dans

The Little Things Review: Denzel Washington élève le drame de la criminalité à combustion lente sur HBO Max

Denzel Washington dirige un casting d’étoiles dans Les petites choses; un drame policier à combustion lente, lourd sur le développement du personnage, mais qui a du mal à être divertissant. Le scénario du tueur en série devient brouillé par des sous-intrigues secondaires. Le mystère au cœur du film est dépassé par une exposition complexe de personnages. Le résultat est un ensemble bien joué dans un récit lent. Les petites choses devait être plus concis. Les performances sont bonnes, mais le rythme laborieux perd de la vigueur.

Les petites choses se déroule en 1990 dans le sud de la Californie. Un tueur en série s’attaque aux jeunes femmes. Adjoint Joe ‘Deke’ Deacon (Denzel Washington) arrive de Bakersfield pour récupérer des preuves dans son ancien quartier de Los Angeles. Il est accueilli avec affection par ses anciens collègues, mais ne reçoit pas un accueil chaleureux de la part du capitaine (Terry Kinney). Il veut que Deke reprenne la route le plus tôt possible. Le détective Jim Baxter (Rami Malek), un jeune hotshot responsable de l’enquête du LAPD sur les femmes assassinées, s’intéresse beaucoup à la présence de Deke.

Baxter invite Deke à l’accompagner lorsqu’une autre victime est trouvée. Il est très impressionné par l’ancien officier, mais ne comprend pas pourquoi le capitaine se méfie autant de Deke. Alors que les indices indiquent un étrange suspect (Jared Leto), l’obsession de Deke pour les meurtres effroyables prend également au piège Baxter. Deke est hanté par son passé et un tueur qui doit être arrêté. Leur quête de justice commence à brouiller les lignes éthiques.

A lire :  Les films Disney seront toujours diffusés dans les cinémas malgré le passage au streaming

Les petites choses prend le temps d’être délibératif. La recherche du tueur n’est qu’un morceau d’une intrigue extrêmement détaillée. L’histoire de Deke, ses vraies motivations, sont tout aussi importantes pour la progression du film. Cette dualité est fascinante pour l’arc du personnage principal, mais préjudiciable au rythme général. Les petites choses ralentit considérablement alors qu’il devrait pousser vers l’avant. Les moments tendus sont trop souvent dégonflés. Il est difficile de remonter dans le train une fois que vous avez sauté. Cela est particulièrement évident dans deux scènes charnières entre les enquêteurs et Jared Leto.

Scénariste / réalisateur John Lee Hancock (Le côté aveugle, Les bandits) donne à sa formidable salle de casting pour habiter complètement leurs personnages. Denzel Washington commande l’écran avec sa présence titanesque. Il est formidable comme d’habitude, brisé et chargé de culpabilité après une vie de chasse au mal. Rami Malek tient bon, tout comme Jared Leto. Qui a l’air assez gras pour faire frire du poulet sur son front. Le trio d’acteurs oscarisé tient sa part du marché. Hancock avait juste besoin de mesurer leurs performances, du point de vue du montage, à la trajectoire de l’histoire. C’est généralement le cas lorsque vous jouez bien dans une intrigue qui traîne. Cette version de streaming de HBO Max nécessitait une modification plus stricte pour réduire les accalmies et se concentrer sur les parties les plus dynamiques du script.

L’acte final du film suscitera certainement des discussions. Les petites choses prend une tournure inattendue que j’ai trouvée complètement irréaliste, mais je comprends le point que John Lee Hancock essaie de faire valoir. Il offre une conclusion intrigante qui peut laisser certains publics insatisfaits. Les petites choses est une production de Gran Via. Il sortira le 29 janvier simultanément dans les salles et en streaming sur HBO Max de Warner Bros.

A lire :  "Road to Heaven", la dernière série de Michael Landon

Sujets: Les petites choses, HBO Max

Les opinions et opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de 45secondes.fr.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • OPI Vernis Infinite Shine - A Little Guilt Under The Kilt - 15ML
    Collection automne SCOTLAND. Des couleurs inspirées de l'Ecosse pour habiller vos ongles cette automne. 12 coloris disponibles : A Little Guilt Under The Kilt Red Heads Ahead Suzi Needs A Loch-Smith Things I've seen in Aber-green Good Girls Gone Plaid Boys Be Thistle-ing at Me Rub-a-pub-pub Nessie Plays Hide
  • OPI Vernis à Ongles - A Little Guilt Under The Kilt - 15ML
    Collection automne SCOTLAND . Des couleurs inspirées de l'Ecosse pour habiller vos ongles cette automne. 10 coloris disponibles : A Little Guilt Under The Kilt Red Heads Ahead Things I've seen in Aber-green Good Girls Gone Plaid Boys Be Thistle-ing at Me Rub-a-pub-pub Grabs the Unicorn by the Horn Beat you by
  • OPI Vernis à Ongles - Things I've seen in Aber-green - 15ML
    Collection automne SCOTLAND . Des couleurs inspirées de l'Ecosse pour habiller vos ongles cette automne. 10 coloris disponibles: A Little Guilt Under The Kilt Red Heads Ahead Things I've seen in Aber-green Good Girls Gone Plaid Boys Be Thistle-ing at Me Rub-a-pub-pub Grabs the Unicorn by the Horn Beat you by