dans

Ce vélo de descente électrique a un design particulier: sans tube vertical, avec indicateurs LED et avec le moteur caché

Le design est une partie essentielle de tout véhicule et détermine les aspects qui vont de l’aérodynamique au confort, comme c’est le cas avec les vélos, et dans le boom que nous voyons avec les vélos électriques de temps en temps des propositions frappantes apparaissent. L’une des plus récentes est celle du designer Erik Habermann, dont vélo de descente électrique futuriste propose quelque chose de différent de l’habituel.

Ce que nous pouvons manquer à première vue et sans être très à jour avec la conception des vélos de toute nature, c’est que n’a pas de tube vertical. Une curieuse box qu’Habermann a repensée pour cacher les composants électriques.

Le minimalisme atteint un style marqué par l’exigence de résistance

Erik Habermann dit qu’il travaille dans les industries de l’automobile et du vélo depuis neuf ans, et ce n’est pas pour rien qu’il a été designer chez Volkswagen and Canyon (une entreprise de vélos). Il est actuellement dans le studio KRB.Berlin, composant sa collection Gnarly Bikes, avec un air futuriste et des vélos de styles variés.

Ce dernier est la version finale de son vélo électrique de descente ou en descente, des vélos conçus pour descendre des montagnes à grande vitesse et résister à beaucoup qui sont normalement équipés d’une double suspension, bien que ce soit quelque chose de différent de ce que l’on voit habituellement dans ce domaine. Le Gnarly E-DH, comme nous l’avons dit, n’a pas de tube vertical dans le cadre et en plus des fourches à suspension, il a un amortisseur, qui est horizontal dans le cadre.

A lire :  BMW développe une nouvelle plate-forme pour les tramways, mais pourrait recevoir des moteurs à combustion

C’est un design qui peut nous rappeler le premier vélo électrique de Gogoro, le Gogoro Eeyo, également sans ce tube. Même s’il s’agissait d’un vélo urbain et surtout léger (12 kilogrammes), un concept différent de ce Gnarly pour la descente.

Les composants de la partie électrique sont cachés dans le cadre, qui dans sa conception finale est assez différent du premier dessin présenté sur son site Web et qui a évolué après plusieurs mois de prototypes et de tests. Dans le tube supérieur, il y a une LED indiquant la charge de la batterie, le même système qui est mis en œuvre sur le guidon pour régler la boîte de vitesses et la puissance du moteur, et les poignées de frein habituelles sont dans ce cas deux anneaux.

De cette façon, l’amortisseur est visible et plus accessible pour l’entretien et le réglage. De plus, dans la partie inférieure, il y a une charnière (avec un design également minimaliste) qui permet à la structure d’avoir de la mobilité et peut absorber les irrégularités du terrain lors de la descente, comme détaillé dans Hybrides et électrique.

Ce dont le designer n’a rien dit dans son post Facebook, c’est sur l’autonomie, la vitesse et autres données moteur, mais surtout sur sa production de masse et sa commercialisation. Nous verrons s’il arrive enfin sur le marché et s’il s’avère être un vélo aussi résistant que ceux de ce type le sont habituellement.

Image | Erik Habermann

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • gdegdesign Cheminée verticale électrique bicolore décorative lumineuse LED - Empire State
    Une cheminée décorative bicolore noir et effet miroir, électrique design. Cheminée murale verticale. Cheminée lumineuse LED ou chauffage d'appoint électrique.
  • Okwide Location d'un vélo électrique à la demi-journée ou à la journée avec Okwide
    Une balade en vélo électrique afin de découvrir une activité facile et ludique
  • Comhic Lyon Balade à vélo électrique d’1h30 pour 2 personnes en semaine avec Comhic Lyon
    Une visite insolite de Lyon en gyropode Segway