dans

Un défenseur des droits LGBT + «  violemment arrêté  » en Ouganda

Nicholas Opiyo, un avocat qui s’est battu sans relâche pour les droits des LGBT +, a été arrêté pour blanchiment d’argent. (Facebook)

Nicholas Opiyo, avocat ougandais de haut niveau pour les droits des LGBT +, a été «violemment arrêté» pour blanchiment d’argent dans le cadre de ce que les militants ont qualifié d ‘«attaque contre des défenseurs des droits humains».

Opiyo est bien connu pour représenter les personnes LGBT + dans ce pays africain durement anti-LGBT +. Il a été arrêté dans un restaurant de Kampala, mardi 22 décembre, selon Chapter Four Uganda, une organisation de défense des droits de l’homme dont il est directeur exécutif.

Quatre autres avocats ont également été arrêtés: Anthony Odur, Herbert Dakasi, Simon Peter Esomu et Tenywa Hamid.

L’organisation s’est dite profondément préoccupée par «l’enlèvement et la détention au secret» d’Opiyo.

Il aurait été arrêté par plus d’une douzaine d’hommes en civil armés de fusils au restaurant Lamaro, dans la banlieue de Kamwokya. Il a ensuite été menotté et les yeux bandés aux côtés des quatre autres avocats.

«Enlèvement brutal» du défenseur des droits humains Nicholas Opiyo condamné.

« Le chapitre quatre est en outre préoccupé par la sécurité et le bien-être de M. Opiyo, considérant qu’il est détenu en dehors de la protection de la loi », a déclaré le chapitre quatre dans un communiqué publié mardi.

«Nous condamnons cet enlèvement brutal et nous appelons nos collègues et partenaires à condamner cette violation arbitraire de sa liberté personnelle, la détention au secret, et à demander sa libération immédiate sans condition.»

Les avocats de Nicholas Opiyo ont été autorisés à le voir à 11 heures mercredi 23 décembre.

A lire :  Les conseillers des îles occidentales rejettent l'éducation sexuelle inclusive des LGBT

«Je me sens bien sur le plan de la santé – mais mes ravisseurs ne m’ont pas dit de quoi j’étais accusé. Je n’ai rien fait de mal, et j’en suis absolument sûr », a déclaré Opiyo aux militants.

Ils auraient dû le convoquer à la police pour enregistrer une déclaration. Au lieu de cela, il a été violemment arrêté et détenu au secret.

Le chapitre quatre a condamné l’arrestation «brutale et brutale», affirmant que la constitution du pays est claire qu’une personne accusée d’une infraction pénale doit être immédiatement informée des charges retenues contre elle.

«Nicholas Opiyo est un défenseur intrépide des droits humains. Sa conviction audacieuse et sans excuse et son travail inlassable pour le maintien et la défense des droits garantis par la Constitution pour tous sont ce dont le pays a besoin », a déclaré Angelo Izama, membre du conseil d’administration de l’organisation.

«Nous devons lutter contre tout effort visant à le crucifier sur l’autel de l’évolution des circonstances politiques, car partout où les êtres humains existent, les droits de l’homme inaliénables le seront aussi.»

Opiyo a comparu devant le tribunal jeudi 24 décembre où il a été placé en détention provisoire. Son cas a été ajourné au 28 décembre.

Sa demande de mise en liberté sous caution n’a pas pu être entendue car le tribunal n’est pas compétent, selon les médias locaux.

Sarah Kihika Kasande, chef du bureau du Centre international pour la justice transitionnelle, a déclaré Le gardien que les allégations de blanchiment d’argent étaient sans fondement.

A lire :  Recherche de vaccin corona: les chercheurs devraient s'abstenir de faire des auto-expériences

«Ils auraient dû le convoquer à la police pour enregistrer une déclaration. Au lieu de cela, il a été violemment arrêté et détenu au secret.

Elle a critiqué les autorités pour avoir refusé à ses avocats et à sa famille l’accès à lui après son arrestation, déclarant: «Cette attaque contre des défenseurs des droits humains démontre un régime en panique.

Opiyo est un ardent défenseur de la communauté LGBT + en Ouganda depuis de nombreuses années, et il a fait face à des menaces de mort et des attaques répétées pour son travail de plaidoyer.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • MAB Pivot de sol 14-28Nm arrêt à 105° - MAB - 7700
    Pivot de sol 7700 pour portes double action jusqu'à 170 Kg.Force réglable 14-28Nm.2 vitesses de fermeture (initiale et à-coup final) réglables indépendamment par 2 valves thermostatiques.Certifié par des laboratoires notifiés.Pour usage sur porte coupe-feu.Montage universel : pour portes gauches, droites et
  • LA CROISEE DS Arrêt de vantail S'HESTIA - LA CROISEE DS
    - Arrêt de vantail spécialement conçu pour le verrouillage et l'entrebâillement des baies coulissantes. - Se verrouille uniquement à la clé. - Réversible, pour fixation droite ou gauche. - Clé toujours identique. - Pêne de diamètre 10 mm, longueur : 14 mm.
  • MAB Pivot de sol 14-28Nm arrêt à 90° - MAB - 7705
    Pivot de sol 7700 pour portes double action jusqu'à 170 Kg.Force réglable 14-28Nm.2 vitesses de fermeture (initiale et à-coup final) réglables indépendamment par 2 valves thermostatiques.Certifié par des laboratoires notifiés.Pour usage sur porte coupe-feu.Montage universel : pour portes gauches, droites et