in

Sacha Baron Cohen confirme le retour d’Ali G

Sacha Baron Cohen a confirmé le retour d’Ali G après être monté sur scène en juin pour des concerts top secrets.

L’homme de 49 ans qui a créé le personnage fictif de gangster-wannabe – également connu sous le nom d’Alistair Leslie Graham – est apparu devant un public au Comedy Store du quartier de divertissement de Moore Park à Sydney, en Australie.

Crédit : PA
Crédit : PA

S’adressant à GQ pour savoir s’il y avait du vrai dans les rumeurs de retour, il a déclaré: « Oui, je voulais juste monter sur scène et fouiner et voir à quoi ressemblerait Ali G avec une foule. C’était vraiment très amusant. »

Ayant besoin de plus d’informations pour savoir si nous pouvons nous attendre à un bon retour ou s’il le fera à nouveau, il a ajouté: « Oui, je pense que je le ferais. La raison pour laquelle je suis devenu comédien, c’est que j’aimais que les gens se moquent de mes blagues.

« Entendre réellement rire est une chose rare pour moi. Quand je fais des films, je dois attendre trois mois pour entendre un public rire. »

Sacha a commencé à apparaître à Ali G dans des émissions à la fin des années 90 avant de devenir un nom familier. Il a ensuite obtenu son propre spectacle appelé Le spectacle Ali G où il a interviewé des célébrités, des politiciens et d’autres personnalités publiques qui ne savaient souvent pas qu’Ali G était un personnage fictif.

Il a décidé de retirer le personnage en 2007 car il devenait trop reconnaissable et il ne pourrait plus s’en tirer avec les farces.

Crédit : PA
Crédit : PA

Alors qu’un personnage est ramené, un autre dit au revoir car plus tôt cette année, SBC a révélé qu’il n’avait pas l’intention de revenir en tant que journaliste kazakh Borat Sagdiyev.

L’acteur a expliqué comment Borat est revenu du bois pour son dernier film pour remplir un objectif qu’il doute de pouvoir retrouver pour un troisième volet.

S’adressant à Variety, il a déclaré: « J’ai fait sortir Borat à cause de Trump. Il y avait un but à ce film, et je ne vois pas vraiment le but de le refaire. Alors oui, il est enfermé dans le placard. « 

Il avait auparavant juré de ne plus jamais faire de film d’infiltration, expliquant : « Après Bruno J’étais assez traumatisé. Pendant environ six mois après, chaque fois que j’entendais une sirène de police, je commençais à devenir tendu, parce que j’avais été tellement poursuivi par la police. J’ai juré de ne plus jamais faire un autre film d’infiltration. »

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂