in

Entrez dans la mystérieuse tombe égyptienne antique du docteur dans cette nouvelle expérience de réalité virtuelle

Le tombeau d’un ancien Egyptien appelé «le Docteur», caché sous une pyramide et gravé de sorts mystiques invoquant des dieux et des gardiens démoniaques, prend vie dans une nouvelle expérience de réalité virtuelle immersive.

En enfilant simplement des lunettes de réalité virtuelle, vous pourriez être l’égyptologue qui entre dans la tombe pour explorer ses profondeurs.

Des experts en égyptologie de l’Université de Californie à Berkeley ont créé «Le livre des morts en 3D», qui utilise la réalité virtuelle pour offrir un rare aperçu à la première personne d’un site funéraire égyptien. Ses environnements 3D et ses reconstructions d’artefacts présentent une perspective de près sur les traditions entourant les divinités, les démons et les sorts magiques de la mort et de l’au-delà dans l’Égypte ancienne, représentants de l’Université de Californie à Berkeley (UC Berkeley) dit dans un communiqué.

En rapport: En photos: un regard à l’intérieur d’une momie égyptienne

« Vous pouvez avoir l’expérience d’entrer dans une tombe, de vous promener autour d’un cercueil et d’interagir avec ces magnifiques textes et images funéraires », a déclaré Rita Lucarelli, professeure agrégée d’études du Proche-Orient et conservatrice de la faculté d’égyptologie au Hearst Museum de l’UC. Berkeley.

« En égyptologie, les livres imprimés sont toujours plus appréciés que les projets numériques », a déclaré Lucarelli. « Mais je pense que cette tendance évolue lentement, car nous utilisons de nouveaux outils pour documenter ces trésors anciens. »

Lorsqu’un utilisateur de l’interactif enfile le casque VR, il est transporté à Saqqara, site d’une vaste nécropole et d’un champ de pyramides à Memphis, à environ 32 kilomètres au sud du Caire. Là, ils entrent dans la tombe d’un médecin de la cour appelé Psamtik – surnommé « le Docteur » – dont le sarcophage date de la 26e dynastie égyptienne, vers 664 avant JC à 525 avant JC. contre les attaques d’ennemis dans l’au-delà.

Le couvercle du sarcophage de Psamtik est sculpté dans une seule dalle de pierre recouverte de gravures de sorts de protection. (Crédit d’image: Photo gracieuseté du Hearst Museum)

William Randolph Hearst a acheté le lourd couvercle en pierre du sarcophage de Psamtik, qui pèse environ 7600 livres. (3 447 kilogrammes), lors d’un voyage en Égypte en 1900. Trois ans plus tard, Hearst a fait don du couvercle à la collection de ce que l’on appelle maintenant le Phoebe Apperson Hearst Museum of Anthropology de l’UC Berkeley, selon le site Web de Le livre des morts en 3D. Psamtik était le médecin-chef du pharaon ainsi que le « chef des Libyens » – une sorte de surveillant des mercenaires étrangers, selon le Hearst Museum.

Mais le Docteur n’a jamais été inhumé dans son sarcophage, qui était vide lorsque la tombe a été découverte (bien qu’un cercueil dans une chambre voisine contenait une femme que l’on croyait être l’épouse de Psamtik). À ce jour, pourquoi la momie de Psamtik n’a pas été retrouvée là-bas reste un mystère, dit le Hearst Museum.

En plus du couvercle de sarcophage de Psamtik, Lucarelli et ses collègues ont scanné, numérisé et modélisé en 3D des artefacts égyptiens du Hearst Museum et d’autres collections de Californie depuis 2015. Leur objectif est de préserver les objets éphémères dans un format numérique, et de s’assurer que les objets resteront disponibles pour des études universitaires et des recherches même après leur rapatriement dans leur pays d’origine, selon le communiqué.

L’utilisation de la technologie du jeu vidéo VR ajoute du plaisir et de l’excitation aux tournées, « mais mon objectif principal est que ce projet soit solide sur le plan académique et utile pour les universitaires », a déclaré Lucarelli dans le communiqué.

« Le livre des morts en 3D » interactif immersif sera lancé en 2021 au Hearst Museum, selon le communiqué.

Publié à l’origine sur 45Secondes.fr.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂