45s – Un investisseur averti

Dans une étude récente, Ernst & Young évalue à 10% les montants des ICO ayant été l’objet d’une fraude.

ICO ? Initial Coin Offering : méthode de levée de fonds fonctionnant via l’émission d’actifs numériques échangeables contre des cryptomonnaies durant la phase de démarrage d’un projet ,. Ces actifs ou “tokens” sont émis et échangés via des Blockchains.

Soit sur un total de 400M$ dérobés sur les 3,7Mds$ placés sur le marché.

Laissons de côté la dimension morale (vous êtes plutôt Maigret ou Arsène Lupin ?) pour pointer le problème de fond : au moment où les entreprises et les états développent des projets Smart Contracts basés sur la technologie Blockchain, c’est le niveau de sécurité effectif qui est remis en cause. Hors c’est aujourd’hui l’argument #1 de cette technologie.

Résumé (EN) de l’étude E&Y par Reuters

 

 

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous rejoindre