dans

Analyse de Doom 3 VR pour PlayStation 4

Les démons peuvent être vaincus en réalité virtuelle comme nous en avons discuté dans cette revue de Doom 3 VR pour PlayStation 4.

Revenir aux domaines du logiciel ID est toujours une excellente nouvelle et plus encore si nous pouvons découvrir l’action et les abats de Doom sous de nouvelles perspectives. C’est le cas de ça Examen de Doom 3 VR, qui nous permet de re-rêver la troisième aventure du père des tireurs à partir du casque PlayStation VR.

Doom 3, le fils controversé

La troisième partie de Doom a toujours été parsemée de controverses. Bien qu’il soit tombé amoureux de beaucoup, le fait qu’il ait perturbé de nombreux points de son pilier principal en a poussé beaucoup d’autres à le mettre à l’écart. Nous parlons du fait que l’action n’est plus le plat principal comme elle l’était dans les tranches précédentes ou ultérieures, mais la terreur l’est.

Doom 3 est une horreur de survie et c’est avec toutes les lettres. Des scénarios oppressifs et sans lumière s’ouvrent à nos pieds, qui portent les bottes d’un marin inexpérimenté qui devra passer un moment difficile sur une base sur Mars où tout l’enfer s’est déchaîné.

Rien à imiter un Doom Slayer tout-puissant avec lequel humilier la progéniture de Satan. La chose stupide que la batterie de notre lampe de poche s’épuise est une raison suffisante pour crier fort.

Et c’est que le moteur graphique ID Tech 4 a pris beaucoup de muscle en 2004, faisant de Doom 3 une référence pour les benchmarks qui ont laissé la moitié du monde stupéfaite avec ses jeux d’ombre et de lumière.

Les couloirs sont le pire ennemi de cette version. Les virages difficiles que nous devrons prendre pour les éviter nous provoqueront des étourdissements et des maux de tête.

Mars, année 2145, une base scientifique …

Personne ne peut nous contredire en affirmant que la narration de Doom n’a jamais été son point fort. Mais avec Doom 3, nous sommes confrontés à un cas assez exceptionnel. John Carmack a été l’architecte de la saga en se tournant vers le genre Survival Horror et il a expérimenté ici, non seulement avec les nouvelles technologies, mais avec des façons de raconter une histoire qui en leur temps était une nouveauté.

A lire :  La feuille de route de développement de Ghostrunner confirme la sortie de la version PS5 à l'automne 2021

Des scripts tous les deux par trois pour montrer les processus de possession des scientifiques, des projections avec des caméras de surveillance qui nous ont permis d’observer la progression d’autres personnages, des enregistrements électroniques sur notre datapad pour lire la vie quotidienne des travailleurs de l’usine. Doom 3 Il se nourrit de nombreuses ressources du genre, déjà vues dans les tranches précédentes de Resident Evil ou Silent Hill, pour créer une atmosphère oppressante qui ne nous permet pas de nous détendre une minute … Même si nous avons un BFG entre nos mains.

En outre, c’est une mijoteuse. Il prend son temps pour que nous comprenions que quelque chose ne va pas et que nous augmentions notre sentiment de tension, jusqu’à ce que la bombe explose, que la lumière s’éteigne et que notre lampe de poche soit notre meilleure alliée avec notre arme. Vous savez déjà ce qu’il joue, des frayeurs partout, des moments d’impuissance et même des scènes d’un niveau de gore exquis.

Pour interagir avec certains éléments, nous devrons utiliser le capteur de mouvement du Dual Shock 4.

Le Doom idéal pour la réalité virtuelle

Voyant que sa branche tire plus pour la terreur que pour l’action débridée, Doom 3 avait tous les bulletins de vote pour être l’exposant parfait de la franchise à réinterpréter avec la réalité virtuelle. Bien que le jeu se prête beaucoup à être apprécié comme celui-ci, le travail d’Archiact sur PlayStation 4 n’est pas tout à fait correct à mon avis.

Il y a des idées qui sont très bien apportées, comme le fait de pouvoir consulter la santé à partir d’un bracelet marin ou que les armes aient leurs indicateurs de munitions respectifs. Cependant, le plus gros problème que je remarque est que le contrôle est très mal calibré et qu’il y a beaucoup de facilité pour attraper le mal des transports.

En fait, toutes les 30 minutes, je devais me reposer car la sensation de mal des transports était trop brusque et les étourdissements m’empêchaient de continuer. S’il est vrai que j’ai lu dans de nombreux endroits que le contrôle de mouvement avec Aim Controller est un autre monde, je n’ai pas eu l’occasion de le tester avec ce jeu, ayant dû me reléguer à DualShock 4.

Le retour d’informations avec les armes est merveilleux et viser avec elles n’est pas aussi volumineux que cela puisse paraître, cependant, le déplacement est le plus gros problème. Faire du jogging dans un couloir à toute vitesse lorsque nous nous enfuyons se traduit par un virage brusque qui nous rend très instables et peut même nous donner le vertige.

A lire :  Resident Evil Village est `` beaucoup plus grand '' que Resident Evil VII: Biohazard
Examen de Doom 3 VR
Le fait que les armes aient un indicateur de munitions intégré empêche l’écran de se surcharger avec des objets inutiles.

Alternatives et concurrence

Bien que ce ne soit pas la première incursion de Doom 3 dans la réalité virtuelle, depuis que des mods ont été publiés pour PC qui vous ont permis d’en profiter avec Oculus Quest 2, je dois vous dire que c’est la pire des expériences disponibles. Au moins avec la version Oculus, moins de problèmes de vertiges sont signalés même si l’immersion n’est pas aussi travaillée, ce qui devient sans aucun doute plus agréable.

De plus, lors d’expériences d’horreur avec la réalité virtuelle, Resident Evil VII mange sans aucun doute ses pommes de terre. La version Capcom de PS VR est une sorte de maîtrise de la façon d’adapter la VR dans un jeu de ce genre.

N’oubliez pas non plus que ce n’est pas la première fois que Bethesda plonge dans la réalité virtuelle. Il a également adapté Skyrim et Fallout 4, faisant mieux sur PlayStation et PC.

La vérité est que cette édition est dommage, car le niveau d’adaptation est vraiment excellent, ayant suffisamment de changements pour ressentir Doom 3 une nouvelle expérience en le jouant comme ça.

Examen de Doom 3 VR
Cette édition n’est pas compatible avec le PS Move, alors oubliez l’idée de lancer des explosifs de manière réaliste.

Doom 3 est une merveille à apprécier sans lunettes VR

Doom 3 a toujours été le pari d’ID Software pour présenter un Doom plus mature, sérieux et sans fioritures. À ce jour, c’est toujours un concombre, avec une section audiovisuelle qui ne manque pas de temps (malgré le fait qu’il ait déjà 17 ans) et qui se comporte très bien aux commandes.

En profiter en réalité virtuelle est une véritable odyssée, avec ses très bonnes choses, comme la capacité à s’immerger, l’accent mis sur la tension que le jeu lui-même a généré ou certains changements pour le rendre plus confortable. Cependant, le mouvement et le déplacement ne sont pas aussi réussis dans le cas d’un jeu qui ne se déroule pas sur des rails.

Cela provoque la germination de son point le plus noir, des étourdissements et le mal des transports, ruinant toute l’expérience. Ce qui a fait de la finition de cette version une véritable épreuve, me faisant mal au ventre, et pas précisément à cause des scènes sanglantes.

Bien sûr, ces problèmes varient en fonction de la personne et vous pouvez ne pas avoir ces symptômes. Cependant, je ne peux pas le recommander à cause de cela, quelle que soit la qualité du jeu Doom 3.

Examen de Doom 3 VR

Édition Doom 3 Vomitera

Jouer à Doom 3 en 2021 est toujours une bonne idée, surtout si l’on prend l’excellente remasterisation qu’est la version BFG. Cependant, cette approche de la réalité virtuelle, tout en fournissant de bonnes idées, souffre de problèmes critiques étant donné la nature non statique du jeu original. À cause de cela, je ne peux pas le recommander beaucoup à mon grand regret.

Se propage

Doom 3 est toujours une bête graphique 17 ans plus tard.

Son design de niveau et son atmosphère d’horreur sont la clé.

La mise en œuvre du HUD en VR est intelligente.

Ne se propage pas

Si vous êtes sensible au mal des transports, n’osez même pas l’essayer.

Les scènes sont au format 4.3 et n’ont pas d’améliorations VR.

Jouer avec Dual Shock 4 est directement une perte de temps et de patience.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Nikon Occasion Nikon Nikkor Z DX 50-250mm f/4.5-6.3 VR
    Cet objectif est comme neuf et ne présente pratiquement aucun signe d'usure. Les éléments optiques sont propres et ne présentent aucune marque ou rayure. Le fût de l'objectif ne présente quasiment aucun défaut aesthétique. La bague de mise au point est fluide et en bon état. La monture d'objectif est en très
  • Nikon Occasion Nikon Nikkor Z DX 50-250mm f/4.5-6.3 VR
    Cet objectif est en excellent état et ne présente que des signes d'usure minimes. Les éléments optiques sont propres et ne présentent aucune marque ou rayure. Il est probable que l'objectif contienne une quantité minime de poussière. Le fût de l'objectif comporte quelques légers défauts aesthétiques. La bague
  • Nikon Occasion Nikon Nikkor Z DX 50-250mm f/4.5-6.3 VR
    Cet objectif est comme neuf et ne présente pratiquement aucun signe d'usure. Les éléments optiques sont propres et ne présentent aucune marque ou rayure. Le fût de l'objectif ne présente quasiment aucun défaut aesthétique. La bague de mise au point est fluide et en bon état. La monture d'objectif est en très