dans

Personne ne mélange habilement action et humour (Critique)

Personne arrive dans les salles cette semaine, donnant à Bob Odenkirk un rôle improbable bourré d’action qui parvient à livrer au-delà des séquences d’action.

Hutch Mansell est coincé dans une ornière. Doux et modeste, les jours semblent se fondre pour Hutch alors qu’il passe du travail, avec sa belle-famille, à la maison où seul son plus jeune enfant semble apprécier sa compagnie. C’est un style de vie obsolète, qui est bouleversé lorsqu’un couple d’envahisseurs pénètre par effraction dans la maison.

Hutch Mansell (Bob Odenkirk, assis dos à la caméra), Albert (Neil Davison, quatrième à partir de la gauche), Yulian Kuznetsov (Alexey Serebryakov, septième à gauche) avec des membres de la mafia russe dans «Personne», réalisé par Ilya Naishuller .

Réalisé par: Ilya Naishuller
Écrit par: Derek Kolstad
Avec: Bob Odenkirk, Connie Nielsen, Aleksei Serebryakov, RZA
Date de sortie: 26 mars 2021

Apparemment envahi par la peur, il finit par laisser partir les assaillants, alors même qu’il a la chance de riposter. Cela semble lâche et ne fait que mettre à rude épreuve leur relation familiale et le sentiment général d’absence de but de Hutch.

Hutch, cependant, n’est pas tout à fait le «personne» qu’il semble et a un passé rempli de secrets et de squelettes des plus hauts niveaux du gouvernement. Il est à la retraite depuis des années et cherche à vivre une vie normale, mais alors que sa situation familiale se débat, il ressent le tiraillement pour se libérer et libérer ses capacités les plus violentes.

Bob Odenkirk comme Hutch Mansell dans «Personne», réalisé par Ilya Naishuller.

Après qu’une tentative de se venger de ceux qui ont volé sa maison ne se déroule pas comme prévu, Hutch se retrouve dans le besoin d’un exutoire. Lorsqu’un troupeau d’hommes ivres commence à aborder les femmes seules pendant le trajet en bus pour rentrer chez eux, Hutch voit son point de vente. Il n’y a qu’un seul problème. Alors que l’action semblait le revitaliser, il s’avère que l’un des hommes qu’il a mis à l’hôpital est lié à Yulian Kuznetsov, un chef de la mafia russe aux tendances violentes.

Cherchant à se venger et à restaurer la confiance en ses capacités parmi ses pairs, Yulian vient après Hutch avec tout ce qu’il a. Afin de protéger sa famille, Hutch devra laisser la vie qu’il a construite et revenir pleinement à ses anciennes habitudes et compétences. Je n’irai pas plus loin dans les éléments de l’histoire pour préserver les spoilers, mais en fin de compte, il y a un grand nombre de corps avec beaucoup de coups de fouet en cours.

A lire :  La star de Mulan, BD Wong, dit que Li Shang est sexuellement fluide
(De gauche à droite) Sammy Mansell (Paisley Cadorath), Brady Mansell (Gage Munroe) et Becca Mansell (Connie Nielsen) dans «Personne», réalisé par Ilya Naishuller.

Si vous passez par les remorques pour Personne, cela ressemble à un mélange de Pris avec John Wick (se penchant un peu plus fortement sur John Wick en termes d’action). C’est l’une des raisons pour lesquelles j’attendais à la fois le film avec impatience et j’étais un peu inquiète. Avec un script de l’un des créateurs de John Wick, je craignais que le film ne soit plus une copie / clone que quelque chose qui parvient à se débrouiller seul.

Heureusement, ce n’est pas du tout le cas ici. Bien qu’il y ait beaucoup d’action (corps à corps et fusillade) qui rappelle John Wick, cela se joue très différemment dans ce film. Dans Personne, vous n’obtenez pas les scènes d’action continues et explosives du Mèche des films. Ils sont un peu plus espacés (à part une finale qui vous laisse peu de place pour respirer) et présentent un peu plus d’exposition entre les deux. Cela rend le film un peu plus lent que ce à quoi vous vous attendriez du marketing, mais le résultat est des séquences d’action qui semblent offrir encore plus de punch et de punch à cause de cela.

Le style d’action est également différent. Ne vous méprenez pas, Odenkirk fait un travail phénoménal et se sent comme un dur à cuire, mais l’histoire / les visuels montrent qu’il est plus âgé. Il prend plus de coups, n’est pas aussi flashy que les autres, mais il est brutalement efficace d’une manière qui semble ancrée et pourtant toujours exagérée. Cela ressemble au genre de «vieil homme dur à cuire» qui Pris VOULAIT apporter à la table, mais seulement prétendu avec des coupures de flash et des angles de caméra instables.

A lire :  Chilling Adventures of Sabrina Saison 4: distribution, intrigue, mise à jour de la date de sortie prévue et vous devez tout savoir !!!
(De gauche à droite) Hutch Mansell (Bob Odenkirk) et un membre de la mafia russe dans «Personne», réalisé par Ilya Naishuller.

Prenez la scène du bus, qui occupe une place importante dans le marketing du film, et sert de catalyseur pour le reste du film. Ce n’est pas une rencontre aussi unilatérale que vous l’imaginez, et Hutch prend presque autant de coups de langue qu’il en donne. Nous le voyons évoluer tout au long de la rencontre, cependant, alors qu’il se débarrasse du simple personnage de l’homme de la famille et commence à retrouver la magie de la personne qu’il était autrefois. Cette approche de l’action la rendait plus crédible et plus engageante dans l’ensemble, car elle se sentait intimement liée au développement de l’histoire du personnage. Cela paie énormément dans les 15 à 20 dernières minutes du film alors que sa confrontation avec les gangsters russes atteint son paroxysme. Il est difficile de déterminer exactement ce qui est si différent dans les scènes d’action de Personne, mais il suffit de dire qu’ils ont travaillé pour moi à un niveau différent de celui prévu.

L’une des choses que j’ai le plus aimées dans le film était la façon dont il a continué à insuffler de l’humour, de manière organique, tout au long de l’histoire. Alors que de nombreux films d’action utilisent l’humour ou le relief comique, on a presque l’impression que Personne n’a été conçu pour être à la fois un film d’action et une comédie. Cela ne va pas trop loin avec des blagues ou quoi que ce soit, mais la performance de Bob Odenkirk fait un excellent usage de la comédie. Combinez cela avec une utilisation hilarante de la bande originale et le film vous fait alterner entre rire aux éclats et dire «merde» à l’action.

A lire :  13 Going On 30's Christa Allen recrée la scène emblématique de Jennifer Garner sur TikTok
(De gauche à droite) Becca Mansell (Connie Nielsen) et Hutch Mansell (Bob Odenkirk) dans «Nobody», réalisé par Ilya Naishuller.

J’aurais aimé qu’il y ait un peu plus de viande en termes de sous-intrigue se concentrant sur lui et sa femme (il est clair qu’elle sait ce qu’il faisait), ce qui se termine un peu trop proprement / rapidement. En fait, certains des éléments les plus personnels qui rendent l’action si engageante semblent être laissés pour compte. Je comprends, le film n’est pas très long, et une fois qu’il commence sur un chemin d’histoire spécifique, il ne laisse pas place à d’autres choses.

Tout cela pour dire que le seul problème que j’ai vraiment avec le film me semble encore relativement mineur. On vous donne toujours des personnages qui vous tiennent à cœur et qui vous semblent réalistes, avec une histoire concise qui pourrait facilement être développée à l’avenir. Il y a beaucoup à aimer et j’ai eu une explosion absolue du début à la fin.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Nature Attitude Minceur Intégrale 4 Actions 320 g - Pot 320 g
    Nature Attitude Minceur Intégrale 4 Actions 320 g est un complément alimentaire avec édulcorants indiqué pour les personnes en surpoids, les personnes devant contrôler leur taux de sucre sanguin :Sinetrol est un mélange breveté d'extraits d'agrumes et de
  • 500 questions que personne ne se pose - Laurent Baffie - Livre
    Humour - Occasion - Bon Etat - Kéro GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • 500 questions que personne ne se pose - Laurent Baffie - Livre
    Humour - Occasion - Bon Etat - France Loisirs GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.