dans

Vodafone reliera les îles Canaries à la péninsule ibérique via un nouveau câble sous-marin

S’il y a quelques jours Google annonçait un nouveau câble sous-marin qui relierait les États-Unis à l’Argentine, il est désormais Vodafone, qui fait de même avec les îles Canaries et la péninsule ibérique. L’opérateur vient d’annoncer qu’avec le Cabildo de Tenerife via CanaLink, ils déploieront une nouvelle extension du câble sous-marin 2Africa dans le but d’offrir la « capacité nécessaire pour les prochaines décennies pour le trafic voix et données ».

Vodafone n’a pas donné trop de détails sur les capacités de ce câble à fibre optique. Elle a simplement assuré que cette extension « transférera tous les avantages d’avoir un câble à la pointe de la technologie aux institutions, aux entreprises et aux utilisateurs privés ». Plus précisément, Vodafone parle de promouvoir la mise en place des réseaux 5G et à très haut débit. Le câble sera disponible fin 2023.

Qu’est-ce que le projet 2Africa exactement ?

Câble sous-marin 2Africa.

Ce que Vodafone va déployer n’est pas exactement un nouveau câble sous-marin indépendant, mais un rallonge de câble sous-marin 2Africa. Ledit câble, affirment-ils de Vodafone, « a été conçu pour améliorer la résilience, maximiser les performances et réduire la latence, augmentant considérablement la capacité, la qualité et la disponibilité de la connectivité ».

2Africa est un énorme câble sous-marin annoncé en mai 2020 et devrait être achevé d’ici 2023 ou 2024. Le projet est né de China Mobile International, Facebook, MTN GlobalConnect, Orange, stc, Telecom Egypt, Vodafone et WIOCC et les plans connecter 23 pays en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe. Dans l’image ci-dessus, vous pouvez voir l’itinéraire et les points d’atterrissage.

Comme indiqué sur le site 2Africa, le câble a été développé pour offrir une capacité de jusqu’à 180 Tbps dans les parties clés du système. De plus, grâce à la technologie SDM1 d’ASN, jusqu’à 16 paires de fibres peuvent être déployées au lieu des huit paires de fibres prises en charge par les technologies plus anciennes. L’idée, bien sûr, est d’augmenter les capacités Internet en Afrique, de compléter la demande au Moyen-Orient et accompagner la croissance des réseaux 4G, 5G et haut débit fixe.

L’extension Canaries – Péninsule Ibérique sera réalisée par Réseau sous-marin Alcatel et, une fois achevé, il créera une route optique entre Telde (îles Canaries) et l’Europe continentale. Vodafone et le Cabildo de Tenerife via Canalink (une des sociétés de l’Institut technologique des énergies renouvelables) détiennent chacun une participation de 50 % dans la section des îles Canaries.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂