dans

Wonder Woman 1984 Review: Une suite passionnante de DC Comics qui surmonte ses défauts

Wonder Woman 1984 est un spectacle cinématographique de super-héros qui ravira le public malgré plusieurs défauts perceptibles. La réalisatrice / co-scénariste Patty Jenkins plonge profondément dans la personnalité complexe d’une héroïne immortelle. La puissance divine est à la fois un cadeau et une malédiction. Ce thème central est énergiquement porté à travers un scénario plutôt simpliste. Des performances de soutien formidables, un décor rétro comique et des projecteurs éblouissants sur le sexisme compensent les déficits narratifs. Wonder Woman 1984 fournit les produits à succès, mais n’est pas à la hauteur des meilleurs films du genre.

L’histoire reprend soixante-six ans plus tard avec Diana Prince (Gal Gadot) travaillant comme anthropologue culturelle au Smithsonian à Washington, DC.Elle combat le crime avec le Lasso doré d’Hestia, mais prend grand soin de détruire tous les enregistrements de ses exploits. Incroyablement belle et glamour, elle est une source constante d’attention. Diana repousse chaque avance, son cœur toujours douloureux pour le vaillant Steve Trevor (Chris Pine). Elle vit une existence solitaire, jusqu’à une rencontre fortuite avec un collègue maladroit. Barbara Minerva (Kristen Wiig), maladroite et oubliable, idolâtre tout sur l’Amazone sculpturale.

Le musée est visité par un généreux bienfaiteur, magnat du pétrole et star de la publicité télévisée, Maxwell Lord (Pedro Pascal). Il s’est beaucoup intéressé à une découverte particulière. Alors que Barbara est amoureuse, Diana se méfie de l’homme d’affaires bavard. Les événements prennent une tournure apparemment impossible alors que le plus grand désir de Diana se réalise mystérieusement. Mais son nouveau bonheur a des conséquences dévastatrices.

A lire :  Heartland Saison 14: Date de sortie, distribution, intrigue et vous devez tout savoir ici !!

Mises à jour de Patty Jenkins Wonder Woman avec des expériences de la vie réelle. Elle n’est plus la princesse naïve de Themyscira. Ses décennies dans le monde humain ont renforcé une triste vérité. L’immortalité est une entreprise solitaire. Protéger les innocents est une noble entreprise, mais ne remplace pas la chaleur de la camaraderie. Le parcours de Diana à travers le film consiste à vraiment comprendre son existence. Gal Gadot donne un coup de pied dans le cul, mais parvient enfin à montrer le prix émotionnel Wonder Woman paie les droits.

Pedro Pascal et Kristen Wiig sont des antagonistes fantastiques. Ils passent beaucoup de temps à l’écran avec des sous-intrigues presque égales qui correspondent à celles de Diana. Chaque personnage a soif de quelque chose qui lui a toujours échappé. Maxwell Lord est un charlatan qui incarne l’avidité à tout prix. Barbara Minerva est fatiguée d’être ignorée, indésirable et impuissante. Son goût de force et de désir devient toxique. Les acteurs vétérans renforcent le film avec des performances captivantes. Patty Jenkins obtient beaucoup de crédit pour son bon casting ici. Les talents de bailleur n’auraient pas été en mesure de tirer parti de la nature explosive des méchants sans avoir l’air idiot.

Wonder Woman 1984 a malheureusement une intrigue primaire terne. Un objet, pas tout à fait un MacGuffin, est utilisé plusieurs fois comme excuse pour les énormes lacunes de l’histoire. Le film est chargé de moments de gratter la tête qui sont simplement passés sous silence. Ces problèmes se propagent pendant les deux heures et trente et une minutes d’exécution. De nombreuses questions logiques restent sans réponse. Les cinéastes parient que le dynamisme de l’action et le bon travail de personnage surmontent les échecs évidents. Ils ont généralement raison. J’ai apprécié le film et j’ai pu fermer les yeux en cas de besoin.

A lire :  Demi Lovato sort une nouvelle chanson Still Have Me après sa séparation avec Max Ehrich

Patty Jenkins heureusement ne va pas les années quatre-vingt à la mer Elle obtient des points d’humour et de style hors du décor d’époque. La bande originale contient quelques succès pop classiques, mais elle est en grande partie orchestrale. Il y aura une discussion sérieuse sur la représentation du film du chauvinisme masculin et de l’objectivation des femmes. Diana et Barbara sont victimes de harcèlement sexuel continu. Je félicite Jenkins pour avoir résolu cette question avec force.

Wonder Woman 1984 plaira à coup sûr à la foule. Cela aura des détracteurs, mais la grande majorité des fans apprécieront l’expérience. C’est génial de voir Wonder Woman en utilisant toutes ses capacités. Le film aurait détruit le box-office s’il n’y avait pas eu ce fichu coronavirus. Wonder Woman 1984 est une production de DC Films, Atlas Entertainment, The Stone Quarry et Warner Bros. Il est sorti à l’étranger le 16 décembre. Wonder Woman 1984 sera présenté en première dans les salles américaines et le jour de Noël en ligne à HBO Max. Restez dans les parages pendant les crédits.

Sujets: Wonder Woman 2, HBO Max, Streaming, DC FanDome

Les opinions et opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de 45secondes.fr.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Action Figure Figurine Funko Primal Age Wonder Woman - DC Comics
    Tes personnages préférés DC Comics sont désormais disponibles en figurines Funko Primal Age.Produit Officiel Funko.
  • Pop! Vinyl Figurine Pop! Diana Avec Glace EXC - Wonder Woman - DC Comics
    Diana Spencer, Wonder Woman, est de retour avec une nouvelle pop exclusive!Cette figurine Pop mesure environ 9cm et vient dans sa boîte-fenêtre Funko.
  • Loungefly Mini Sac à Dos Vintage Wonder Woman (Comics DC)
    Loungefly DC Comics Dc Comics Vintage Wonder Woman Cosplay Mini Backpack
One Piece: Un Nouveau Chapitre De Manga Révèle Le Fruit

One Piece: Un nouveau chapitre de manga révèle le fruit du démon de Kaido

Aujourd'hui, Depuis Plus De 30 Ans. Avec Quoi Jouiez Vous?

Aujourd’hui, depuis plus de 30 ans. Avec quoi jouiez-vous?