dans

Un coureur olympique interdit après un test positif aux stéroïdes, blâme le burrito de porc

Shelby Houlihan, la détentrice des records américains des 1 500 et 5 000 mètres, a publié sur les réseaux sociaux qu’elle avait été interdite pendant quatre ans à la suite d’un test positif pour ce qu’elle a conclu être un burrito de porc avarié.

L’annonce de Houlihan sur son compte Instagram lundi arrive quelques jours avant le début des essais olympiques d’athlétisme aux États-Unis à Eugene, dans l’Oregon, où les trois premiers de chaque épreuve gagnent une place pour les Jeux de Tokyo reportés. Elle a terminé 11e aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016 au 5 000 mètres.

Houlihan, 28 ans, a déclaré qu’elle avait reçu un e-mail de l’unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU) le 14 janvier, l’informant qu’un échantillon de dépistage de drogue avait renvoyé une découverte pour le stéroïde anabolisant nandrolone.

Elle a dit qu’elle avait appris depuis que l’AMA (Agence mondiale antidopage) comprenait depuis longtemps que manger du porc peut conduire à un faux positif pour la nandrolone, car certains types de porcs en produisent naturellement en grande quantité. La viande d’organe de porc (abats) a les niveaux les plus élevés de nandrolone.

Houlihan a dressé une liste de tous les aliments qu’elle a mangés avant un test du 15 décembre qui a produit le résultat analytique indésirable pour le stéroïde anabolisant.

« Nous avons conclu que l’explication la plus probable était un burrito acheté et consommé environ 10 heures avant ce test de dépistage de drogue dans un authentique food truck mexicain qui sert des abats de porc près de ma maison à Beaverton, Oregon », a écrit Houlihan. « J’ai informé l’AIU que je croyais que c’était la source. »

Un e-mail et un SMS ont été laissés à son agent.

Houlihan a ajouté que «bien que mes niveaux soient cohérents avec ceux des sujets des études qui ont été testés 10 heures après avoir mangé cette source et que les directives techniques de l’AMA exigent que le laboratoire en prenne en compte lors de l’analyse de la nandrolone, le laboratoire n’a jamais tenu compte de cette possibilité. Ils auraient pu signaler cela comme un résultat atypique et faire un suivi par d’autres tests. Les experts antidopage que j’ai contactés pour dire qu’ils auraient dû. J’ai tout fait pour prouver mon innocence.

Elle a dit qu’elle avait passé un polygraphe et qu’un échantillon de cheveux avait été analysé par des toxicologues.

« L’AMA a convenu que le test prouvait qu’il n’y avait pas d’accumulation de cette substance dans mon corps, ce qui aurait été le cas si je l’avais pris régulièrement », a écrit Houlihan. « Rien n’a fait bouger le laboratoire par rapport à sa décision instantanée initiale. Au lieu de cela, ils ont simplement conclu que j’étais un tricheur et qu’un stéroïde était ingéré par voie orale, mais pas régulièrement. Je crois que mon explication correspond beaucoup mieux aux faits – parce que c’est vrai. Je pense également qu’il a été rejeté sans procédure régulière appropriée. »

Houlihan a déclaré avoir été informée vendredi dernier que le Tribunal arbitral du sport « n’avait pas accepté mon explication de ce qui s’était passé et m’a par la suite interdit de pratiquer le sport pendant quatre ans ».

« Je me sens complètement dévasté, perdu, brisé, en colère, confus et trahi par le sport même que j’ai aimé et dans lequel je me suis investi juste pour voir à quel point j’étais bon », a écrit Houlihan.

Elle a établi le record américain du 1500 mètres en 3 minutes et 54,99 secondes aux championnats du monde à Doha, au Qatar, le 5 octobre 2019.

En juillet dernier, Houlihan a franchi la barre des 5 000 mètres américains avec un temps de 14:23,92 à Portland, Oregon.

« Je veux être très clair. Je n’ai jamais pris de substances améliorant la performance. Et cela inclut ce dont je suis accusé », a écrit Houlihan. «Je crois au sport et je pousse votre corps à la limite juste pour voir où se trouve la limite. Tricher ne m’intéresse pas. Je ne fais pas ça pour les distinctions, l’argent ou pour que les gens connaissent mon nom. Je fais ça parce que j’aime ça. Je m’amuse tellement à le faire et c’est toujours la meilleure partie de ma journée.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂