dans

Une veuve lesbienne remporte une bataille juridique pour les prestations de conjoint

Un tribunal a ordonné à l’administration Trump de verser une pension de survivant à la veuve lesbienne Helen Thornton, dont le partenaire est décédé avant la légalisation du mariage homosexuel dans son État.

Thornton a passé 27 ans avec Marge Brown avant de mourir tragiquement à l’âge de 50 ans en 2006 d’un cancer de l’ovaire.

Au cours de ces années, le couple a eu un enfant ensemble et Thornton a été la soignante de Brown pendant trois ans à la fin de sa vie alors qu’elle combattait le cancer.

Malgré les nombreuses années que Thornton et Brown ont passées ensemble, Thornton s’est vu refuser la prestation de conjoint survivant par la Social Security Administration (SSA) en 2015.

La SSA a rejeté sa demande parce qu’elle et Brown n’étaient pas mariés au moment de sa mort – mais le mariage homosexuel n’a pas été légalisé dans l’État de Washington avant 2012, rendant une telle union impossible du vivant de Brown.

Après avoir été confronté à des refus répétés de la SSA, Thornton a contacté le cabinet d’avocats LGBT + Lambda Legal pour obtenir de l’aide.

Le 11 septembre, un juge du tribunal fédéral de district a statué qu’elle avait droit à une prestation de conjoint survivant dans une décision historique pour les couples LGBT +.

Dans sa décision, le juge James Robart du tribunal de district américain du district ouest de Washington a déclaré que l’administration Trump ne pouvait pas utiliser «une loi inconstitutionnelle qui discrimine sur la base de l’orientation sexuelle» pour refuser les prestations de conjoint aux couples de même sexe.

A lire :  "Il fait peur à ma famille": Katy Perry se défend contre les harceleurs

Mais le juge ne s’est pas arrêté là – il a également recommandé qu’une ordonnance nationale soit mise en œuvre pour étendre les avantages à d’autres personnes LGBT + qui n’étaient pas en mesure d’épouser leur partenaire depuis décédé.

Helen Thornton dit que son «  amour et son engagement  » envers sa femme n’étaient «  pas différents de ceux entre couples hétérosexuels  ».

Helen Thornton et Lambda Legal ont déposé leur plainte pour la première fois en septembre 2018. En janvier de cette année, un magistrat fédéral a recommandé que Thornton ait droit aux prestations de conjoint, ouvrant la voie à la victoire de septembre 2020.

«Margie et moi avons eu la chance de partager 27 ans d’amour et d’engagement ensemble sur cette terre, et je suis heureux que le juge ait compris que, même si nous étions interdits de mariage, notre amour et notre engagement n’étaient pas différents de ceux entre couples hétérosexuels. qui avait la liberté de se marier », a déclaré Thornton dans un communiqué.

«Nous avons volontiers contribué au système de sécurité sociale grâce à nos emplois, et c’est un énorme soulagement de savoir que j’ai droit aux mêmes protections financières que celles dont bénéficient les conjoints survivants.»

Parler à leur, Thornton – qui est semi-retraitée – a révélé qu’elle vit avec 900 € par mois depuis quelques années et qu’elle joint les deux bouts en travaillant comme dog sitter.

À la suite de la décision du tribunal du 11 septembre, elle aura droit à 700 € de plus par mois en prestations de conjoint.

A lire :  Un survivant trans a trouvé des armes et des produits chimiques explosifs

«Margie et moi ne pourrions jamais déposer ensemble des impôts fédéraux chaque année parce que nous étions considérés comme célibataires», a-t-elle déclaré.

Nous avons volontiers contribué au système de sécurité sociale grâce à nos emplois, et c’est un énorme soulagement de savoir que j’ai droit aux mêmes protections financières que celles dont bénéficient les conjoints survivants.

«D’un seul point de vue financier, les couples lesbiens et gays ont été privés de leurs droits financiers parce qu’ils n’avaient pas la possibilité de se marier. C’est juste le sentiment que vous êtes des citoyens de seconde zone.

Le conseiller juridique de Lambda, Peter Renn, a déclaré qu’ils étaient «ravis» pour Thornton et d’autres partenaires de même sexe qui «ne peuvent plus être traités comme des étrangers dans la mort de leurs proches».

«Beaucoup de ces couples ont construit des relations durables entre eux qui ont duré des décennies, et ils auraient été honorés d’assumer le rôle du mariage, se qualifiant ainsi pour les prestations de survivant», a-t-il déclaré.

«Aujourd’hui, un autre héritage d’interdictions de mariage discriminatoires a été frappé et les partenaires de même sexe survivants ne seront plus privés de leurs avantages sociaux.»

On s’attend à ce que le gouvernement fédéral fasse appel de la décision.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Le statut du conjoint collaborateur - Jérôme Ancel - Livre
    Droit - Occasion - Bon Etat - Le conseiller juridique pour tous - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.

Sony Inde annonce les écouteurs sans fil à réduction de bruit WH-1000XM4 à Rs 29,990

Ozzy Osbourne dit que «la solution au suicide» n’encourage pas le suicide | 45S