dans

13 films de science-fiction disponibles sur Filmin qui méritent d’être récupérés

Si vous êtes intéressé par la science-fiction classique culte, il n’y a certainement pas de meilleurs endroits à visiter que les archives Filmin. Si le catalogue de la plateforme cinéma en marge est également bien garni de succès, nous avons errant à travers certaines de ses propositions les plus étranges: classiques cultes, flops au box-office et cinéma d’auteur, pour une science-fiction différente.

La menace d’Andromède (1971)

Avant que les pandémies ne deviennent une possibilité douloureusement réelle, Michael Chrichton écrivait ce roman adapté par Robert Wise, tendant la corde entre la vraisemblance et les préambules de l’apocalypse. Tout commence quand un satellite s’écrase dans une ville du Nouveau-Mexique, tuant tout le monde sauf un enfant et un vieil homme. Un groupe de scientifiques devra déterminer quel virus étrange a causé ce phénomène étrange et comment ils peuvent l’empêcher de se propager. Tension et suspense dans un classique de la science-fiction plus en avance sur son temps.

Navires mystérieux (1972)

L’un des grands titres cultes de science-fiction des années soixante-dix est ce film qui mériterait d’être considéré comme un classique absolu, mais qui curieusement, il n’est pas bien connu bien qu’il s’agisse des débuts en tant que réalisateur de nul autre que Douglas Trumbull, le grand créateur d’effets spéciaux qui a marqué l’esthétique de films comme «2001: A Space Odyssey» ou «Blade Runner». Ici, l’action commence quand sur une station spatiale, le scientifique qui maintient en vie la dernière espèce botanique terrestre (Bruce Dern) reçoit l’ordre de les détruire.

L’homme qui est tombé sur terre (1976)

Quelques instants avant la spectaculisation du genre avec l’arrivée de ‘Star Wars’, Nicolas Roeg a filmé cette pièce culte aujourd’hui plus moderne que jamais et qui est entré dans l’histoire grâce au rôle d’un énigmatique et plus extraterrestre que jamais David Bowie. C’est un extraterrestre qui vient sur Terre pour sauver sa planète, mais ses rencontres avec les humains lui rendent les choses difficiles, dans un film glorieusement déconcertant et unique.

Mégaforce (1982)

Peu importe le nombre de fois que vous regardez ‘Megaforce’, vous n’êtes jamais tout à fait prêt à revoir ‘Megaforce’, l’un des films les plus ridicules et les plus floconneux de l’histoire, mais qui déborde d’une joie distincte des années quatre-vingt ce qui fait de chaque critique un festin. C’est l’une des fameuses coproductions entre la Chine et les États-Unis avec lesquelles la mythique Golden Harvest a tenté de pénétrer le marché américain, et la seule chose qu’elle a pénétrée était ses propres finances avec un échec spectaculaire au box-office.

‘Renaissance’ (2006)

Et si les films «Sin City» se déroulaient dans le futur? C’est le point de départ de ce film suggestif et innovant qui utilise l’esthétique particulière de la bande dessinée en noir et blanc popularisée par Robert Rodríguez. ne pas honorer le Ne pas aller, mais pour proposer un futur dans lequel les néons brillent avec des lumières monochromatiques. Dans le Paris de 2054, tout est sous surveillance et dans ce décor de «1984» disparaît un jeune scientifique qui doit être retrouvé par un détective.

Boucleur (2012)

Le Rian Johnson de plus en plus justifié («  Daggers in the Back  » est incroyable, et la fumée causée par les fans fondamentalistes lors de sa sortie s’est dissipée, «  The Last Jedi  » est déjà en train d’être récupéré comme le meilleur «  Star Wars  » de la dernière trilogie ) a d’abord attiré l’attention avec cet impeccable Ne pas aller voyage dans le temps. L’histoire de un tueur à gages qui doit se chasser est plus qu’un simple jeu de mots pour faire sortir les paradoxes de la quatrième dimension, et devient un drame existentiel manoeuvré par certains formidables Bruce Willis, Joseph Gordon-Levitt et Emily Blunt.

Sous la peau (2013)

On ne se lasse pas de recommander (et ce qui reste) cette pièce sensationnelle qui a atteint les cinémas espagnols sept ans de retard, au milieu d’une pandémie, mais avec toute sa charge symbolique fascinante intacte. Scarlett Johansson joue un extraterrestre prédateur qui se nourrit d’hommes de notre planète qu’elle séduit et enlève. Mais la découverte d’une version extrême et extraterrestre de l’empathie vous fera repenser les choses. Un chef-d’œuvre inquiétant, pessimiste et captivant.

Turbo Kid (2015)

Une des sensations récentes du côté le plus insouciant et post-apocalyptique du genre. Un ‘Mad Max’ où les moteurs rugissants sont remplacés par des vélos et où les hommages aux années quatre-vingt ont lieu sur une bande-son purement synthétisée. En 1997, la terre vivait dans une apocalypse, l’eau étant le bien le plus précieux. Dans cet environnement survit The Kid, lecteur de bandes dessinées du vieux monde et accro à la nostalgie de ce passé réduit en cendres.

Sept soeurs (2017)

Si vous manquez ‘Orphan Black’, regardez ce remarquable film dystopique dans lequel Noomi Rapace donne vie à sept sœurs clones où c’est un crime impardonnable, depuis Pour réduire l’excès de population, le seul enfant a été établi comme seul modèle familial autorisé. Chacun a un nom par jour et une personnalité, et ils prétendent être la même personne quand ils sortent: mais quand l’un d’eux disparaît, les autres devront surmonter leurs différences. Super casting (Rapace, Glenn Close, Willem Dafoe …) pour un film différent qui est passé à moitié inaperçu.

Haute vie (2018)

Mélange de terreur spatiale, de sexe sauvage et de science-fiction métaphysique, L’inclassable Claire Denis entre dans les codes du genre pour les faire imploser de l’Intérieur. Bien sûr, une proposition non pas pour tous les publics, mais d’un attrait primaire et animal, comme une version sale et bâtarde de «Solaris». Dans ce document, un groupe de condamnés à mort accepte de commuer leurs peines en échange de leur participation à une mission d’exploration d’un trou noir.

Jésus vous montre le chemin de l’autoroute (2019)

Ce film est indescriptible. Absolument indescriptible. Miguel Llansó est l’un des talents visuels les plus indomptables du cinéma international, et il le prouve avec ce film rétro et afrofuturiste dans lequel animation stop-motion, vieux gadgets, effets spatiaux amusants se serrent la main dans un tout surréaliste., Arts martiaux et acteurs et actrices avec un physique que vous ne trouvez pas dans un film ordinaire. Mondes informatiques parallèles au style Matrix mais programmés dans un 286, dans le film de science-fiction difficile qui serait signé par Paco Martínez Soria. C’est un compliment.

Petit Joe (2019)

Bien que le développement ne soit pas particulièrement original, son esthétique criarde, ses excellentes performances et à quel point il recycle l’un des codes les plus utilisés du choc entre l’horreur et la science-fiction (invasions d’espèces non humaines via des ultra-corps ou autres), avec des idées sur la nature du bonheur, cela vaut la peine d’y prêter attention. La toujours dérangeante Jessica Hausner (attention à son «hôtel») signe cette histoire d’un scientifique qui cultive une plante génétiquement modifiée dont le pollen contient un virus qui annule les sentiments.

L’inconvénient d’être né (2020)

Première très récente qui a remporté un prix spécial à Berlin, et qui se connecte, dans un style cinéma réflexif et d’auteur, avec des propositions comme «Ex Machina» et ses disquisitions sur les limites de l’intelligence artificielle. Ici, un androïde sous la forme d’une fille a plusieurs souvenirs qu’elle croit être réels parce qu’elle a été programmée pour le faire. Mais si c’est le cas … ne sont-ils pas réels? Un film qui plonge dans le terrain trouble de la mémoire et comment il façonne la réalité.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Smartbox Séjour bien-être et délices en Bretagne Coffret cadeau Smartbox
    Voici un coffret sur-mesure qui permettra aux voyageurs de découvrir la Bretagne, terre de culture et de traditions. Des adresses magnifiques de châteaux, manoirs et hôtels étoilés ouvrent leurs portes aux visiteurs le temps d’une nuit de rêve, accompagnée d'un moment de détente au spa et d'un savoureux dîner aux saveurs locales. Une parenthèse magique à vivre à deux !
  • Pulp Fiction T-Shirt Femme Logo Pulp Fiction - Gris - M - Gris
    « C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes. »Fabriqué dans un mélange de coton confortable tout doux, ce T-shirt a un col rond et un tombé impeccable. Produit sous licence officielle vous pouvez être sûr de sa qualité ! Et en plus l'imprimé sur le devant est super stylé. Détails : 90% Coton10% PolyesterTee Shirt Pulp FictionUn Produit Officiel !Coton qui provient de sources éthiquesCoupe slim, si vous préférez un style plus large veuillez commander une taille au dessus
  • Pulp Fiction T-Shirt Homme Logo Pulp Fiction - Gris - S - Gris
    « C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes. »Fabriqué dans un mélange de coton confortable tout doux, ce T-shirt a un col rond et un tombé impeccable. Produit sous licence officielle vous pouvez être sûr de sa qualité ! Et en plus l'imprimé sur le devant est super stylé. Détails : 90% Coton10% PolyesterTee Shirt Pulp FictionUn Produit Officiel !Coton qui provient de sources éthiquesCoupe slim, si vous préférez un style plus large veuillez commander une taille au dessus