in

premier épisode de Et si…? (Et si…?) Par Marvel

Loki cède la place à la nouvelle série Marvel. Et comment peut-il en être autrement, nous vous apportons la critique du premier épisode de Et si… ?

La série Asgardian God a finalement présenté l’un des moments les plus attendus pour les fans de MCU et les fans de Marvel en général. Je ne vais pas entrer dans les spoilers, mais grâce à cela (en partie), nous avons cette nouvelle série de la Maison des idées, qui nous présente une prémisse intéressante. Et si quelque chose dans l’histoire changeait ? Eh bien, c’est ce que nous allons voir dans ce critique du premier épisode de Et si… ? Attention aux spoilers.

Hydra a décidé que vous ne faisiez plus partie du projet Rogers

Ce premier chapitre se concentre sur l’histoire du premier vengeur, Captain America. Cependant, qui est sous cette identité n’est pas notre cher Steve Rogers, mais Peggy Carter. Tout cela raconté par le Vigilante, l’un des personnages les plus mystérieux de Marvel, qui est chargé d’observer tout ce qui se passe, sans interférer avec quoi que ce soit.

L’intrigue de l’épisode peut se résumer à l’échange des rôles de Steve et Peggy. Cependant, au cours de celle-ci, nous pouvons apprécier tous les changements qu’il y a dans les événements déjà connus. Dans ce cas, l’agent Carter doit faire face au fait d’être une femme dans les années 1940, avec des commentaires très blessants sur ses capacités. Des commentaires auxquels la bouche est brutalement fermée.

Au début, le tesseract tombe entre les mains d’Hydra. Cependant, Carter et le père de Stark ne restent pas les bras croisés, dotant le premier du costume et du bouclier caractéristiques du capitaine, avec des symboles britanniques. De cette façon, un agent bien entraîné, doté d’un sérum de super soldat et d’une volonté incassable, récupère facilement l’objet convoité. De là, nous pouvons voir la même chose que dans le film, comme le sauvetage de Bucky.

 

Cependant, le premier changement est que Steve Rogers apparaît en train de piloter une sorte d’armure Ironman grâce à la puissance du tesseract. Rappelons que dans le film ce sont les nazis qui ont accès à cet armement. Mais bien sûr, maintenant ils n’ont plus le tesseract.

Un autre changement est la scène du train dans laquelle Bucky « meurt ». Dans ce cas, c’est Steve qui tombe, bien qu’il réapparaisse plus tard à la base de Red Skull. Avec l’artefact en sa possession, il ouvre un portail pour invoquer une sorte de C’thullu, qui le détruit. Finalement, Carter prend le bogue dont il est venu, pour revenir aujourd’hui avec Fury et Hawkeye.

Excellente animation, son et histoire

Après le résumé touche la critique. La vérité est que cette première série animée Marvel montre un style graphique très convaincant, qui se situe quelque part entre l’anime et l’animation occidentale. Les combats, ainsi que les gestes des personnages, sont très bien mis en œuvre, et les personnalités de nos protagonistes adorés sont intactes.

Enfin, il est utile que les acteurs de la voix soient les mêmes que ceux qui ont précédemment exprimé les personnages du MCU. La vérité est que la qualité audiovisuelle de ce premier chapitre ne fait aucun doute. De plus, l’intrigue avance à un rythme adéquat, même s’il y a des moments où une accélération contre-productive peut être observée. Après tout, ils condensent un film de deux heures en trente minutes.

L’une des choses que je préfère est l’inclusion réussie du féminisme (pas comme dans un certain film MCU * *). Ici, Carter prend un sein de ses qualités, faisant taire toutes les bouches de ses supérieurs et gagnant le respect de ses coéquipiers avec son bon travail. Par ailleurs, il est apprécié que lorsque le sérum est injecté, il gagne également en masse musculaire. Qui sait s’ils allaient le faire.

S’il est vrai que, dans ce premier chapitre, il n’y a pas beaucoup de modifications de la chronologie principale, celles qui existent sont cruciales. Il n’y a pas de Soldat de l’Hiver, par exemple. Bref, une prémisse très intéressante qui utilise les chronologies et animée avec une grande habileté. Dans l’attente du prochain épisode.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂