syrie russie

Tournée des trophées syriens en Russie

Le 23 février est un jour férié en Russie. Initialement dédié à la célébration de la naissance de l’Armée Rouge, cette ‘fête’ est depuis 2002 devenue le jour de la célébration des anciens combattants selon un décret signé par le président Poutine.

Le 23 février 2019, profitant de l’occasion et du symbole, le train de la célébration de la « Fracture Syrienne » s’est élancé depuis Moscou pour un Roadshow qui le conduira dans 61 villes avant son retour 75 jours plus tard à Moscou, le 9 mai qui – hasard ? non – est le jour de la célébration de la victoire sur l’Allemagne nazie.

« Fracture syrienne » ? Oui car en fin de compte, cette petite guerre locale n’était qu’une chamaillerie d’un peuple uni, une fracture sans cause profonde que l’armée russe a réussi à réduire grâce à la volonté du président Poutine qui est bien un grand chirurgien et non pas le boucher dépeint par certains médias occidentaux.

Parmi les trophées exposés dans les 10 wagons de ce train, les russes auront le plaisir de découvrir : des tanks soviétiques T55MB, tchèques OT-64 SKOT , des véhicules Humvee, Toytota Land Cruiser, Panthera F9 (des Emirats Arabes Unis), RG-31 (Afrique du Sud), ZX Grand Tiger (Chine), des fusils M16A1 américains, des drones et, bien sûr, des lance-missiles  TOW devenus iconiques depuis qu’ils ont été utilisés pour abattre des migs MI-24P et des hélicoptères MI-8.

Il est a noté que les russes remettent au goût du jour le ferroviaire : ils ont mis en service deux trains blindés en 2016 et, last but not least, ils ont mis en service récemment un train parcourant le pays avec à son bord quelques missiles balistiques intercontinentaux.

0