dans

Mini critique: Stonefly (PS4) – Une aventure tranquille et de la taille d’un bug manque de mordant

Stonefly vient de l’équipe derrière Creature in the Well, mais en plus de partager un style visuel magnifique, ils ont très peu de choses en commun. Ce nouveau jeu est une expérience agréablement paisible sur un monde habité par de minuscules personnes vivant aux côtés des insectes dans des écosystèmes naturels géants. Les humains se déplacent en pilotant des plates-formes ressemblant à des insectes, leur permettant de glisser entre des branches surdimensionnées, de rassembler des ressources et de repousser les créatures embêtantes. Vous incarnez Annika Stonefly, une jeune mécanicienne qui perd par inadvertance la plate-forme inestimable de son père et sort seule pour la récupérer.

Dès le début, vous rencontrerez un petit groupe qui aide Annika à démarrer, lui donnant un mech délabré à construire tout au long de son voyage. Ce mech est la vraie star du jeu – vous améliorerez rapidement ses capacités pour faire face aux environnements plus difficiles et aux bugs plus importants, et vous pourrez également personnaliser son apparence. L’essentiel du gameplay consiste à faire des excursions et à collecter divers minéraux du monde, puis à les utiliser pour acheter de nouvelles pièces ou améliorer la glisse, le saut, les défenses de votre plate-forme, etc. C’est une boucle simple, mais satisfaisante. L’exploitation minière des ressources peut être délicate lorsque les insectes veulent ces matériaux pour eux-mêmes. Heureusement, votre mech peut étourdir puis repousser tous les insectes avec des explosions d’air, ce qui en fait des échauffourées basiques et non mortelles. C’est une façon unique de gérer le combat, mais pas particulièrement excitante.

Vous pouvez flotter et rassembler des matériaux à votre guise, ce qui est agréable, mais le jeu n’en a pas assez pour retenir votre intérêt. Malheureusement, l’aspect de l’histoire tombe un peu à plat – le fil principal est intéressant mais l’écriture n’est pas particulièrement engageante et les cinématiques manquent d’impact. Dans l’ensemble, le jeu est un voyage tranquille à travers un monde unique, mais il n’a pas tout à fait l’attraction narrative ou le gameplay dont il a besoin.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂