dans

Pendant COVID-19, les villes australiennes, japonaises et néo-zélandaises devancent l’Europe en tant que villes les plus habitables: étude

La pandémie a ébranlé le classement des villes les plus agréables au monde, a montré une étude publiée mercredi, les métropoles d’Australie, du Japon et de Nouvelle-Zélande devançant celles d’Europe. Auckland est en tête de l’enquête annuelle de The Economist sur les villes les plus agréables au monde en 2021, suivie d’Osaka et de Tokyo au Japon, d’Adélaïde en Australie et de Wellington en Nouvelle-Zélande, qui ont toutes réagi rapidement à la pandémie de Covid. « Auckland s’est hissée au sommet du classement en raison de son approche réussie pour contenir la pandémie de Covid-19, ce qui a permis à sa société de rester ouverte et à la ville de marquer fortement », a déclaré l’Economist Intelligence Unit.

En revanche, « les villes européennes se sont particulièrement bien comportées dans l’édition de cette année.

Auckland a atteint le sommet du classement en raison de son approche réussie pour contenir la pandémie de Covid-19.

Auckland a atteint le sommet du classement en raison de son approche réussie pour contenir la pandémie de Covid-19.

« Vienne, auparavant la ville la plus vivable au monde entre 2018 et 2020, est tombée à la 12e place. Huit des dix plus grosses chutes du classement sont des villes européennes », selon l’étude.

La plus forte baisse globale parmi les villes européennes a été la ville portuaire de Hambourg dans le nord de l’Allemagne, qui a perdu 34 places à la 47e place.

La tendance a été motivée par un « stress sur les ressources hospitalières » qui, selon l’étude, a augmenté pour la plupart des villes allemandes et françaises et a entraîné une « dégradation du score de santé ».

La pression sur les systèmes de santé européens a également eu un effet d’entraînement sur la culture et la qualité de vie globale en raison des restrictions de mouvement, a déclaré The Economist.

La hausse la plus notable a été enregistrée par Honolulu, Hawaï, aux États-Unis, qui est arrivé 14e du classement et a progressé de 46 places en raison de son confinement de la pandémie et de son programme de vaccination rapide.

Damas reste la ville où la vie est la plus difficile en raison de la guerre civile en cours en Syrie.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂