dans

Mini critique : La procession au calvaire (PS4) – L’aventure absurde de pointer et cliquer est drôle et brillamment unique

La Procession au Calvaire est l’un des jeux les plus uniques auxquels nous ayons joué depuis longtemps. C’est une aventure pointer-cliquer dans le moule des classiques comme Monkey Island ou Broken Sword, dans laquelle vous incarnez un guerrier affamé de meurtre déterminé à trouver et, euh, à assassiner un tyran religieux nommé Heavenly Peter. Comme on peut s’y attendre du genre, traquer Peter signifie devoir discuter avec un groupe de personnages colorés, tout en empochant toutes sortes d’objets ridicules qui peuvent être utilisés pour résoudre d’étranges énigmes.

Ce qui distingue vraiment La Procession au Calvaire, c’est son art. Les visuels sont entièrement composés de peintures classiques, recadrées et modifiées pour créer un monde cohérent et collé – et cela fonctionne avec un effet fantastique. Explorer les paysages médiévaux du jeu est une joie en raison de leur niveau de détail et de leur bizarrerie, et si vous aimez les beaux-arts, il est amusant de repérer des morceaux de peintures qui ont été utilisés de manière si créative.

Il y a aussi un grand sens de l’humour au cœur du titre, qui ponctue ses personnages loufoques et leurs dialogues. Il a un ton très anglais, avec une comédie souvent stupide ou grossière combinée à une écriture pleine d’esprit, tandis que des situations absurdes sont dépeintes avec un visage impassible. C’est une sorte de Monty Python-un humour teinté qui ne plaira pas à tout le monde, mais il nous a fait renifler comme des idiots ou craquer un sourire au moins toutes les quelques minutes.

Le jeu ne dépasse pas son accueil; il ne dure que quelques heures et aucun des éléments du puzzle n’est trop obscur ou fastidieux. De plus, il y a plusieurs fins à voir, et pour ceux qui s’en soucient, les trophées sont tous assez faciles. Et oui, il y a un Platine très important.

En termes simples, The Procession to Calvary est un excellent petit jeu. En tant qu’aventure pointer-cliquer, elle coche toutes les bonnes cases, offrant des scénarios intéressants, des personnages amusants et un « eureka » satisfaisant ! des moments. Mais c’est l’art du collage qui rehausse l’expérience, et le tout est surmonté d’une merveilleuse comédie.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂