mardi, juillet 16, 2024
AccueilActualitéDéclaration dans le processus Abou-Chaker: Bushido: "Je voulais vraiment en faire partie"

Déclaration dans le processus Abou-Chaker: Bushido: « Je voulais vraiment en faire partie »

Le procès contre Arafat Abou-Chaker entre dans le troisième tour devant le tribunal de district de Berlin. Après une bagarre devant la porte, c’est au Bushido de faire une déclaration. Mais avant tout, il s’agit de son passé musical en tant que rappeur.

Outre les douze seuls spectateurs admis en raison de Corona, trois autres personnes veulent entrer dans la salle d’audience le troisième jour du procès contre le chef de clan Arafat Abou-Chaker et ses frères. Il s’avère que ce sont des proches des accusés. Apparemment, ils veulent entendre ce que Bushido a à dire. Le juge donne son accord à titre d’exception. Puis le rappeur décrit sa carrière musicale en tant que témoin.

Il a enregistré les premières bandes dans la chambre de ses enfants dans les années 1990 et sa mère a contracté un prêt pour le matériel technique, a déclaré l’homme de 41 ans. Des années plus tard, quand il a vendu jusqu’à 1 000 cassettes en un mois, il s’est senti « incroyablement riche ». « Je voulais vraiment appartenir », a déclaré le peintre et vernisseur de formation. À ce moment-là, il a donné une grande partie de l’argent à sa mère. L’interrogatoire de Bushido, de son vrai nom Anis Ferchichi, devrait s’étaler sur plusieurs jours du procès.

La relation avec le chef de clan n’est pas encore un problème

Le rappeur en chemise noire a été entouré de gardes du corps avec des cagoules et amené dans la salle d’audience. Il est dans la procédure pour tentative de chantage prédateur intense, privation de liberté, lésions corporelles dangereuses, coercition, insulte et infidélité de la victime présumée et également co-plaignant. Les relations antérieures entre Bushido et l’accusé Arafat Abou-Chaker n’étaient pas au départ en cause. Tous deux ont été partenaires dans le secteur de la musique pendant des années.

Selon l’acte d’accusation, des infractions pénales auraient dû être commises après la fin de ses relations d’affaires par Bushido en 2017. Abou-Chaker n’a pas voulu accepter cela et a exigé sans justification que Bushido paie un million d’euros et participe à son entreprise de musique pendant 15 ans. Les frères, âgés de 39, 42 et 49 ans, sont inculpés de complices ou de complices. Seul l’homme de 39 ans est en détention.

Arafat Abou-Chaker a été jugé dans des dizaines d’affaires pénales. Ils ont été soit embauchés, soit acquittés. Il a été récemment reconnu coupable d’insulte et d’agression, mais le verdict n’est pas encore définitif.

80 témoins sont attendus dans le procès en cours, dont d’autres représentants éminents de la scène rap allemande. Dans un premier temps, plus de 20 jours de négociations sont prévus jusqu’à fin novembre.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. ?

Top Infos

Coups de cœur