dans

La deuxième conférence internationale de soutien au Liban reportée à novembre après les explosions de Beyrouth

, 7 oct. () –

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé mercredi que la deuxième conférence internationale de soutien au Liban après les explosions du 4 août dans le port de la capitale, Beyrouth, a été reportée à novembre.

Le Drian a indiqué à l’Assemblée nationale que la réunion « se tiendra, conformément aux engagements pris, au cours du mois de novembre », sans préciser de date. La conférence devrait avoir lieu fin octobre.

La première conférence internationale, tenue le 9 août sous la coprésidence de la France et des Nations Unies, a débouché sur des engagements d’environ 250 millions d’euros pour aider les autorités à faire face aux ravages causés par les explosions.

Ainsi, Le Drian a souligné que cette deuxième conférence « nous permettra de passer à la deuxième étape », qu’il a qualifiée de « reconstruction » du port et des quartiers touchés par les explosions, qui ont fait plus de 200 morts et des milliers de blessés.

« Cette catastrophe ne doit pas cacher le drame politique qui existe au Liban », a déclaré le ministre français, qui a mis en garde contre une possible « disparition » du pays si un accord n’est pas trouvé pour la formation du nouveau gouvernement.

En ce sens, il a souligné la nécessité pour le nouvel exécutif de se lever pour « appliquer les réformes sur lesquelles tout le monde est d’accord » et a déclaré qu’il doit y avoir des progrès « non pas dans la parole, mais dans les actions ». .

Le président libanais, Michel Aoun, a annoncé ce mercredi que les consultations parlementaires pour l’élection d’un nouveau Premier ministre désigné commenceront le 15 octobre, suite à la démission de Mustafa Adib en raison de divergences entre les parties sur la composition du nouveau gouvernement. .

A lire :  Macron demande au président libanais de former le nouveau gouvernement "au plus vite"

L’Adib a démissionné le 26 septembre en raison de la stagnation des pourparlers et de l’impossibilité de parvenir à un accord, dans le cadre de l’initiative présentée par le président français Emmanuel Macron, suite aux explosions du 4 août dans le port de Beyrouth .

Les explosions ont eu lieu à un moment où le Liban traverse une grave crise économique – la pire depuis la guerre civile (1975-1990) – et ont déclenché une nouvelle vague de protestations qui a abouti à la démission du Premier ministre de l’époque, Hasan. Diab, qui continue ses fonctions en attendant qu’un nouvel exécutif soit accepté.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • La lutte tricontinentale : Impérialisme et révolution après la conférence de la avane - Albert-Paul Lentin - Livre
    Internationale - Occasion - Bon Etat - Jauni - Cahiers libres - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.

The Last of Us 2 a été complété par plus de la moitié de ses joueurs

Lancement des écouteurs sans fil Redmi SonicBass et des écouteurs Redmi 2C en Inde