dans

‘The Boys’, saison 2: La satire brutale des super-héros revient sur Amazon Prime Video plus violente, noire et impitoyable que jamais

'The Boys', saison 2: La satire brutale des super-héros revient sur Amazon Prime Video plus violente, noire et impitoyable que jamais

J’ai toujours eu le sentiment qu’Amazon Prime Video était tombé un peu par hasard sur le succès de «The Boys». Le bouche à oreille des fans a fait beaucoup pour élever une série qui a amélioré la bande dessinée originale écrit par Garth Ennis, en respectant tous ses éléments clés. Il avait affiné son humour, laissant la brutalité et la satire anti-super-héros sur la table, mais il l’avait adapté à l’époque, ajustant davantage le tir vers l’Amérique effrayante de Trump.

Cependant, et malgré le fait que la première saison n’avait rien à envier aux autres productions du style, telles que le «  Project Power  » de Netflix, beaucoup plus ostentatoire, mais de qualité infiniment inférieure, il y avait un certain ton douteux. Il est passé de la comédie héritée des bandes dessinées originales à un drame quelque peu élémentaire, et Des personnages nucléaires comme Butcher ou Hughie, les deux leaders des Boys dans le titre, ont eu des changements de personnalité qui soustrait des points dans le décompte global.

Tout cela a été résolu dans une deuxième saison qui a commencé avec trois épisodes à la fois et qui est plus ciblée, plus impitoyable et sans ces fluctuations de ton. Nous continuons avec un satire du monde super-héroïque et de ses contradictions innées (qui veille sur les observateurs, le pouvoir absolu corrompt absolument, etc.), mais une fois que les introductions des personnages sont faites dès la première saison, tout se déroule plus naturellement. Il y a plus de clair-obscur dans chacun d’eux: Patriota nous est ouvertement présenté comme l’un des méchants de la série, mais aussi comme un personnage avec des motivations que le spectateur peut comprendre.

A lire :  Parce que l'accord entre TikTok et Oracle ne résoudra aucun des doutes de sécurité

De nouvelles intrigues s’ouvrent dans la série, s’entremêlent naturellement: tandis que The Boys, le groupe clandestin anti-super-héros, lèche leurs blessures à l’abri de la lumière publique, les Seven, transcription dans cet univers de la Justice League, ont leurs propres problèmes . Deep et son grave manque d’estime de soi, la reine Maeve et une double vie qu’elle n’ose pas révéler à ses compagnons, Starlight fonctionnant comme un agent double … chacun d’eux a beaucoup à cacher (nous aurons peut-être des détails sur l’un des membres les plus fascinants des Sept, le muet Black Noir plus tard), et tout cela s’ajoute à l’arrivée d’un Stormfront très jeune et grossier.

«  The Boys  »: lutte contre le massacre des super-héros

Que tous ces super crétins aient des conflits plus définis ** ne signifie pas que la série ait abandonné son caractère satirique et la brutalité qui porte le feu dans l’ADN. ** L’apparition en pleine action de Black Noir, les actions d’un super-terroriste proche du groupe de protagonistes ou la reformulation bestiale de l’un des épisodes les plus attachants de «  Pinocchio  », mais avec des viscères géants (vous feriez mieux de le voir) ne sont que quelques-uns des moments qui continuent de montrer clairement que dans «  The Boys  », ils ne s’amusent pas. C’est toujours l’une des séries les plus excessives du moment.

Cependant, là où «The Boys» aiguise ses griffes, c’est dans sa critique de la société américaine ultra-conservatrice. Non seulement en présence de Patriota, son flirt avec l’armée et ses idées simples et mortelles sur la race, la classe ou la politique étrangère, mais dans de multiples tentacules, certains insoupçonnés. L’idée de Vaughn en tant que société maléfique qui déguise ce qu’est réellement une entreprise en tant que divertissement et bien public de colorants secrets néfastes. Ou l’émergence d’une église avec une claire inspiration scientologique qui, basée sur des paroles et un psychologisme bon marché, essaie de gagner les mémoires de Profundo.

A lire :  Bande-annonce de Resident Evil: Infinite Darkness, le nouvel anime Netflix commémore le 25e anniversaire de la saga

Ou, dans la meilleure claque à main ouverte de la série, une transcription claire du cinéaste de type Zack Snyder présentant son film The Seven, avec toute la pompe épique-décadente vide (Zimmer inclus) qui mérite un projet de cet acabit. Même cette blague, dans le contexte dans lequel la série la présente, est définie comme faisant partie du cadre ultra-conservateur qui imprègne la culture, la société et l’économie et dont les super-héros au service du pouvoir font fièrement partie.

Comme vous pouvez le voir, «The Boys» n’a rien perdu de son avantage, mais vous le trouverez plus concentré. Au-delà de l’explosion punk réconfortante et provocante de la première saison, voici une attaque plus systématique certaines forces conservatrices, sans perdre la viscéralité et l’élan de la jeunesse. De plus, ces premiers épisodes constituent un début où, avec un événement qui se déroule dans l’épisode 3, le Status Quo de la série change complètement. Que vous aimiez les super-héros ou que vous les détestiez, un must.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Absolute Cult DC Comics Boys Wonder Woman 84 Welcome To The 80s Sweatshirt Noir 5-6 Years
    5-6 Years - Noir - Se demander. Pouvoir. Courage. Rendre hommage à l'Amazone étonnante avec cette excellente pièce de la marchandise officielle DC Comics. Ce design de marque officielle vient sur un sweat-shirt de coton lourd de taille jeune mélange. Ces vêtements sont un mélange de 50% en polyester et 50% de coton. S'il vous
  • Absolute Cult DC Comics Boys Wonder Woman 84 Welcome To The 80s Sweatshirt Noir 12-13 years
    12-13 years - Noir - Se demander. Pouvoir. Courage. Rendre hommage à l'Amazone étonnante avec cette excellente pièce de la marchandise officielle DC Comics. Ce design de marque officielle vient sur un sweat-shirt de coton lourd de taille jeune mélange. Ces vêtements sont un mélange de 50% en polyester et 50% de coton. S'il vous
  • Absolute Cult DC Comics Boys Wonder Woman 84 Welcome To The 80s Sweatshirt Noir 3-4 Years
    3-4 Years - Noir - Se demander. Pouvoir. Courage. Rendre hommage à l'Amazone étonnante avec cette excellente pièce de la marchandise officielle DC Comics. Ce design de marque officielle vient sur un sweat-shirt de coton lourd de taille jeune mélange. Ces vêtements sont un mélange de 50% en polyester et 50% de coton. S'il vous
Le Nouveau Titre De Hello Games Ne Sera Pas Une

Le nouveau titre de Hello Games ne sera pas une suite de No Man’s Sky

Macron Accuse Le "séparatisme" Islamiste Et Défend Le "droit Au

Macron accuse le « séparatisme » islamiste et défend le « droit au blasphème »