in

Vacances et pension alimentaire: allocation de chômage si vous êtes malade à l’étranger?

Même ceux qui sont enregistrés comme chômeurs sont autorisés à voyager. Le droit aux allocations de chômage n’est pas perdu. Mais que faire si vous tombez malade en voyage?

Toute personne sans emploi doit être disponible pour un placement. Il y a donc la soi-disant obligation de résidence. Il est encore possible de voyager.

Quiconque est alors en congé de maladie pendant un séjour à l’étranger a droit à des allocations de chômage. Cela a été décidé par le tribunal social de Stuttgart (Az.: S 3 AL 3965/19), comme le rapporte le portail juridique anwaltauskunft.de de l’Association allemande des avocats (DAV).

Dans le cas négocié, un bénéficiaire d’allocations de chômage souhaitait se rendre en Turquie de fin mai 2019 à mi-juin 2019. L’agence pour l’emploi a également approuvé son absence. Un jour avant le voyage de retour prévu, le plaignant a informé l’agence pour l’emploi par téléphone qu’il était malade et incapable de travailler. Il a envoyé au prévenu un certificat d’incapacité de travail d’un médecin turc.

Instructions internes incompatibles avec la loi

L’agence pour l’emploi a révoqué l’octroi des allocations de chômage en raison du manque de disponibilité. À titre de justification, l’autorité a déclaré que, selon les instructions internes, «le maintien du paiement des prestations en cas d’incapacité de travail» pendant une absence approuvée du site prend fin à l’expiration de l’absence approuvée du site. Une exception n’est possible que dans le cas d’un traitement hospitalier.

Le tribunal social était d’accord avec le plaignant: le centre pour l’emploi était obligé de verser des allocations de chômage. Il n’y a pas de réglementation légale selon laquelle le paiement prend fin au plus tard à l’expiration de l’absence approuvée du lieu si la personne concernée tombe malade pendant cette période. L’incapacité de travail est survenue pendant une absence approuvée.

L’instruction interne n’est pas compatible avec la loi. Cela entraîne un désavantage pour ceux qui deviennent incapables de travailler pendant une absence approuvée. Quiconque devient incapable de travailler tout en recevant des prestations «normales» n’est pas disponible pour un placement en cas de maladie.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂