in

Quatre minutes, le temps ingrat de reconstruire la vie après un tremblement de terre

Dans les jours d’après tremblement de terre du 19 septembre 2017, les nouvelles ont attiré leur attention sur des bâtiments et des maisons qui ont dû être démolis en raison des dommages subis. Face à ce scénario, des milliers de personnes qui ont remercié le ciel d’avoir gardé leur maison intacte ont commencé à se demander par empathie ce qui allait arriver à ces personnes qui se sont retrouvées sans toit pour dormir.



Vers une réflexion similaire il nous conduit Quatre minutes, un court métrage de Hugo Lara qui nous transporte précisément à ces semaines après le tremblement de terre qui a forcé la réinvention de familles entières. Dans ce cas, le réalisateur se concentre sur une femme (jouée par Mabel Cadena) qui a quatre minutes pour sauver des objets de l’espace qui était sa maison car il est sur le point d’être démoli.

Mais ces objets sont bien plus que cela. Ils prennent une valeur importante à partir du moment où le spectateur assimile la possibilité de souffrir d’une réalité latente : tout peut changer en une seconde. Au Mexique, les tremblements de terre nous ont appris à nos dépens qu’un instant altère complètement la vie et oblige à une reconstruction qui n’a pas de place pour le passé. La seule chose qui reste après l’effondrement est de continuer, même si ça fait mal de se relever.

Et comment dire adieu à ce qui comptait tant mais qui s’est maintenant perdu dans les décombres ? Un tel questionnement surgit comme une inquiétude en voyant que le personnage de Mabel Cadena pénètre les os, rend inévitable l’opportunité de se mettre à leur place, encore plus lorsque la terrible sensation d’un tremblement à venir s’est imprégnée dans notre peau après cet après-midi du 19 septembre 2017.

Avec cette œuvre d’Hugo Lara, mettant en lumière la performance de Mabel, il est difficile d’échapper aux émotions orientées pour penser à l’autre et à ce que nous ferions à sa place, principalement parce que nous avons une nouvelle compréhension de nous réinventer de diverses manières en raison de ce à quoi nous sommes confrontés en cas de pandémie.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂