dans

YouTube l’assemble tout seul : pourquoi utiliser des processeurs Intel lorsque vous pouvez utiliser vos propres « VCU Argos »

À Intel petit à petit ses partenaires tombent traditionnel. Apple a fait le saut vers ses puces M1, mais avant cela, Google créait ses propres puces de serveur depuis un certain temps.

Maintenant, c’est allé un peu plus loin et a développé le soi-disant Argos VCU, par Video (trans) Coding Units, puces destinées aux serveurs sur lesquels repose le fonctionnement de YouTube.

Processeurs spéciaux pour serveurs spéciaux

Pendant des années, les serveurs utilisés par Google pour proposer ses services sur YouTube provenaient d’Intel. Ce géant des semi-conducteurs proposé dans ces processeurs unités d’encodage et de décodage vidéo spécifiques, mais ce n’était pas son objectif.

C’était précisément ce dont Google avait besoin : que ce soit le cas. Qu’est-ce qu’ils ont fait? Créez vos propres puces spécialisées, appelées Argos VCU, et qui seront alloués à ce type d’infrastructure derrière laquelle sont diffusées les vidéos YouTube.

Ces puces permettent lors du téléchargement d’une vidéo de la convertir en différentes résolutions et formats, et ils le font aussi particulièrement efficacement, quelque chose de plus en plus important surtout avec la taille colossale de YouTube.

Pour le moment ces puces pas entièrement un remplacement pour les processeurs Intel car ces derniers sont toujours nécessaires pour exécuter le système d’exploitation et gérer à la fois les systèmes de stockage et la connectivité.

Ainsi, le VCU Argos ils se comportent presque comme ces « graphiques dédiés » de nos PC aidant dans une tâche spécifique (jeux dans un cas, transcodage vidéo dans un autre), et bien qu’ils ne fassent que cela, ils le font très bien.

Dans Google, ils prétendent que leurs machines à puces Les VCU atteignent entre 7 et 33 fois les performances en termes de performances et de coûts par rapport aux systèmes basés sur Intel Skylake, mais il est également possible d’installer jusqu’à 20 VCU sur un serveur, ce qui augmente encore le parallélisme et l’utilisation d’un seul serveur.

Toujours chez Intel, ils ont de la concurrence : sa nouvelle carte graphique DG1 Xe-LP basée sur la même architecture Xe que l’on commence à voir sur les portables sont aussi très préparés aux tâches de transcodage, et le pari de Google pourrait donc avoir un sérieux concurrent. Quoi qu’il en soit, il semble que développer ses propres puces soit payant.

Via | Le matériel de Tom

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂