in

Une mystérieuse mort massive de phoques de la mer Caspienne en danger sur les côtes de Moscou sous enquête

Les autorités russes ont déclaré vendredi qu’elles enquêtaient sur la mort mystérieuse de près de 300 phoques en voie de disparition qui avaient été découverts échoués sur les rives de la mer Caspienne. Entre dimanche et jeudi, 272 phoques caspiens morts ont été retrouvés dans un certain nombre d’endroits dans la région sud du Daghestan, y compris sa capitale régionale Makhachkala et Derbent, une autre grande ville, a déclaré l’agence nationale des pêches Rosrybolovstvo. Certains des phoques étaient enceintes.

Une porte-parole de l’agence a déclaré à l’AFP que davantage de phoques morts pourraient encore être découverts.

Une équipe d’experts est arrivée de Moscou pour aider à mener une enquête.

L’agence des pêches a déclaré que des « maladies infectieuses » ainsi que des raisons « externes » pourraient être à l’origine de la mortalité massive et qu’une enquête sur la maltraitance des animaux serait lancée.

  Une mystérieuse mort massive de phoques de la mer Caspienne en danger sur les côtes de Moscou sous enquête

Un phoque de la Caspienne renvoyé en mer par un bateau de pêche au port de Turkmenis. Image: Wikimedia Commons

La mer Caspienne, la plus grande étendue d’eau intérieure du monde, est délimitée par cinq pays: la Russie, le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan, l’Iran et le Turkménistan.

Les phoques souffrent depuis des décennies de la chasse excessive et des effets de la pollution industrielle dans la mer Caspienne.

Les experts disent qu’il y a maintenant environ 70 000 phoques de la Caspienne, contre plus d’un million au début du XXe siècle.

En plus des phoques et d’autres espèces endémiques dont le célèbre esturgeon béluga, la mer Caspienne possède de vastes réserves d’énergie.

La pollution causée par l’extraction de pétrole et de gaz là-bas, ainsi que la baisse des niveaux d’eau due au changement climatique, constituent une menace pour de nombreuses espèces et mettent en péril l’avenir de la mer elle-même.

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement a averti que la Caspienne «souffre d’un énorme fardeau de pollution».

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂