dans

Un fossile de kangourou grimpeur éteint en Australie vivait dans une plaine sans arbres

La chose la plus remarquable à propos des fossiles presque parfaits n’était pas qu’ils appartenaient à des kangourous de 40 kilos qui ont mystérieusement évolué pour grimper aux arbres, bien que ce soit assez remarquable. Ce qui a vraiment surpris les paléontologues, c’est que la plaine de Nullarbor, dans le sud-ouest de l’Australie, site de la découverte, est un arbuste sans arbres et on pensait qu’il en était ainsi même lorsque le Congruus kitcheneri, nouvellement nommé, a sauté – et, apparemment, a grimpé – sur ses tronçons il y a environ 50000 ans. Le nom dérivé du latin dit tout: « Null » pour « none » et « arbor » pour « tree ».

  Un fossile de kangourou grimpeur éteint en Australie vivait dans une plaine sans arbres

Les chercheurs avaient deux squelettes complets avec lesquels travailler – un homme, une femme,

La région stérile en forme de limace – 1100 kilomètres (700 miles) de la tête à la queue – est même réservée par des panneaux routiers qui disent, en majuscules, « FIN DE LA PLAINE SANS ARBRE ».

«Je me souviens avoir regardé les os des mains et des pieds avec leurs grosses griffes recourbées et avoir dit à mon collègue, ‘Vous n’allez probablement pas me croire, mais je pense que c’était en train de grimper aux arbres!’ ‘, Se souvient Natalie Warburton, chercheur au Center for Climate-impacted Terrestrial Ecosystems de l’Université Murdoch à Perth.

Le comportement d’accrobranche « extrêmement inattendu », détaillé mercredi dans le journal Science ouverte de la Royal Society, est certainement significatif, a-t-elle dit AFP.

À l’exception des cousins ​​éloignés de la canopée tropicale de Nouvelle-Guinée, la soixantaine d’espèces vivantes de kangourous, wallabies et autres marsupiaux de la famille macropodidés – tous les descendants d’ancêtres arboricoles ressemblant à des possum – ont depuis longtemps évolué pour se frayer un chemin sur la terre ferme.

Complètement incongru

Mais la découverte, a ajouté Warburton, « nous dit également que l’habitat et l’environnement dans la région au cours des 50 000 à 100 000 dernières années étaient vraiment différents de ce qu’ils sont maintenant, et peut-être différents de ce que nous aurions pu interpréter auparavant pour cette époque en nous basant sur preuves géologiques et botaniques « .

Les fossiles, en somme, sont « complètement incongrus » avec le comportement et l’écologie attendus.

À proprement parler, Warburton et son collègue Gavin Prideaux, paléontologue à l’Université Flinders à Adélaïde, n’ont pas été les premiers chasseurs de fossiles à déterrer cet étrange roo.

Mais le spécimen antérieur de la même espèce a été incorrectement inséré dans une parenthèse taxinomique basée sur quelques dents partielles et le fragment d’une mâchoire supérieure.

Avec deux squelettes complets avec lesquels travailler – un mâle, une femelle – Warburton et Prideaux ont pu reclasser ce qui avait été Wallabia kitcheneri comme Congruus kitcheneri, un sous-genre jusqu’à présent occupé par une seule espèce, également éteint.

On ne sait pas exactement ce qui a poussé ces créatures aux gros os à faire évoluer leurs compétences arboricoles.

« L’escalade dans les arbres aurait nécessité beaucoup d’énergie et de gros muscles pour se hisser », a déclaré Warburton.

Ménagerie de mégafaune

« Il doit y avoir eu de très bonnes ressources alimentaires dans les arbres pour que cela en vaille la peine. »

Les fossiles se sont retrouvés dans les grottes de Thylacoleo, du nom de carnivores marsupiaux ressemblant à des lions qui ont régné sur la région pendant près de deux millions d’années jusqu’à ce qu’ils s’éteignent à peu près au même moment que le kangourou grimpeur.

La raison exacte pour laquelle la ménagerie de mégafaune qui peuplait le paysage brûlé par le soleil de l’Australie – y compris des wombats géants, des marsupiaux d’une tonne et des lézards de la taille d’un crocodile – s’est presque tous éteinte à peu près au même moment est un sujet de débat animé.

Pendant longtemps, un changement radical du climat a été considéré comme le principal coupable, mais des recherches plus récentes sur le mouvement des premiers humains à travers le continent suggèrent qu’ils sont à blâmer.

La plaine de Nullarbor – historiquement occupée par les peuples autochtones australiens – a un climat désertique, des températures diurnes en été proches de 50 degrés Celsius (122 Fahrenheit) et des nuits d’hiver qui peuvent chuter bien en dessous de zéro.

Les mammifères actuels comprennent le wombat au nez velu du sud, qui s’abrite du soleil chaud en s’enfouissant dans le sable, ainsi que les kangourous rouges et les dingos.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Wonderbox Coffret cadeau - Séjour en cabane perchée dans les arbres à proximité de Poitiers - Séjour & week-end
    Coffret cadeau Wonderbox - À quelques encablures de Poitiers, du Futuroscope, de la Vallée des Singes ou de la Planète des Crocodiles, vous trouverez sur place un parcours aventure, du tir à l'arc et de nombreuses randonnées. Entre-temps, reposez-vous à quelques mètres du sol dans une cabane perchée qui vous
  • Busco Baignoire compacte 170x70 sans hydromassage - Version 2 (comme dans l'image) -
    Baignoire compacte 170x70 sans hydromassage avec 2 panneau, cadre colonne de drainage Robinetterie en option LE BAIN N'EST PAS HYDROMASSAGE
  • Novellini Sense 3 170X75 encastré uniquement dans Shell - Bianco Morbido - SANS ROBINET
    Baignoire encastrée Sense 3 170x75 seulement Coquille avec chaise longue en fibre de verre blanche avec coussin pour repose-tête AVERTISSEMENT LA PHOTO PARLE DU PRODUIT AVEC CHASSIS ET PANNEAUX. La date n'est pas comprise dans le châssis et les panneaux Fabriqué en Italie - Garantie 2 ans