in

Épingle de sûreté! Tout ce que vous verrez au Festival international du film de Morelia 2022

L’un des festivals les plus attendus par le public cinéphile aura premières de luxe, titres en compétition, rétrospectives et fonctions spéciales mérite d’être apprécié. L’organisation du Festival international du film de Morelia (FICM) a annoncé le programme de sa vingtième édition et il est bien plus qu’attrayant.

De la cinématographie mexicaine au meilleur de la scène internationale, FICM abritera la qualité pure. De même, il a annoncé qu’à cette occasion il maintient le format hybride pour que le spectateur puisse se rendre sur les plateformes participantes (comme FilminLatino) et ainsi accéder au contenu du festival.

où que vous regardiez, les œuvres qui arriveront à Morelia sont à ne pas manquer. Pour bien clôturer l’année, face à la saison des récompenses, rien de tel que de jeter un regard sur ce qui a transcendé et transcende à travers le monde.

fonction inaugurale

Après avoir divisé critiques et avis aux festivals de Venise et de Saint-Sébastien, Barde, le nouveau film d’Alejandro González Iñárritu, sera en charge de l’ouverture du festival.

grand gala

Grâce à la collaboration de Netflix, Guillermo del Toro sera en mesure de créer pinocchio dans la vingtième édition de la FICM. Ce sera la première latino-américaine de sa version du classique de Carlo Collodi.

Longs métrages internationaux

Triangle de tristesse, par Rubén Ostlund

alcarras, par Carla Simon

Temps d’Armageddon, par James Gray

courtier, par Hirokazu Koreeda

proche, par lukas dhont

Corsage, de Marie Kreutzer

décision de partir, par Park Chan-wook

Empire de lumière, par Sam Mendes

EO, par Jerzy Skolimowski

pays des dieux, par Hlynur Palmason

Joyland, par Saïm Sadik

moi nous, par David Clay Diaz

menu, par Mark Mylod

Pacification, par Albert Serra

Le Pupille, par Alice Rohrwacher

retour à séoul, par Davy Chou

Les Rois du monde, par Laura Mora

RMN, de Cristian Mungiu

Perchoir, par Amy Redford

arriver, par Kelly Reichardt

dis-le comme une femme, par Silvia Carobbio, Catherine Hardwicke, Taraji P. Henson, Mipo Oh, Lucía Puenzo, Maria Sole Tognazzi, Leena Yadav

Vénus, de Jaume Balaguero

La femme roi, par Gina Prince Bythewood

Documentaires internationaux

1341 Cadres d’amour et de guerre, par Ran Tal

En voie de disparition, de Heidi Ewing et Rachel Grady

Alléluia : Leonard Cohen, Un voyage, une chanson, de Daniel Geller et Dayna Goldfine

L’invitation, par Fabrice Maltese

Rêverie lunaire, par Brett Morgan

Salvatore : cordonnier des rêves, par Luca Guadagnino

Je le ressens beaucoup, par Francisco Léon de Aranoa

Invités spéciaux

La réalisatrice Claire Denis, le réalisateur Barry Jenkins, l’actrice Maribel Verdú, le producteur et réalisateur Frank Marshall, Ce sont les figures cinématographiques qui honoreront le festival de leur présence.

Verdú présentera Raymond et Ray, nouveau film de Rodrigo García avec Ethan Hawke et Ewan McGregor. Marshall montrera son documentaire Jazz Fest: Une histoire de la Nouvelle-Orléans.

De Jenkins, il y aura une petite rétrospective de son travail qui comprend les films Moonlight, Si Beale Street pouvait parler, Le chemin de fer clandestin Oui Le regard.

Rétrospective Robert Mitchum

Connu pour ses performances en tant que le faux révérend dans La nuit du chasseur par Charles Laughton et le redoutable Max Cady dans Cap de peur, de J. Lee Thompson, le célèbre acteur américain restera dans les mémoires avec quatre films.

hors du passé, par Jacques Tourneur

Le grand vol, par Don Siegel

Son genre de femme, par John Farrow

Le pays merveilleux, par Robert Parish

fonctions spéciales

Pour ceux qui ont grandi avec l’extraterrestre attachant dont Spielberg est devenu une icône du cinéma de divertissement, le festival présentera une fois de plus sur grand écran cette histoire qui a jusqu’à présent fait couler le crocodile.

ET, par Steven Spielberg

Les Fabriques des Pandémies, par Marie-Monique Robin

Longs métrages mexicains en compétition

Fait pertinent, la majorité des films nationaux sélectionnés pour concourir sont réalisés par des femmes. Au total, huit films ont une réalisatrice derrière eux.

jours flous, par Marie Benito

Deux saisons, par Juan Pablo González

La fille de toutes les colères, par Laura Baumeister

os, de Michelle Garza Cervera

manteau de gemme, de Natalia Lopez Gallardo

Le nord sur le vide, par Alejandra Marquez Abella

Bruit, par Natalia Beristain

Sainte Barbara, par Anaïs Pareto Onghena

champ de blé, par Anabel Caso

Des chaussures rouges, de Carlos Eichelman Kaiser.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂