dans

David Cronenberg Cycle: 14 films du maître de la science-fiction gluante que vous pouvez désormais regarder en streaming

Il y a peu d’auteurs aussi respectés dans le genre fantastique que David Cronenberg. Sa vision artistique sans compromis, qui lui a permis de rester fidèle à ses obsessions même lors de la réalisation de films à succès pour l’industrie hollywoodienne, ainsi que le caractère très personnel de ses thèmes et images, lui a valu une renommée admirable. Nous l’honorons en sauvant des plateformes de streaming tous ses films disponibles à regarder immédiatement. Montez sur un mégacycle de Cronenberg aujourd’hui avec cette avalanche de science-fiction grumeleuse.

«  Ils venaient de l’intérieur …  » (1975)

Le premier long métrage de Cronenberg (il avait déjà réalisé deux ou trois moyens métrages expérimentaux extraordinaires que vous pouvez facilement trouver sur YouTube, «  Stereo  » et «  Crimes of the Future  ») contient déjà tous les éléments qui caractérisent le premier travail du réalisateur canadien: une histoire de contagion massive avec des sangsues, qui libèrent des pulsions interdites parmi les infectés. Science déchaînée, tabous brisés, budget nul et bugs dégoûtants dans l’un des débuts les plus radicaux des années soixante-dix, et cela donne le ton pour ce qui allait très bien se passer.

‘Rage’ (1977)

Double programme parfait avec les débuts de Cronenberg, avec lequel il partage des éléments thématiques (contagion, protagonisme collectif, début de la fin du monde …). Ici Marilyn Chambers est une jeune femme qui, après un accident de la circulation, est opérée avec un traitement expérimental cela fait d’elle la porteuse d’une rage meurtrière et contagieuse. Comme dans «Ils venaient de l’intérieur …», la métaphore virale et vénérienne est claire, et comme là-bas, nous continuons à rassembler de grandes entreprises scientifiques aux intentions macabres.

«  Fast Company (tension dans le circuit)  » (1979)

Une rareté dans la filmographie de Cronenberg, et plus encore au début de sa carrière. Seulement son troisième film, et c’est déjà un écart (jeu de mots) par rapport à ses deux films précédents et à la plupart de ceux qui étaient encore à venir: des voitures et du rock’n’roll dans un film brut, pas cher et formidable, sur les allées et venues entre pilotes sur le circuit de la compétition professionnelle. Et cela trace une ligne curieusement incendiaire vers «Crash», comme une sorte de brouillon de son futur chef-d’œuvre, sans sexe bizarre mais maintenant les crashs frontaux.

Chromosome 3 (1979)

Encore une fois les obsessions récurrentes du premier Cronenberg dans un film absolument terrifiant: une femme se prête à un traitement médical expérimental qui somatise ses pulsions internes. À cause de ça finira par donner naissance à un groupe de créatures sauvages et meurtrières, une couvée de frai qui rendra la vie misérable pour son ex-mari. Écrit (évidemment) alors que le réalisateur canadien traversait un divorce difficile, «The Brood» est brutal, symbolique et présente certaines des scènes les plus excessives de son cinéma, y ​​compris la séquence époustouflante de l’accouchement. Incroyable et insensé.

A lire :  Galaxy S21 pour obtenir le S Pen - la fin de la série Note?

‘Scanners’ (1981)

Rien que pour avoir donné naissance au gif le plus réutilisable de l’histoire d’Internet, celui avec la tête explosant comme une pastèque, il mériterait déjà une place privilégiée dans l’histoire de l’audiovisuel, mais «Scanners» est bien plus que cela. Par exemple, une adaptation apocryphe des X-Men fondateurs de Chris Claremont, mettant en vedette des êtres super-puissants engagés dans des guerres mentales totales. De plus en plus modernes de jour en jour, les «  scanners  » continuent d’abonder dans les idées du premier Cronenberg (ces sociétés pseudo-scientifiques qui mènent des batailles en marge de la société), mais cette fois en renforçant le caractère spectaculaire. Méfiez-vous des deux suites, inférieures mais réussies, avec Cronenberg déjà sorti. Ils sont en Filmin.

«Vidéodrome» (1983)

Le premier chef-d’œuvre absolu de David Cronenberg est cette vision définitive de ses concepts New Flesh qui, bien que technologiquement dépassés (Atari + VHS dans le salon de Max Renn: il ne peut pas être plus rétro), reste conceptuellement plus actuel que jamais. La fusion de la viande avec l’audiovisuel et notre transformation en êtres hyperliés aux écrans forme, grâce à la technologie mobile, une réalité plus vidéodromique que jamais. Des phrases immortelles comme « Vive la nouvelle chair » prennent aujourd’hui un sens point par point, et sont nées ici, dans le film le plus visionnaire incontestablement de son auteur.

‘La zone morte’ (1983)

Et de l’une des œuvres les plus personnelles de Cronenberg à une adaptation de Stephen King la même année. Ça oui, un très particulier et l’un des meilleurs que l’écrivain ait vécu et souffert dans les années quatre-vingt, principalement en raison du ton calme et froid que Cronenberg donne à tous ses films, et à la présence impressionnante de Christopher Walken. L’acteur est parfait pour jouer un homme qui, après un accident, a des visions qui révèlent les secrets et l’avenir de ceux qu’il touche, avec des résultats effrayants. Parfait pour une soirée nerveuse à l’ancienne.

‘La mouche’ (1986)

L’un des plaisirs les plus pervers de la critique de «The Fly» est qu’il fait partie du catalogue Fox et, par conséquent, a atteint Disney + via Star. Mais ce n’est pas le seul: Essai de Cronenberg sur la vieillesse et la maladie, prenant comme point de départ un film de genre classique, est toujours aussi choquant, répugnant et malade qu’en son temps. Suffocant et avec une performance immortelle de Jeff Goldblum, c’est peut-être l’émergence commerciale de Cronenberg. Après elle, il se réfugierait dans des projets de plus en plus personnels et éloignés du genre pur.

A lire :  Chinese ByteDance n'aura aucun partage (ou contrôle) dans la version américaine de TikTok

«  Inséparable  » (1989)

Premier film « propre » de Cronenberg, et une curieuse tournure visuelle (non thématique) dans son travail, mais qui continue d’explorer avec la précision d’un chirurgien les profondeurs de l’esprit et nos fétichismes les plus sombres. Ici avec l’histoire de une paire de médecins jumeaux aux personnalités opposées qui entament une relation toxique et insensée avec un patient. Esthétiquement spectaculaire, il contient une double interprétation inoubliable de Jeremy Irons, et beaucoup plus de méchanceté qu’il n’y paraît à sa surface.

‘Le déjeuner nu’ (1991)

Cronenberg en enseigne quelques-uns à son crédit (il y a ‘Crash’ et ‘Cosmopolis’ sans aller plus loin), mais ce ‘Naked Lunch’ est le film qui l’a élevé au trône de réalisateurs capables de faire face à des adaptations littéraires impossibles et partez avec. Peu de choses plus élaborées et moins narratives que le chef-d’œuvre de la littérature battre plus tonitruant, surréaliste et onirique de William S. Burroughs, et que Cronenberg ornait de passages de la vie réelle de l’écrivain. C’était un échec au box-office, bien sûr, mais cette histoire d’êtres extraterrestres à Tanger et de machines à écrire a gagné un statut de culte au fil des ans.

«eXistenZ» (1999)

Jusqu’à présent, nous avons trouvé tous les films de Cronenberg dans diffusion. La séquence est terminée avec «M. Butterfly ‘(que vous pouvez louer, bien sûr, sur des plateformes comme Rakouten) et’ Crash ‘(dont la remasterisation du 25e anniversaire arrive bientôt sur Filmin). On revient sur sa filmographie avec ce que beaucoup considèrent comme l’héritier du «Videodrome», mais dans la clé des jeux vidéo. Un wacko fascinant, avec des pistolets en os et des consoles de jeux vidéo qui ressemblent à des utérus, dans un film dont la vision du divertissement interactif frappe encore plus aujourd’hui qu’elle ne l’était en son temps.

Vous pouvez le voir dans Vidéo Amazon Prime

«  Une histoire de violence  » (2005)

Après l’indisponible et presque inconnu ‘Spider’, Cronenberg s’éloigne presque pour la première fois mais et pour le moment définitivement (toujours à sa manière, oui) du genre fantastique. Il ne perd cependant pas sa concision et sa dureté lorsqu’il s’agit de raconter les choses, ce qui convient à merveille à cette histoire dans laquelle un prodigieux Viggo Mortensen donne vie à un homme pris dans une spirale de violence dont il est incapable de s’échapper. Basé sur une grande bande dessinée de John Wagner et Vince Locke … que le réalisateur a choisi de ne pas lire pour ne pas influencer sa réécriture du scénario.

A lire :  Lors de la première mission interplanétaire du monde arabe, le vaisseau spatial `` Amal '' entre en orbite autour de Mars

«Cosmopolis» (2012)

Après ‘Eastern Promises’ et ‘A dangerous method’ (les deux peuvent être trouvés à la location), «  Cosmopolis  » suppose un retour de Cronenberg dans un cinéma pseudo-fantastique cryptique, quelque chose de sombre et avec le cachet indubitable du réalisateur, dans sa vision froide et abstraite des êtres humains et de leurs folles passions. Robert Pattinson, qui commence déjà à canaliser les vibrations de son futur Bruce Wayne, est au centre de l’attention dans ce film basé sur un roman de Don DeLillo et plein de science-fiction quotidienne et de faible intensité.

‘Cartes des étoiles’ (2014)

C’est le dernier film de Cronenberg à ce jour, à partir de 2014 (bien qu’il soit question d’un retour en style à sa science-fiction la plus visqueuse avec une adaptation de son grand roman ‘Consumidos’, ou un pur film d’horreur, de nouveau avec Viggo Mortensen). Ici nous nous rencontrerons une série de personnages paradigmatiques de Los Angeles (un gourou de l’auto-assistance, un enfant acteur psycho) et comment ils tournent tous autour d’une actrice énigmatique en déclin, dans ce qui finit par devenir une version de «Le crépuscule des dieux», mais avec pyromanie.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Hill's Science Plan Canine Puppy Medium 11-25kg Croquettes Poulet 14kg
    Hill's Science Plan Puppy Medium Poulet 14kg est une recette qui convient particulièrement aux chiens de moyenne race en pleine croissance à partir du sevrage à 12 mois. Vous pouvez aussi servir cet aliment aux chiennes gestantes et allaitantes grâce à sa formule à la fois complète et saine. Riches en
  • REV'IT! Gants Rev'It! Fusion 2 GTX Noirs 4XL (14)
    Les gants Rev'It! Fusion 2 GTX sont les meilleurs lorsque le temps change!Le temps froid et humide ne devrait pas nous empêcher de faire ce que nous aimons le plus: rouler! Cependant, nous savons tous que rouler par temps humide et froid n'est pas amusant. La bonne nouvelle est que vous pouvez éviter les
  • Burkely Antique Avery Backpack 14'-Dark Brown
    M - Marron foncé - Burkely Antique Avery 14'' Sac à dos Le SAC À DOS ANTIQUE AVERY ROUND 14 �a des bretelles réglables, de sorte que vous pouvez porter le sac à n'importe quelle hauteur préférable. À l'avant du sac, vous trouverez une poche zippée avec une petite poche sur le dessus. Cette petite poche se ferme avec