dans

TikTok dit que l’administration Trump les a oubliés: ils ne savent pas s’il faut ou non conclure l’accord avec Oracle

Ce 12 novembre expire le délai accordé par le gouvernement américain à ByteDance pour vendre une partie de son TikTok à une société américaine. L’opération a fait la une des journaux il y a des semaines avec d’intenses négociations pour parvenir à un accord à temps. Maintenant que la date limite vient de TikTok, ils disent ne pas savoir quoi faire, l’administration Trump a cessé de leur répondre.


Selon TikTok, ont déposé une requête auprès de la Cour d’appel des États-Unis pour demander une révision de l’affaire. Le Comité des investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS) est chargé de gérer la vente d’une partie de TikTok, mais ils disent de ByteDance qu’ils n’ont pas reçu de nouvelles depuis des semaines. Pour aggraver les choses, le CFIUS n’a pas indiqué ce qui se passerait si le réseau social ne passait pas aux mains des États-Unis après la date limite.

La requête devant la Cour d’appel des États-Unis est pour demander une protection judiciaire. Ils indiquent qu’avec cela, ils peuvent défendre leurs droits et les droits de plus de 1 500 employés qu’ils ont actuellement aux États-Unis.

De la pression et des menaces au silence total

Pour l’ancien gouvernement des États-Unis l’application TikTok représentait une menace pour la sécurité de l’État et de ses citoyens. Cela était dû au fait qu’il s’agissait d’une entreprise chinoise basée sur le territoire chinois, ce qui, selon les États-Unis, implique que le gouvernement chinois a accès aux données des utilisateurs. C’est pourquoi ils ont donné l’ordre de vendre TikTok (au moins la part des utilisateurs américains) à une société dont le siège et les serveurs sont aux États-Unis.

A lire :  Facebook a bloqué indéfiniment le compte de Trump

TIC Tac

Ce n’était pas un processus facile pour aucune des parties impliquées et même la Chine s’est impliquée. Les dernières nouvelles concernant l’affaire TikTok contre USA étaient que ByteDance avait conclu un accord avec Oracle et Walmart pour la vente, après l’échec de l’opération par Microsoft. L’accord a eu l’approbation de l’administration Trump, bien qu’il n’ait jamais été fermé.

Les dernières semaines de l’administration Trump ont été particulièrement chargées. D’une part, le cas positif du COVID-19 par Donald Trump et ses amis les plus proches, d’autre part les élections américaines qui se sont terminées ces jours-ci. Selon CNBC, le nouveau président des États-Unis, Joe Biden et son administration n’ont pas encore pris position sur TikTok. Dans les prochaines heures, à l’expiration du délai, nous verrons ce qui se passe avec l’application et le fonctionnement du réseau social aux États-Unis.

Via | CNBC

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Rolléco Brancard pour diable Ne peut être vendu sans l'achat simultané d'un diable compatible
    Le brancard pour diable escalier est un accessoire très utile. Il permet, à une deuxième personne, de soulever le diable en même temps que l'opérateur principal. Le passage des accès difficiles ou le transport de matériel lourd devient un jeu d'enfant !
  • Oemine P.S.O Lait Hydratant Corporel à l'Urée 200ml
    Le Lait Hydratant Corporel Oemine PSO est formulé à base d'actifs végétaux pour les peaux sèches et squameuses. L'huile de Carthage, le karité et l'urée réparent la peau tandis que l'huile essentielle de cade l'apaise et la calme. Compatible avec la lécithine marine. Non testé sur les animaux. Sans ingrédient
  • Kiehl's kiehls Tonique à l’'extrait de calendula et aux herbes -
    Enrichie d'extraits de calendula, cette formule sans alcool apaise et rafraîchit la peau. Corrige les imperfections tout en rétablissant l'équilibre hydrique naturel de la peau. - Pour un nettoyage doux et apaisant des peaux normales à grasses. - Ne contient pas d'alcool ni de substances synthétiques