Dans la Chine féodale, quand les femmes étaient essentiellement considérées comme des productrices-d’héritiers, il était fréquent que des clans rivaux tentent d’enlever une épouse juste avant son mariage. Afin de protéger celle-ci, les demoiselles d’honneur étaient habillée comme la mariée pour diminuer le risque d’être identifiée et enlevée.

Dans la Chine d’aujourd’hui le mariage est devenu un moment d’affichage social : réception des familles, amis, collègues, défilé en voiture, banquet fastueux et demoiselles-d’honneur-objets qui doivent  être belles et nombreuses pour avérer la réussite des familles impliquées dans le mariage. Ces demoiselles jouent un rôle clé tout au long du processus : recevoir les invités, poster les photos sur les réseaux sociaux et garder le boudoir où les jeunes mariés iront finalement batifoler.

Et surtout, les demoiselles doivent trinquer en lieu et place de la mariée. Trinquer c’est-à-dire boire un verre d’alcool de riz (ou autre) et cela à chaque sollicitation individuelle. Or cette fonction traditionnelle entraine une consommation excessive (imaginez un mariage avec 100 invités masculins qui demandent chacun à trinquer avec la mariée…). C’est ainsi qu’en septembre dernier, dans la province du Hainan, une demoiselle d’honneur est morte d’une overdose d’alcool.

Les demoiselles d’honneur servant aussi, symboliquement, de gardienne de la chambre nuptiale, elles sont sujets à du harcèlement sexuel. Les invités leur présentent des cacahuètes (‘hua sheng’) proche du mot donner naissance (‘sheng’) ou plus trivial leur demande des lécher une banane en public. Jusque-là, bon d’accord c’est lourd mais l’alcool, l’ambiance….

Mais, libération de la parole (rôle positif des réseaux sociaux) ou exacerbation de comportements révélateur d’une frustration grandissante, les cas de stripteases imposés voire de viols des demoiselles d’honneur sont maintenant un sujet de préoccupation en Chine. A tel point que c’est maintenant la difficulté principale lors de l’organisation d’un mariage : trouver une (des) demoiselle(s) d’honneur. Heureusement les chinois ont le sens des affaires. Un problème, une solution, une demande….une offre. Dorénavant la location d’une demoiselle d’honneur fait partie des packages proposés par les 50+ sociétés organisatrices de mariage en Chine.

Une demoiselle d’honneur professionnelle prend en charge le maquillage de la mariée, la consommation d’alcool et la gestion des invités insistants (trop insistants). De plus elle assume le « travail émotionnel » sourire aux invités, créer/maintenir une ambiance joyeuse, et accepter le harcèlement sexuel (oui, vous avez bien lu). En fonction de l’implication de la demoiselle professionnelle, les tarifs varient de 25 à 100€ par mariage.

Un chiffre pour finir, un sondage réalisé en avril 2016 par iNewsweek auprès de 2.000 citoyens chinois (en anglais pour les désigner on parle de netizen) révèlent que 20% des sondés ont été témoins de ce type de comportement. Significatif non ?

Chronique rédigée à partir d’un article du site Quartz.

 

Similar Posts