dans

L’interdiction du hijab en France est-elle habilitante ou islamophobe?

Alors que les gouvernements français votent pour interdire le port du hijab en public à toute personne de moins de 18 ans, il est temps de repenser la façon dont nous contrôlons le corps des femmes et de se demander pourquoi le mouvement féministe a laissé les femmes musulmanes derrière.

Cela a commencé en 1989 lorsque 3 adolescents d’une école française ont été suspendus pour avoir refusé de retirer leur foulard en classe. Les écharpes semblaient défier les règles strictes du pays sur la séparation de la religion et de l’État, mais la mauvaise gestion de l’affaire a créé le précédent pour des décennies de lois de plus en plus islamaphobes.

Au départ, il a été déterminé que les enseignants pouvaient décider au cas par cas qui pouvait porter des articles religieux, ce qui permettait un biais clair dans les écoles du pays.

Plus tard, les foulards islamiques ont été déclarés trop «ostentatoires» pour le public tandis que d’autres objets religieux ont été jugés acceptables.

En 2004, la première loi ouvertement anti-musulmane a été adoptée, interdisant aux écolières de porter un foulard. En 2010, les burqas, les niqabs et tout voile islamique recouvrant le visage ont été interdits à tous les âges.

Maintenant, la dernière version de cette guerre contre les foulards a non seulement interdit aux femmes de moins de 18 ans de les porter, mais a également interdit à leurs mères hijabi de les accompagner lors de leurs voyages scolaires.

Essentiellement, la loi oblige les mineurs d’une minorité vulnérable à révéler leur corps contre leur gré et interdit ensuite à leurs mères d’être présentes pour les protéger.

Gardez à l’esprit que l’âge du consentement en France est de 15 ans, de sorte que la loi arbitraire n’est même pas conforme aux précédents juridiques du pays pour lesquels les femmes peuvent faire des choix concernant leur corps.

La position anti-musulmane de la France est depuis longtemps un sujet de débat alors que les dirigeants du gouvernement tentent de justifier les lois archaïques avec des excuses sur la libération des femmes.

A lire :  Qui est la petite-fille illégitime de Joe Biden, Navy Joan?

«C’est un problème de liberté et de dignité des femmes. Ce n’est pas un symbole religieux, mais un signe de soumission et d’avilissement », a déclaré l’ancien président Nicolas Sarkozy en 2010.

Mais les excuses trahissent une appropriation illicite du mouvement féministe comme camouflage du racisme et de l’islamophobie.

La France contrôle les femmes sous couvert de libération et d’autonomisation des femmes

Le mouvement féministe n’a jamais été gentil avec les femmes musulmanes. Il a été décidé très tôt par les féministes françaises non islamiques que le hijab devait être un symbole d’oppression.

Des groupes féministes français de premier plan ont soutenu l’interdiction des hijabs au fil des ans, affirmant que s’en débarrasser est une forme de libération féminine.

Le concept est ironique: un mouvement fondé sur le droit d’une femme de choisir quoi faire de son corps a décidé que les femmes musulmanes ne pouvaient pas faire leurs propres choix et nous devons leur interdire d’avoir des options.

Ce faisant, le mouvement réifie les femmes musulmanes comme des victimes qui ont besoin d’être sauvées des héros occidentaux et reconditionne ainsi simplement le contrôle patriarcal.

Depuis 2004, les femmes peuvent être expulsées de l’école pour avoir porté un hijab. Nous ne pouvons certainement pas considérer le blocage des femmes de leur éducation comme une forme de libération féminine?

La libération féminine est différente selon les groupes culturels. L’interdiction reflète un besoin de plus de respect de l’intersectionnalité dans le mouvement féministe afin de tenir compte des besoins spécifiques des différents groupes.

Le féminisme blanc comprend mal la discrimination à double tranchant que subissent les autres femmes.

Les femmes musulmanes sont la cible de l’oppression sous tous les angles en raison de leur sexe et de leur religion. Si les féministes se préoccupaient vraiment du bien-être de toutes les femmes, elles ne chercheraient pas à éloigner les femmes musulmanes du mouvement.

L’interdiction est une islamophobie à peine voilée

La perspective féministe n’est qu’une faible justification de l’interdiction, mais ce n’est peut-être pas la plus dommageable.

Sous couvert de laïcité politique, le gouvernement français a ouvert la voie à l’acceptation du racisme. Ceux qui cherchent à discriminer les femmes musulmanes sont essentiellement protégés par la loi pour le faire.

A lire :  Qui est l'épouse de Bernie Sanders, Jane O'Meara Sanders? Détails sur leur relation

En 2010, la burqa et le voile facial ont été jugés «pas les bienvenus» en France par le président Nicolas Sarkozy. Mais la véritable implication est que les femmes qui portent ces articles sont celles qui ne sont pas les bienvenues.

Beaucoup ont exprimé leur inquiétude quant au fait que ces règles ne font que pousser les musulmans à se retirer davantage de la société.

La croyance erronée selon laquelle l’interdiction du voile fera soudainement sortir les femmes musulmanes de leurs foyers et remerciera le gouvernement de les avoir libérées révèle un manque de conscience de ce que l’on ressent d’être visé par ces lois.

De même, cela trahit la réticence du gouvernement à écouter ce que les femmes musulmanes ressentent réellement à propos de leur foulard.

L’article continue ci-dessous

L’interdiction des couvertures faciales religieuses qui a surgi en 2010 est devenue une question particulièrement litigieuse au cours de l’année écoulée, la France ayant rendu les couvertures faciales obligatoires dans les transports en commun pour freiner la propagation du COVID-19.

Ceux qui portent des niqabs – des revêtements faciaux qui couvrent la même surface mais sont considérés comme «religieux» – peuvent être condamnés à une amende alors que quelqu’un assis à côté d’eux avec un masque facial ne le sera pas.

Cette loi hypocrite a également coïncidé avec une augmentation de 53% des attentats islamophobes en France.

Quelles que soient les raisons pour lesquelles le gouvernement se cache, le résultat est clair. L’interdiction légitime, permet et encourage l’islamaphobie.

Les interdictions laïques sont appliquées de manière inégale entre les religions

Bien que les interdictions en place visent à interdire le port de vêtements religieux de toute religion dans certains lieux publics, les musulmans semblent être systématiquement pointés du doigt.

En 2019, des responsables français ont défendu le droit d’une religieuse catholique de porter son habit après qu’on lui aurait demandé de l’enlever dans une maison de retraite.

Pendant ce temps, lorsqu’une mère musulmane hijabi a été invitée à quitter le voyage scolaire de son fils la même année, la décision de l’école a été confirmée en vertu des lois françaises sur la «laicité».

A lire :  El Último Viaje présente son nouvel EP expérimental: "Migra" | 45S

Les politiciens français n’ont pas haché leurs mots lorsqu’il s’agit d’associer à tort le port du hijab à des incidents terroristes.

Marine Le Pen, par exemple, qui dirige le parti du Rassemblement national, a déclaré au public: «Le voile n’est pas un morceau de tissu banal, c’est un marqueur de radicalisme.

La France a une histoire d’occupation coloniale dans les pays arabes qui remonte aux années 1800, et cette itération moderne de l’islamophobie n’est qu’une extension de ce désir historique d’oppression et de contrôle.

Mais en tant que pays comptant l’une des plus grandes populations de musulmans d’Europe, il reste encore beaucoup à faire pour garantir la protection de la culture.

Alice Kelly est une écrivaine vivant à Brooklyn, New York. Attrapez-la en train de couvrir tout ce qui concerne la justice sociale, les actualités et les divertissements. Suivre son Twitter pour plus.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Shilton Chemise rugby France - Bleu ciel - L
    L - Bleu ciel - Complétez votre collection de chemises modernes avec le modèle rugby France ciel Shilton. Elle est élégante et stylée à la fois, et se marie facilement avec toutes les couleurs. Pour un look chic décontracté, cette chemise homme rugby s'associe avec un jean et des baskets.
  • Mobistoxx Table repas rectangulaire ELLE 180 cm beton
    Pour un intérieur style industriel, cette table ELLE est l’élément indispensable! Grâce à ses lignes sobres et son design brut, elle apportera une touche de modernité incomparable à votre salle à manger. Avec sa large tablette, bénéficiez d’une belle surface pour faire profiter tous vos proches de vos plus
  • Mobistoxx Table repas rectangulaire ELLE 180 cm chêne vieilli
    Pour un intérieur style industriel, cette table ELLE est l’élément indispensable! Grâce à ses lignes sobres et son design brut, elle apportera une touche de modernité incomparable à votre salle à manger. Avec sa large tablette, bénéficiez d’une belle surface pour faire profiter tous vos proches de vos plus