in

Venom Let There Be Carnage – Un making-off dévoile les coulisses d’Andy Serkis

Faisant rapidement suite à la dernière bande-annonce de Venom 2 pour la suite du film de bande dessinée de Sony, un Making Off a été publie nous donnant un aperçu des coulisses de l’approche du réalisateur Andy Serkis dans le monde des symbiotes. Bien qu’il n’offre pas trop de nouvelles images, il présente quelques œuvres d’art conceptuel représentant le méchant préféré des fans, Carnage, et offre à Serkis l’opportunité d’expliquer comment il a amené l’extraterrestre. bête à vivre l’action.

« Les personnages numériques doivent agir sérieusement », explique Serkis dans le making-off de Venom. « Ils doivent être totalement crédibles. »

Le réalisateur décrit également sa vision des deux personnages principaux, en veillant à ce que le public puisse faire la différence entre eux en dehors d’eux étant simplement des couleurs différentes. « Je voulais trouver un vocabulaire physique pour Carnage qui soit totalement différent de celui de Venom », a déclaré le réalisateur avant d’ajouter que « tout était toujours entièrement sous-tendu par la réalité et une vérité ».

Bien sûr, la création de personnages CGI n’a rien de nouveau pour Andy Serkis, dont les performances en tant que Gollum dans le le Seigneur des Anneaux trilogie et le chef des singes Caesar dans le reboot de la Planète des singes franchise continuent d’être les meilleurs exemples d’une telle création.

« J’ai passé une bonne partie de ma vie à jouer un personnage avec deux facettes de sa personnalité. Il y a un terrain d’entente là-bas. », dit l’acteur et réalisateur avec un sourire.

Dans la continuité de 2018 Venom, qui a présenté au public Tom Hardy en tant qu’Eddie Brock, un journaliste d’investigation qui devient l’hôte d’un symbiote extraterrestre lui donnant un alter-ego violent, Venom: Let There Be Carnage reprend un an plus tard, alors qu’Eddie Brock a du mal à s’adapter à la vie en tant qu’hôte du symbiote extraterrestre Venom, qui lui confère des capacités surhumaines afin d’être un justicier mortel.

 

Brock tente de relancer sa carrière en interviewant le tueur en série Cletus Kasady, qui devient l’hôte du symbiote Carnage et s’échappe de prison après une exécution ratée. Distribué par Sony Pictures Releasing, Venom: Let There Be Carnage est réalisé par Andy Serkis d’après un scénario de Kelly Marcel, et basé sur une histoire qu’elle a écrite avec Tom Hardy qui reprend le double rôle d’Eddie Brock et de Venom aux côtés de Michelle Williams, Naomie Harris, Reid Scott, Stephen Graham et Woody Harrelson comme Cletus Kasady alias Carnage.

Le deuxième volet de l’univers des films de bandes dessinées prévu par Sony, beaucoup ont été surpris d’apprendre l’implication de Serkis dans la suite de la franchise et ont depuis attendu la sortie du film au milieu des retards et des reculs dus à la situation mondiale actuelle. Le réalisateur a cependant assuré au public que Venom: Let There Be Carnage vaudra la peine d’attendre en disant: « Je pense que c’est le film parfait d’une certaine manière parce que c’est très festif de ce que le cinéma peut faire. »

Venom: Let There Be Carnage devrait sortir en salles au Royaume-Uni le 15 septembre 2021, puis aux États-Unis le 24 septembre, après avoir été retardé par rapport à une date initiale d’octobre 2020 en raison des circonstances actuelles.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂