dans

Natalie Portman : 7 meilleurs films de sa filmographie

Après ses débuts sur grand écran à tout juste 13 ans, Natalie Portman s’est avérée être l’une des actrices les plus talentueuses de sa génération.

Qu’il s’agisse de drames indépendants, de comédies romantiques et même de grandes productions estivales, Portman Il a fait preuve d’une grande polyvalence dans les personnages qu’il incarne.

Cela pourrait aussi vous intéresser : ‘Macario’ célèbre les 60 ans de sa première

Voici sept films qui résument le talent de l’actrice, qui ont reçu les éloges de la critique et du grand public.

Léon (Dir. Luc Besson, 1994)

Début de Portman sur grand écran. En complément de «Nikkita», Ce film montre la curieuse amitié qui naît entre un tueur à gages et une fillette de 12 ans, qui cherche à se venger du policier corrompu qui a assassiné sa famille.

État du jardin (Dir. Zach Braff 2004)

Production indépendante modeste qui marquerait les débuts de réalisateur de Zach Braff. Il présente une histoire douce-amère sur le manque de sens dans la vie d’un jeune de vingt ans qui retourne dans sa ville natale après la mort de sa mère.

Là tu rencontreras Sam (Portman), la nouvelle fille en ville qui vous apprendra à trouver le bonheur même dans les coins les moins attendus.

Plus près (Dir. Mike Nichols 2004)

Film qui conduirait à Portman à la nomination pour oscar comme « Meilleure actrice dans un second rôle ». Basé sur la pièce à succès de Patrick Marber (qui a également écrit le script).

Un écrivain, un photographe, une jeune femme et un dermatologue à succès se retrouvent tordus dans une intrigue où ils doivent s’affronter face à l’amour et à la trahison.

V Pour Vendetta (Dir. James McTeige 2006)

Le film est scénarisé et produit par le sœurs Wachowski. Dans un futur dystopique où Royaume-Uni c’est devenu un État totalitaire qui régit la vie de ses habitants d’une main de fer.

Une jeune travailleuse nommée Evey croise ton chemin avec « V», Un homme mystérieux que le gouvernement a classé comme terroriste, qui portait un masque de Guy FumseckIl cherchera à libérer sa nation de la tyrannie qui l’opprime. D’après le roman graphique de Alain Moore qui, comme le reste de ses adaptations cinématographiques ou télévisuelles, rejette toute relation avec elle.

Black Swan (Dir. Darren Aronofski 2010)

Film qui conduira l’actrice à remporter le Golden Globe et l’Oscar pour « Meilleure actrice”. Avec une forte inspiration tirée de «Bleu parfait« De l’animateur japonais Satoshi Kon, on nous raconte l’histoire de Nina, une danseuse solitaire d’une prestigieuse compagnie de ballet de New York.

Après une audition désastreuse pour la nouvelle production de « Swan Lake », il parvient à décrocher le rôle principal, dans lequel il doit incarner le fragile et innocent White Swan, ainsi que le Black Swan, son jumeau sensuel et sombre. La préparation du rôle entraînera Nina dans un étrange voyage dans la folie qui la conduira à tout faire pour conserver son rôle.

Jackie (Dir. Pablo Larraín 2016)

Le film commence par l’assassinat du président John F. Kennedy. Sa veuve Jackie observe l’héritage de son mari alors que la nation pleure sa perte. nous suivrons Jackie pendant ses prochains jours de deuil alors que nous regardons son monde s’effondrer lentement.

Annihilation (Dir. Alex Garland 2018)

Adaptation du roman de science-fiction du même nom écrit par Jeff Vandermeer. Un endroit étrange entouré par le gouvernement appelé « Zone X» Enverra l’expédition scientifique numéro 12 explorer les lieux, dont l’équipe n’est composée que de femmes spécialisées dans diverses branches.

Qu’est-ce qu’il y a à cet endroit ? Que sont devenues les expéditions passées ? Quelle est la cause des étranges changements dans la flore et la faune qui y vivent ?

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂