dans

Speak, le média social des extrémistes choisi par Trump, a été « désactivé » par Amazon, Google et Apple

Après Twitter, Facebook et Twitch, l’actuel président des États-Unis Donald Trump a perdu une autre plateforme où il peut s’exprimer: le site de microblogging, qui a abrité pendant des années les voix des Américains conservateurs et des niches les plus extrémistes et conspiratrices des électeurs pro Trump, était effacé la face d’Internet en quelques jours. C’est le résultat d’une action concertée de trois grandes entreprises de la Silicon Valley dont dépendait la survie de la plateforme: d’une part Apple et Google, qui jusqu’à récemment hébergeait l’application Parler dans leurs magasins numériques; de l’autre et surtout Amazone, qui gérait les serveurs de Parler.

Le rôle dans les manifestations de Washington

L’histoire a ses racines dans les faits de 6 janvier dernier, lorsque des centaines de manifestants pro Trump ont pris d’assaut le Capitole à Washington. En fait, Parler est l’une des plateformes les plus traditionnellement proches de Trump et de ses positions, ainsi que, selon plusieurs plaintes en ligne, l’un des endroits où les émeutiers se sont organisés pour se rencontrer et mettre le feu au Congrès américain. Le faible niveau de modération exercé sur la plateforme à l’égard des contenus violents a été considéré par de nombreux observateurs comme un facteur non secondaire de survenue de violences; dans les jours qui suivent le 6 janvier, également le ténor des conversations sur Parler a pris des tons encore plus agressifs et le manque de modération adéquate en son sein a été exploité par les partisans les plus extrémistes de Trump pour inciter le reste des utilisateurs.

A lire :  Expériences Google: 15 tests que vous pouvez faire maintenant avec votre mobile Android

Fournisseurs: « Inciter à la violence »

Pour cette raison, d’abord Google puis Apple ont considéré que la présence de Parler dans le Play Store et l’App Store représentait une réelle incitation à la violence, interdite par le règlement intérieur des deux magasins numériques. L’application était supprimé pour violation des conditions du service offert par les deux géants. Amazon a emboîté le pas en annonçant que d’ici dimanche 10 janvier, il a mis les serveurs hors ligne de la plateforme hébergée sur son infrastructure. Pour le moment, Parler est pratiquement inaccessible, mais le numéro un, John Matze, a assuré aux utilisateurs que le portail sera de nouveau en ligne dès que l’équipe d’ingénierie de la société le restaurera ailleurs. Le problème pour le moment – comme l’a admis le PDG lui-même – sera de trouver des réalités commerciales disposé à coopérer avec Parler et offrir à l’application et au site Web l’espace et les moyens pour être atteint en ligne.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Luminea Home Control 4 adaptateurs de douille E27 compatibles Amazon Alexa & Google Assistant
    Plus besoin de chercher l'interrupteur : allumez et éteignez la lumière grâce à votre smartphone ou par commande vocale. Il suffit de visser cet adaptateur entre la lampe et sa douille, puis d'installer l'applicat...
  • Revolt 2 récepteurs sans fil KFS-200.rc compatibles Amazon Alexa & Google Assistant
    Complétez votre système d'interrupteurs connectés avec le récepteur sans fil KFS-200.rc. Ce dernier peut être activé par jusqu'à 4 interrupteurs ; il vous suffit alors d'entrer dans ...
  • Revolt Récepteur sans fil KFS-200.rc compatible Amazon Alexa & Google Assistant
    Complétez votre système d'interrupteurs connectés avec le récepteur sans fil KFS-200.rc. Ce dernier peut être activé par jusqu'à 4 interrupteurs ; il vous suffit alors d'entrer dans ...