in

Volocopter présente VoloConnect, son nouvel eVTOL avec jusqu’à quatre sièges pour les longues distances

La compagnie Volocoptère s’est démarquée ces dernières années pour présenter différents véhicules de mobilité urbaine comme le Volocopter VC200 ou son gigantesque VoloDrone à 18 rotors. Maintenant, ajoutez un nouvel eVTOL à votre catalogue, le VoloConnect.


VoloConnect est un véhicule aérien conçu pour relier les zones urbaines. L’eVTOL (véhicule électrique à décollage et atterrissage verticaux) a une capacité de 3 à 4 passagers et sera généralement utilisé pour des trajets plus longs. C’est une sorte d’hybride entre un hélicoptère et un avion électrique.

Les itinéraires qu’il permettra de faire sont environ jusqu’à 100 kilomètres, Ceci est principalement dû à l’autonomie qu’ils ont réussi à mettre dans la batterie que porte le VoloConnect. En revanche, il a une vitesse de croisière de 180 km / h et un maximum de 250 km / h.

Le VoloConnect, bien qu’il ne soit pas 100% autonome, ne nécessite pas de pilote. A sa place existera quelqu’un de la Terre surveille la situation et prendre le contrôle au cas où quelque chose se produirait.

L’entreprise espère maintenant recevoir la certification pour pouvoir voler avec le nouveau VoloConnect. Si tout se passe comme prévu, VoloConnect entrera en service en 2026. Pendant ce temps, son autre eVTOL, le VoloCity, entrera en essais passagers en 2023 à Paris ou à Singapour.

Capture d'écran 1

Une flotte d’eVTOL pour couvrir tous les besoins

Dès le départ, Volcopter s’est vanté d’être une entreprise pionnière. Ils ont fabriqué leur premier voile entièrement électrique en 2011 Au cours d’une décennie, ils ont développé plusieurs véhicules pour répondre aux différents besoins du marché. Le VoloConnect est le dernier à rejoindre le catalogue.

Écosystème de mobilité aérienne urbaine Volocopter

Le principal eVTOL de Volocopter est VoloCity, un eVTOL avec deux sièges et conçu pour le transport rapide dans les villes. Il est actuellement le seul de sa catégorie à être certifié par l’agence aéronautique européenne EASA. Si tout se passe bien, nous le verrons faire ses débuts et voler dans le ciel de Paris (ou de Singapour) dans deux ans.

D’autre part, Volcopter a également développé le VoloDrone, conçu pour transporter des marchandises relativement lourdess. Pour ce faire, il dispose d’un total de 18 rotors et d’une taille considérablement importante. Alors que les drones d’aujourd’hui se sont davantage concentrés sur les petites charges utiles ou l’enregistrement de prises de vue aériennes, le VoloDrone est conçu pour transporter des marchandises beaucoup plus lourdes jusqu’à 200 kilogrammes.

À ces deux VoloConnect est ajouté qu’ils viennent de présenter ainsi que VoloPort et VoloIQ. VoloPort est le réseau d’aéroports et de gares où les eVTOL de la société sont censés opérer. En revanche, avec VoloIQ, ils disposent d’un système et d’une plateforme pour contrôler toutes leurs opérations et disposer d’un réseau connecté. Pour le moment, malgré tout, aucune opération réelle n’a encore commencé.

Via | FlightGlobal
Plus d’informations | Volocoptère

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂