dans

The Stand: Showrunner décompose la fin de la mini-série

Après des années d’anticipation et d’attente pour l’une des adaptations les plus ambitieuses de l’un des romans les plus complets de l’écrivain d’horreur et fantastique Stephen King, le service de streaming CBS All Access a enfin publié le dernier chapitre de « Le stand».

« Le cercle se ferme»Est un épisode écrit par King lui-même qui offre à ses fans une sorte d’épilogue à l’histoire principale, que jusqu’à aujourd’hui l’auteur ne pouvait pas ajouter aux rééditions de son roman colossal, qui au fil des années a connu quelques corrections.

Vous pourriez aussi être intéressé par: The Boys: La saison 3 commencera le tournage cette semaine

roi parvient à livrer une conclusion qui semble proche des téléspectateurs familiers avec le roman, mais pour ceux qui n’ont pas encore eu la chance de le lire, cela laisse un sentiment de « quelle est la prochaine étape? » pour certains des personnages centraux de l’histoire.

Face à cette confusion, le showrunner et producteur exécutif Benjamin Cavell effectuerait une ventilation complète de cette nouvelle fin de l’histoire. L’épisode comprend Fran Oui Stu abandonner Rocher de retourner à l’est en raison d’une combinaison de nostalgie pour son ancienne maison et d’inquiétude quant à la façon dont tout commence à « revenir à la normale » en Rocher.

Bien que ce soit le moment où le roman se termine, l’épisode comporterait des éléments supplémentaires, tels qu’une confrontation entre Fran Oui Randall Flagg et une rencontre avec l’esprit de Mère Abagail dans une démonstration à travers une jeune femme.

D’accord avec Cavell dans une récente interview avec Vanity Fair, cette manifestation serait aussi réelle que la même Flagg, qui après sa défaite ne se souvient pas bien de tout ce qui s’est passé, bien qu’il conserve toujours ses pouvoirs. « Et il a clairement encore de l’ambition, et il continuera à être l’opportuniste que nous l’avons vu être. »

Vous pourriez aussi être intéressé par: Wandavision: La signification de la publicité « Yo-Magic »

Randall Flagg a été un méchant récurrent dans les romans de Roi, surtout dans ceux qui entretiennent un lien avec sa saga « La tour sombre». D’accord avec Cavell, roi serait ennuyé d’avoir ramené Flagg de manière modifiée, mais il n’a jamais réussi à le faire avec Mère Abagail, car il considère que les deux personnages font « partie de la même pièce ».

«Il a trouvé ce que je pense être une façon cool, intéressante et différente de le faire. Je pense que l’idée que ces forces continuent dans le monde, qu’il n’y a pas de fin, c’est la roue qui continue de tourner », conclut le producteur.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂