dans

Al-Qaïda menace à nouveau «  Charlie Hebdo  » d’avoir publié une série de caricatures de Muhammad

, 11 sept. () –

L’organisation terroriste Al-Qaïda a de nouveau menacé le magazine satirique français ‘Charlie Hebdo’ ce vendredi pour avoir à nouveau publié une série de caricatures du prophète Mahomet qui a provoqué des émeutes dans les pays à majorité musulmane en 2005 et 2006, coïncidant avec le début du procès pour la chaîne d’attaques de janvier 2015.

Le groupe a salué à travers le magazine ‘One Umma’ les « frères héroïques Kouachi » – responsables de l’attaque susmentionnée – et a affirmé que le magazine « paierait le prix » de la publication des caricatures, comme indiqué par SITE Intelligence Group, un organisme spécialisé dans la traque des groupes terroristes.

L’avertissement a été publié dans un numéro du magazine jihadiste consacré aux attentats du 11 septembre 2001, qui comprend des profils des responsables des attaques contre les États-Unis, à ce jour les attentats les plus meurtriers de l’histoire.

Les attaques contre le siège de «Charlie Hebdo» ont été menées par Said et Cherif Kouachi et ont entraîné la mort de douze personnes. Avant le début du procès, le magazine a publié une couverture dans laquelle il mélange toutes les caricatures controversées sous le titre: «Tout ça pour ça».

L’image centrale correspond à une caricature du caricaturiste ‘Cabu’, l’une des victimes mortelles de l’attentat de 2015. On y fait allusion à un Mahomet « submergé » par l’intégrisme islamiste: « C’est dur que ces idiots m’aiment », dit-il. le protagoniste.

‘Charlie Hebdo’ a justifié dans un éditorial la publication des dessins faisant appel à leur « valeur historique et criminelle » et affirmant que quatorze ans se sont écoulés depuis que la polémique a éclaté et qu’il y a de jeunes « témoins d’un procès qui ne comprendraient pas » s’ils ne voyaient pas les vignettes.

A lire :  Le Rugby Football Union rejette l'interdiction des femmes trans en raison de World Rugby

La rédaction a expliqué que, ces dernières années, elle avait toujours refusé de les publier, non pas parce que c’était «interdit», mais par «lâcheté». « Reproduire les caricatures dans la semaine de l’ouverture du procès pour les attentats de janvier 2015 semblait indispensable », a-t-il ajouté.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

Exigence de considération: Quand est-ce que «juste avant gauche» s’applique dans le garage de stationnement?

Le Samsung Galaxy Z Fold 2 5G sera disponible en pré-réservation en Inde le 14 septembre