. De plus, le jeu tourne à 60 ips sur toutes les plateformes.

Ce qui est clair pour moi après ce premier contact, c’est qu’un ‘Prince of Persia’ n’a pas besoin de 3D pour être un bon jeu, et ‘The Lost Crown’ est venu le prouver.

En-tête : Ubi Soft

À 45secondes.fr | Le calvaire économique d’Ubisoft montre que tout n’est pas rose dans l’industrie du jeu vidéo

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. ?

Top Infos

Coups de cœur