in

2 touristes ont tenté de corrompre un screener à l’aéroport d’Hawaï pour éviter les règles COVID-19

Deux personnes qui se sont envolées pour Hawaï depuis la Louisiane ont été arrêtées la semaine dernière après avoir prétendument tenté de soudoyer leur sortie des précautions COVID-19 requises par l’État.

L’un des membres du personnel qui contrôle les voyageurs entrants à l’aéroport international Daniel K. Inouye à Honolulu a alerté les autorités après que cela se soit produit vendredi, selon le ministère de la Sécurité publique d’Hawaï et le bureau du procureur général de l’État.

Johntrell White, 29 ans, aurait dit au scrutateur qu’il lui offrirait 2000 € si elle lui permettait de passer sans la mise en quarantaine obligatoire. Ensuite, Nadia Bailey, 28 ans, aurait ajouté qu’elle jetterait 1000 € supplémentaires si le screener leur permettait tous les deux de passer sans mise en quarantaine.

Aucun des deux voyageurs ne disposait d’un pré-test valide ou d’une exemption COVID-19, ont déclaré les autorités.

Téléchargez l’application AUJOURD’HUI pour obtenir la dernière couverture sur l’épidémie de coronavirus.

White et Bailey ont été arrêtés pour corruption et renvoyés chez eux, selon un communiqué du bureau du gouverneur d’Hawaï, David Ige. Les dossiers judiciaires n’étaient pas disponibles pour White ou Bailey lors de la recherche des dossiers judiciaires de l’État d’Hawaï.

Les archives publiques de White n’incluaient pas de numéro de téléphone et on ne sait pas s’il a retenu les services d’un avocat. Bailey n’a pas immédiatement retourné un appel téléphonique de NBC News jeudi.

Les voyageurs arrivant à Hawaï sont tenus de fournir la preuve d’un test COVID-19 négatif passé dans les 72 heures suivant leur arrivée afin d’éviter la quarantaine obligatoire de 10 jours, selon le programme Safe Travels Hawai’i de l’État. Ils sont également soumis à un contrôle de température à l’arrivée.

Cette histoire est apparue pour la première fois sur NBCNews.com.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂