dans

Exclusif: Brian Skerry, créateur de «  Secrets of the Whales  », sur le tournage de sa nouvelle série documentaire pour Nat Geo

Faisant sensation sur National Geographic et Disney Plus pour le Jour de la Terre aujourd’hui (22 avril), un nouveau documentaire époustouflant en quatre parties intitulé « Secrets of the Whales » est destiné à emmener les téléspectateurs aventureux dans une odyssée mondiale pour découvrir la magie de la culture des baleines comme ils ne l’ont jamais vu auparavant.

Produit par le cinéaste oscarisé James Cameron («Titanic», «Avatar») et narré par l’actrice primée aux Golden Globe, Sigourney Weaver («Alien», «Galaxy Quest»), cette série d’événements du réalisateur Brian Armstrong présente des images époustouflantes du monde entier – l’explorateur et photographe renommé du National Geographic, Brian Skerry, qui a filmé la série pendant trois ans dans 24 lieux différents.

Le travail révélateur de Skerry sera également présenté dans le dernier numéro du magazine National Geographic et le livre d’accompagnement de luxe National Geographic, « Secrets of the Whales », publié ce mois-ci en conjonction avec la série documentaire.

45secondes.fr s’est entretenu avec Skerry au sujet de ses rencontres avec des orques, des baleines à bosse, des bélugas et des cachalots autour de la planète, documentant leurs interactions et leur culture complexes, de nouvelles théories sur les baleines naviguant par les étoiles et les joies des baleines interstellaires dans « Star Trek IV : Le voyage à la maison.  »

Le nouveau documentaire « Secrets of the Whales » plonge dans la vie des léviathans océaniques sur Disney Plus et National Geographic. (Crédit d’image: National Geographic pour Disney + / Kina Scollay)

45secondes.fr: Comment ce projet de documentaire sur les baleines est-il né et quels étaient vos objectifs généraux?

Brian Skerry: J’ai créé « Secrets of the Whales » au cours de la dernière décennie ou plus, depuis mon dernier grand projet de baleines pour National Geographic. En 2008, j’ai réalisé un projet sur la baleine la plus menacée au monde, la baleine noire de l’Atlantique Nord, et depuis, j’ai hâte de faire un autre grand projet de baleine dans lequel je voulais inclure plusieurs séries. Mais je n’ai pas trouvé le bon récit pour relier les points entre les bélugas et les cachalots.

En 2015, j’ai fait une couverture pour National Geographic sur l’intelligence des dauphins, en travaillant avec cinq espèces différentes à travers le monde. Je ne m’en suis pas rendu compte à l’époque, mais ce que je cherchais à raconter, c’était bien la culture. Le fait que ces animaux font les choses différemment au sein d’une espèce génétiquement identique dans différentes parties du monde.

J’ai donc commencé à creuser, à parler aux scientifiques, à lire des articles et à examiner la science qui émergeait de la culture des baleines. Le Dr Shane Garrow, qui vit à Ottawa, au Canada, a étudié les cachalots à la Dominique dans les Caraïbes orientales au cours des 15 dernières années, et il m’a expliqué que le comportement est ce que nous faisons et que la culture est la façon dont nous le faisons. Les humains qui mangent de la nourriture avec des ustensiles sont un comportement. Que vous utilisiez des fourchettes ou des baguettes, c’est la culture.

En rapport: Les tempêtes solaires pourraient entraîner la perte des baleines grises

Chez les baleines qu’il étudiait, il y avait environ 24 familles qui ont leur propre dialecte. Et ils ne se mélangent pas avec d’autres cachalots qui se déplacent dans ces eaux qui ont un dialecte différent. C’était les quartiers de New York au tournant du siècle dernier, où les Irlandais et les Italiens et tout le monde se trouvaient dans leur propre petite enclave culturelle. Ensuite, j’ai commencé à regarder les bélugas et les orques à bosse et j’ai vu qu’ils avaient tous ces riches cultures.

Pour moi, cela a vraiment changé la donne. J’ai pensé à une histoire qui utilisait la dernière et la plus grande science pour révéler des traits humains sur ces animaux charismatiques de l’océan, si nous pouvions voir l’océan et notre planète à travers le prisme de la culture d’une autre espèce, cela pourrait changer notre perception du naturel. monde et notre relation avec lui.

Compte tenu de l’ampleur et de la portée de ce que je voulais faire, je suis allé à la National Geographic Society et j’ai proposé une bourse de trois ans et ils l’ont approuvé. Ensuite, je suis allé à la chaîne Nat Geo et j’ai parlé aux dirigeants de la réalisation d’un documentaire, et ils ont adoré et voulaient quatre documentaires d’une heure. Red Rock Films est venu pour que nous puissions le mettre à l’échelle pour aller à d’autres endroits et nous avons également fait un livre d’accompagnement pour la division du livre et tout a grandi de manière organique.

(Crédit d’image: National Geographic pour Disney + / Kina Scollay)

45secondes.fr: Comment James Cameron s’est-il impliqué dans « Secrets of the Whales? »

Brian Skerry: Je connaissais James Cameron depuis des années et il est explorateur en résidence à la National Geographic Society. Il a eu vent de cela et a voulu monter à bord, et merci à Dieu de l’avoir fait. Il apporte un ensemble très unique de compétences en tant que maître conteur et cinéaste qui crée des mondes fictifs et construit l’équipement nécessaire pour les filmer en 3D.

Mais c’est aussi cet explorateur océanique pionnier qui a fait ce que peu d’humains ont déjà fait. L’avoir au niveau du producteur exécutif où il peut façonner une partie de ce récit et vraiment approfondir la science et la narration est remarquable et un grand plus.

45secondes.fr: L’un des sujets les plus intrigants qui ressortent est l’idée que les baleines à bosse utilisent navigation céleste suivre les routes migratoires annuelles. Que pensez-vous des baleines et de leurs liens avec les étoiles?

Brian Skerry: Eh bien, vous parlez de quelque chose qui m’intéresse énormément. Je me souviens avoir été dans le Pacifique Sud aux îles Cook avec un de mes chers amis qui est un chercheur sur les baleines à bosse du nom de Nan Hauser.

Depuis 20 ans, elle vit là-bas, et nous étions sur le bateau un jour après que j’étais dans l’eau avec les bosses, ce qui est magique, et elle m’en parlait. Il y a eu des articles publiés et la science semble indiquer que ces longues migrations qu’ils font – les baleines de l’île Cook vont en Antarctique, les baleines de Maui vont en Alaska – sont très précises, et elles vont à certains endroits et font un virage à 90 degrés et rester sur une trajectoire.

Les scientifiques pensent qu’ils utilisent la navigation céleste et qu’il existe une certaine coordination avec les cieux en ce qui concerne la façon dont ils naviguent. Je suis vraiment intéressé à faire quelque chose de plus sur ce sujet et c’est en haut de ma liste en termes de ce que je recherche pour la narration et la science futures, car cela va être révélateur.

(Crédit d’image: National Geographic pour Disney + / Adam Geiger)

45secondes.fr: En parlant de stars, dans le film hollywoodien de 1986 « Star Trek IV: The Voyage Home », la survie de la Terre est liée à notre protection de Baleines à bosse. Quelles ont été vos impressions sur le film de science-fiction en tant qu’expert reconnu des baleines?

Brian Skerry: Ouais, George et Gracie! Eh bien, je suis aussi un énorme Trekkie et je ne peux jamais avoir assez de « Star Trek ». J’ai adoré « Star Trek IV ». J’ai adoré le navire Klingon dans le parc avec le dispositif de camouflage, et Spock dans sa robe là-bas. Je ne sais pas si les baleines à bosse sont de véritables extraterrestres et parlent à d’autres mondes. Cette notion est un peu mystique mais ce ne serait pas merveilleux si c’était vrai.

À un niveau basique, ce sont des animaux que nous étudions depuis longtemps, et pourtant nous n’avons fait qu’effleurer la surface. A l’image de ces chansons de 20 minutes qu’ils créent chaque année et qui traversent tout le bassin du Pacifique jusqu’à l’Atlantique, cette transmission horizontale de la culture. Que pourrait-on encoder d’autre dans ces chansons? Je ne sais pas. Et peut-être que je deviens un peu mystique avec ça, mais je pense qu’il y a probablement plus. Serait-ce comme une chanson autochtone où ils communiquent des choses culturelles là-bas?

Je ne sais pas si un scientifique veut aller aussi loin dans ce domaine. Mais quand il s’agit de « Star Trek IV » et de la notion que les baleines à bosse sont ces créatures hautement sensibles qui ont des cultures que nous ne comprenons pas encore complètement, je pense qu’elles étaient mortes.

En rapport: Les boucles temporelles et les baleines spatiales animent Star Trek: Discovery

Image 1 sur 2

Le nouveau documentaire

Le nouveau documentaire « Secrets of the Whales » plonge dans la vie des léviathans océaniques sur Disney Plus et National Geographic. (Crédit d’image: National Geographic pour Disney + / Peter Kragh)
Image 2 sur 2

Le nouveau documentaire

Le nouveau documentaire « Secrets of the Whales » plonge dans la vie des léviathans océaniques sur Disney Plus et National Geographic. (Crédit d’image: National Geographic pour Disney + / Luis Lamar)

45secondes.fr: Comment ce projet de trois ans « Secrets of the Whales » vous a-t-il affecté personnellement et professionnellement?

Brian Skerry: Cela m’a profondément affecté. Je suis entré avec certaines idées préconçues, j’avais une liste de choses que j’espérais que nous réussirions. C’était le projet le plus ambitieux de ma carrière. Je savais que travailler avec les baleines et travailler dans l’océan, il y avait une forte probabilité d’échec et les risques étaient là. Mais nous avons finalement obtenu tout ce que nous voulions et bien plus encore, comme la scène de la galuchat [Episode 1]. Depuis que j’ai réfléchi à cela et je pense que les baleines m’ont rappelé des choses que je savais peut-être déjà, mais que j’oublie parfois.

Dans ma carrière, je suis absent huit ou neuf mois par an sur cette roue de hamster qui fait le tour du monde. En rentrant de Maui et en étant enfermé avec ma famille pendant la pandémie, cela m’a rappelé les baleines. Ils vivent ces vies difficiles dans l’océan, mais ils ont des familles et tous les quelques jours, ils se réunissent et réaffirment ces liens familiaux. Ce sont des créatures sociales comme nous et ils ont appris à ne pas oublier les liens nécessaires avec leurs camarades baleines.

Ces liens, les communautés et les cultures que partagent les baleines reflètent tous la culture humaine, mais parfois nous oublions cela. Je pense que c’est un message important de « Secrets of the Whales ».

Les « Secrets of the Whales » de Nat Geo seront diffusés le 22 avril dans 172 pays et 43 langues.

Suivez-nous sur Twitter @Spacedotcom et sur Facebook.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Diesel Spirit of the Brave
    NEYMAR JR. x DIESEL PARFUMS SPIRIT OF THE BRAVE de DIESEL renouvelle et fait écho au parfum pour homme iconique de la marque DIESEL : ONLY THE BRAVE. Un nouveau nom qui incarne une nouvelle représentation du courage pour un homme positif et non conventionnel, à l’image de son co-créateur, NEYMAR JR. Famille : Fougère L'Histoire de #SPIRITOFTHEBRAVE SPIRIT OF THE BRAVE est une eau de toilette pour homme qui vous invite à affronter chaque défi avec optimisme . Dans n’importe quelle situation vous vous dépasserez et jouerez de vos peurs. Le flacon poing viril et emblématique de DIESEL s’inspire d’un des tatouages les plus iconique et puissant de NEYMAR (le lion sur sa main) dans des codes sophistiqués Noir & Or. L'olfaction de #SPIRITOFTHEBRAVE SPIRIT OF THE BRAVE réécrit les codes de la masculinité avec modernité et sophistication, dans une fragrance au contraste explosif : un accord frais et végétal soutenu par un accord parfum boisé sensuel puissant. Sportif, fan de football, gamer, fan de mode, SPIRIT OF THE BRAVE est une fragrance moderne et sensuelle pour tous ceux qui n'ont pas peur de jouer de leurs peurs. Note de tête : Bergamote, Galbanum, Armoise Note de coeur : Cyprès, Sauge Sclarée, Elémi Note de fond : Fève tonka, Labdanum, Sapin baumier #PLAYWITHYOURFEARS
  • Diesel Spirit of the Brave Eau de Toilette fraiche et boisée par Neymar Jr. x Diesel Parfums
    NEYMAR JR. x DIESEL PARFUMS SPIRIT OF THE BRAVE de DIESEL renouvelle et fait écho au parfum pour homme iconique de la marque DIESEL : ONLY THE BRAVE. Un nouveau nom qui incarne une nouvelle représentation du courage pour un homme positif et non conventionnel, à l'image de son co-créateur, NEYMAR JR. Famille : Fougère L'Histoire de #SPIRITOFTHEBRAVE SPIRIT OF THE BRAVE est une eau de toilette pour homme qui vous invite à affronter chaque défi avec optimisme . Dans n'importe quelle situation vous vous dépasserez et jouerez de vos peurs. Le flacon poing viril et emblématique de DIESEL s'inspire d'un des tatouages les plus iconique et puissant de NEYMAR (le lion sur sa main) dans des codes sophistiqués Noir & Or. L'olfaction de #SPIRITOFTHEBRAVE SPIRIT OF THE BRAVE réécrit les codes de la masculinité avec modernité et sophistication, dans une fragrance au contraste explosif : un accord frais et végétal soutenu par un accord parfum boisé sensuel puissant. Sportif, fan de football, gamer, fan de mode, SPIRIT OF THE BRAVE est une fragrance moderne et sensuelle pour tous ceux qui n'ont pas peur de jouer de leurs peurs. Note de tête : Bergamote, Galbanum, Armoise Note de coeur : Cyprès, Sauge Sclarée, Elémi Note de fond : Fève tonka, Labdanum, Sapin baumier #PLAYWITHYOURFEARS
  • Diesel Spirit of the Brave Only the Brave
    NEYMAR JR. x DIESEL PARFUMS SPIRIT OF THE BRAVE de DIESEL renouvelle et fait écho au parfum pour homme iconique de la marque DIESEL : ONLY THE BRAVE. Un nouveau nom qui incarne une nouvelle représentation du courage pour un homme positif et non conventionnel, à l’image de son co-créateur, NEYMAR JR. Famille : Fougère L'Histoire de #SPIRITOFTHEBRAVE SPIRIT OF THE BRAVE est une eau de toilette pour homme qui vous invite à affronter chaque défi avec optimisme . Dans n’importe quelle situation vous vous dépasserez et jouerez de vos peurs. Le flacon poing viril et emblématique de DIESEL s’inspire d’un des tatouages les plus iconique et puissant de NEYMAR (le lion sur sa main) dans des codes sophistiqués Noir & Or. L'olfaction de #SPIRITOFTHEBRAVE SPIRIT OF THE BRAVE réécrit les codes de la masculinité avec modernité et sophistication, dans une fragrance au contraste explosif : un accord frais et végétal soutenu par un accord parfum boisé sensuel puissant. Sportif, fan de football, gamer, fan de mode, SPIRIT OF THE BRAVE est une fragrance moderne et sensuelle pour tous ceux qui n'ont pas peur de jouer de leurs peurs. Note de tête : Bergamote, Galbanum, Armoise Note de coeur : Cyprès, Sauge Sclarée, Elémi Note de fond : Fève tonka, Labdanum, Sapin baumier #PLAYWITHYOURFEARS