dans

Álvaro González: « Neymar m’a déçu, il n’a pas mon respect »

MADRID – Álvaro González a même envisagé d’intenter une action en justice contre Neymar après ce qui s’est passé lors de la confrontation entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille le 13 septembre, mais le défenseur espagnol a finalement décidé de laisser passer l’incident pour tenter de le fermer. dès que possible et concentrez-vous sur le football.

L’arrière central marseillais a été accusé de comportement raciste après que Neymar a affirmé l’avoir traité de «singe».

Le Brésilien du PSG a été expulsé lors de ce match pour avoir frappé González, mais le comité de discipline du championnat français a laissé le défenseur espagnol sans sanction lorsqu’il n’a pas trouvé suffisamment de preuves pour prouver les accusations du «10».

Álvaro reconnaît lors d’un entretien avec ESPN qu’il a eu une période difficile en raison de toute la controverse qui a été générée autour du sujet.

Oui, j’y pense depuis plusieurs jours. Si je ne l’ai pas fait, c’est à cause de la personne que je suis. Je n’aime pas ce type de litige. Dans le football, je suis totalement différent de ce que je suis dans la vie de tous les jours et si je veux mettre ce problème de côté, c’est parce que je ne veux plus en parler, il suffit de le régler », a-t-il déclaré.

«C’est vrai que les avocats m’ont dit de porter plainte mais, maintenant que mon image a été nettoyée et que l’on sait que ma vérité est en avance sur tout… Être un an de plus en attente des tribunaux, de Neymar… je veux tout régler ferme la porte et mon image est nette. Il est vrai que des menaces contre ma famille et moi-même sont signalées parce que cela relève de la police ».

A lire :  Neymar et Nike rompent leur contrat de sponsoring après 15 ans

Álvaro a avoué avoir reçu des millions de messages Whats App lorsque son numéro de téléphone privé a été divulgué et que, en outre, sa famille a également été victime de harcèlement.

Après ce qui s’est passé dans le classique français, il a admis que Neymar l’avait déçu par son comportement.

«Il m’a beaucoup déçu en tant que personne, pas en tant que joueur parce que nous n’avons aucun doute sur l’ampleur qu’il a. Peut-être que s’il n’y avait pas d’épisodes comme celui-ci, ce serait encore mieux, j’en suis sûr parce que ce sont des choses qui ne peuvent que vous déconcentrer dans la vie de football.

« Ce sont des choses qui deviennent incontrôlables et qu’en fin de compte, en tant que personne, vous devez être très sûr de ce que vous dites pour déposer une plainte aussi publique que celle qu’il a faite », at-il estimé.

Après l’incident, Neymar a publié une série de tweets contre le défenseur et en est venu à admettre qu’il regrettait de ne pas l’avoir frappé «au visage».

González s’est réjoui de ne pas entrer « dans la guerre dialectique ou Twitter avec Neymar car c’est une très grosse vague qui vous dépasse de tous côtés ».

« Nous aurions pu entrer dans une guerre de tweets, de mots … Mais au final, cela tache davantage l’image de mon club, d’un classique dans lequel nous avons été victorieux et parlons encore plus de ce dont nous n’avions pas à parler », a déclaré Álvaro.

« Il avait totalement tort, il est sorti en parlant du fait que le coup de poing devait être dans le visage plutôt que dans le dos … Dieu merci, nous avons les écoutes des arbitres, les microphones, avec ce COVID-19 il n’y avait personne dans le stade et on pouvait tout entendre et (il n’y avait) rien.

A lire :  Keylor Navas reste imbattable dans le but du PSG

«Nous avons des images de tous les téléviseurs, une caméra principale uniquement et uniquement pour Neymar. Puis il me dénonce sur Twitter, il dit que je le dis deux fois de suite et si tout cela était vrai, comme cela s’est produit avec Messi, pas un mot n’aurait échappé à ce qu’il a dénoncé.

Álvaro fait référence à un incident qu’il a eu en 2016 lorsque, en tant que joueur du RCD Espanyol, il a eu un incident avec Leo Messi au cours duquel les caméras l’ont surpris en train de qualifier l’Argentin de «nain».

Enfin, Álvaro González a clôturé l’entretien en remerciant qu’en raison de la pandémie, l’accueil entre les joueurs des deux équipes n’est pas effectué avant les matchs, car de cette manière il n’aura pas à serrer la main de Neymar lors du prochain match. contre le PSG.

«J’espère que cela dure et qu’il n’y a pas de main courante car mon respect en tant que personne est avant tout et il n’a pas été avec moi. Il ne s’est pas du tout bien comporté. Je ne sais pas si je pourrais connaître les répercussions que cela pourrait avoir, des dommages qui peuvent être causés à une personne tant dans la vie personnelle que dans la vie publique.

«Je pense que oui (il connaît la répercussion), car il doit y être habitué. C’est quelqu’un qui n’a pas mon respect donc j’espère que la main courante sera retirée pour longtemps », a-t-il conclu.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Oxford M4R Tank n Tailer Sac à chars Noir taille :
    * Poche de clé * Courroie de sécurité headstock (doit être utilisée) * Le sac peut être décompressé de la base pour une escapade rapide, lorsqu’il est utilisé comme un bloc de queue articles: Oxford M4R Tank n Tailer Sac à chars
  • Olympique Lyonnais Veste à capuche Homme adidas Z.N.E. 3-Stripes - M OL - Foot Lyon
    M - Le match commence avant le coup d'envoi. Il a commencé à l'entraînement. Il a commencé quand tu enchaînais les exercices à la salle de sport. Reste focus et coupe-toi du reste du monde avec cette veste à capuche adidas Z.N.E. Chaque jour est un jour de match. Informations produit: Coupe régulière. Zip à
  • Luc et Léa Sucette Silicone 0-6m J'aime Mon Doudou
    Luc et Léa Sucettes 0-6m apaise votre bébé grâce à sa téterelle souple et douce qui n'entrave pas le bon développement du palais, des dents et des gencives. En silicone, elle n'a ni goût ni odeur. Un joli design tendance qui apporte réconfort et douceur.

La France mettra quatre autres villes en «alerte haute» à partir de samedi pour le rebond des cas de coronavirus

Le changement climatique est une question de vie ou de mort, déclare la militante ougandaise pour le climat Vanessa Nakate