dans

WhatsApp se retire: la nouvelle politique de confidentialité arrive le 15, mais ne pas l’accepter n’affectera pas notre compte

Le 15 mai, la nouvelle politique de confidentialité entre en vigueur, après avoir été reportée en janvier en raison de la controverse déclenchée (qui a entraîné une forte croissance de Telegram et Signal dans les enregistrements d’utilisateurs).

La société a annoncé qu’à compter de la nouvelle date, le 15 mai, celui qui n’accepte pas les nouvelles conditions verra son compte désactivé. Autrement dit, cela a été soit accepté, soit nous n’avons pas pu continuer à utiliser la plate-forme. Cependant, aujourd’hui, ils ont communiqué que ce ne sera pas le cas et que le comportement des comptes ne sera pas modifié pour cette raison:


« Aucun compte ne sera supprimé le 15 mai en raison de cette mise à jour et personne ne perdra non plus la fonctionnalité WhatsApp. Nous continuerons de le rappeler au cours des prochaines semaines. »

Comment changer de numéro dans WHATSAPP sans perdre de MESSAGES

Ceux qui n’acceptent pas ne recevront que des rappels aimables: l’exemple du succès des plaintes

Selon WhatsApp, la majorité des utilisateurs qui ont reçu les nouvelles conditions de service les ont acceptées. Ceux qui ne l’ont pas encore fait parce qu’ils ont été reportés au 15, ne verront pas leur compte supprimé ou perdre des fonctions comme ils l’ont déjà prévenu de la messagerie instantanée de Facebook.

Cependant, avertir que les personnes qui n’acceptent pas recevront des rappels d’accepter à l’avenir. Ils n’ont pas communiqué la fréquence de ces notifications, mais si elle était élevée, de nombreux utilisateurs accepteraient seulement de ne plus les voir.

Dans tous les cas, Il faut se rappeler que les nouvelles conditions de confidentialité de WhatsApp n’ont pas affecté les utilisateurs européens, donc rien ne changera dans tous les cas. Ce qui est frappant, c’est qu’étant de cette manière, des millions d’utilisateurs pourraient rester sans utiliser leur outil de communication s’ils n’acceptaient pas ces conditions que le GPDR n’appliquait pas.

Soit par les plaintes sur les réseaux sociaux de nombreux utilisateurs, soit par la croissance mentionnée de Telegram ou Signal, la vérité est que WhatsApp a d’abord reporté ces mesures et les a maintenant rendues peu importantes, avec quoi la victoire est totale pour vos adversaires et pour ceux qui s’inquiètent de l’intégration de certaines de leurs données avec celles de Facebook. Quelque chose que, il faut se rappeler, la société a toujours affirmé qu’elle ne ferait jamais quand elle achèterait WhatsApp. Depuis 2017, on sait qu’ils ont menti. Maintenant, nous devons attendre de voir quelle sera la décision finale après le 15.

Via | Le prochain Web

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂