dans

Tom Clancy’s Without Remorse Review: Des scènes d’action glissantes sauvent un complot absurde

L’adaptation cinématographique de Tom Clancy’s sans remords ne ressemble guère au matériel source. Michael B.Jordan est un protagoniste féroce qui déchiquette les méchants en tant que Navy Seal en quête de vengeance. Mais la mise à niveau du personnage classique du XXIe siècle est presque torpillée par un complot absurde. L’histoire tendue et angoissante du roman est remplacée par des machinations géopolitiques absurdes. Des scènes d’action lisses et les bases d’une meilleure suite empêchent le film d’être une énorme déception.

Sans remords s’ouvre dans la ville décimée par la guerre civile d’Alep, en Syrie. Le capitaine de corvette Karen Greer (Jodie Turner-Smith) dirige une équipe d’élite des forces spéciales dans le cadre d’une opération d’exfiltration classifiée. L’agent de la CIA Robert Ritter (Jamie Bell) a fourni un minimum de renseignements sur leur cible. Chef principal John Kelly (Michael B. Jordan), le bad-ass de l’équipe, a des doutes sur l’objectif.

L’instinct de Kelly s’avère correct. L’équipe sauve leur homme, mais rencontre un ennemi complètement différent de celui attendu. Trois mois plus tard, John Kelly s’est installé dans la vie domestique avec sa femme très enceinte (Lauren London). Mais alors qu’il envisage de prendre sa retraite après une vie de service militaire, une attaque odieuse contre sa famille et les membres de son unité change tout. Kelly devient une force imparable de vengeance.

Les livres de Tom Clancy sont impeccablement écrits. Il a tissé des récits fascinants et complexes avec des personnages richement imaginés. J’ai lu presque tout son travail et, comme des millions de personnes dans le monde, je suis un fan sans faille. Je ne m’attendais pas à ce que ce film soit une réplique exacte du livre, mais je suis franchement abasourdi par les changements. Sans remords est au poing avec un méchant ridiculement évident. C’est tout à fait prévisible sans rien de mémorable sur les personnages de soutien. C’est assez surprenant de la part d’un Taylor Sheridan (Sicario, Contre vents et marées) et le réalisateur italien Stefano Sollima (Sicario: Jour du Soldado). Ces cinéastes auraient dû faire sortir cette histoire du parc lors de leur pire jour.

Michael B. Jordan et la chorégraphie d’action sont la grâce salvatrice. Sans remords fonctionne comme un pur film d’action. Plusieurs scènes hors du commun rehaussent le script idiot. La première bataille au canon prépare le terrain pour le combat rapproché à venir. John Kelly ne fauche pas les gens comme Rambo avec un pistolet Gatling. C’est un Navy Seal d’élite qui utilise des fusils étouffés, de méchants combats au corps à corps et des couteaux poignardés. Les forces spéciales et leurs tactiques sont bien représentées. Jordan est tout à fait crédible en tant qu’homme n’ayant plus rien à perdre. Il inflige une punition avec un physique ultra-ciselé et une rage bouillonnante.

Sans remords prépare le terrain pour les futurs films Rainbow Six. Quiconque a lu Tom Clancy sait où va l’histoire. Je regarde Sans remords comme une introduction à ce qui est à venir. Le public connaît Jack Ryan et ses aventures. John Kelly, qui subit un léger changement de nom, arrive à l’avant-garde cinématographique dans le « Clancyverse ». Le prochain épisode doit être une amélioration par rapport à celui-ci. Note aux producteurs, tenez-vous-en aux livres et vous ne pouvez pas vous tromper. Sans remords est une production de Paramount Pictures, Skydance Media et Weed Road Pictures. Amazon Studios diffusera le film dans le monde entier le 30 avril sur Prime Video.

Sujets: Sans remords, Amazon Prime, Streaming

Les opinions et opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de 45secondes.fr.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • OP-Center Tome V : Rapport de force - Tom Clancy - Livre
    Occasion - Bon Etat - Pliure(s) - Pocket - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • COTSWOLDS No.2 Wildflower Gin 41,70%
    COTSWOLDS No.2 Wildflower Gin 41,70% OLD TOM GIN, ANGLETERRE  WEST MIDLANDS 70 cl ORIGINE La distillerie Cotswolds est née de la volonté de produire en petite série du whisky et des spiritueux de luxe dans l’une des plus belles régions du Royaume Uni. Située en plein cœur de la campagne verdoyante du Sud-Ouest de l’Angleterre, la distillerie réalise sa première distillation à l’été 2014. Le gin Costwolds est produit avec des ingrédients locaux. Le Cotswolds No.2 Wildflower Gin résulte du mariage d’une base de Dry Gin à base de genièvre, de coriandre ainsi que d’angélique et d’un mélange d’essences de gentiane, de sureau, de camomille, et de citronnelle notamment. NOTES DE DEGUSTATION Proposé à 41,7%, c’est un gin très parfumé sur les notes de sorbet citron, d’eucalyptus et autres fleurs. Un gin doux-amer, très original et végétal, à apprécier sec ou comme "gin spritz", mélangé avec du tonic ou de l’eau pétillante et au choix pour la décoration, une tranche de citron ou un brin de menthe. Costwolds n°2 Wildflower Gin est disponible à l'achat et au meilleur prix sur le site de Pomme d'Ambre, votre épicerie fine en ligne. Retrouvez les produits sélectionnés pour leurs qualités et leurs bienfaits. Goûtez Pomme d'Ambre !