in

The Good Karma Hospital : Amrita Acharia dévoile la clé de la série

Le drame médical est venu s’installer il y a longtemps. Les fans de ce genre constitués à la fois dans l’industrie de la télévision et du streaming, pourront répertorier d’innombrables émissions de ce style dans leur liste dans lesquelles ils ne peuvent évidemment pas manquer Urgences aux urgences Oui L’anatomie de Grey. L’hôpital Good KarmaProtagonisée par amanda redman Oui Amrita Acharya, est un autre des incontournables, bien que son intrigue narrative diffère grandement de ses « concurrents ».

la série de Télé de gland nous présente une histoire qui ne concerne pas seulement les conflits qui surviennent au sein d’une clinique ou d’un centre médical, au contraire, elle donne à tous les personnages la possibilité de dévoiler chacun de leurs secrets, insécurités et désirs. Il montre un visage plus humain et avec lequel le spectateur peut se sentir identifié. D’autre part, étant situé en Inde, le spectacle de Dan Sefton Il est permis de réfléchir sur le manque de ressources économiques et sanitaires, entre autres problèmes sociaux.

De même, et comme si cela ne suffisait pas, il a une grande distribution d’acteurs, parmi lesquels Amrita Acharya, qui joue le Dr Ruby Walker. La jeune Britannique débarque en Inde après une grave déception amoureuse et avec l’intention de changer complètement de vie. Et il réussit, seulement au début ce ne sera pas facile. Est-ce que ce qu’il avait en tête est bien différent de la réalité, à commencer par le personnage de sa patronne, le Dr Lydia Fonseca, incarné par Redman.

Cependant, nous sommes déjà dans le saison 4 et il reste peu de l’ancien Ruby. Transformée en une femme beaucoup plus indépendante et forte, elle doit encore se remettre de la fuite de son amour Gabriel, mais comme elle l’a déjà montré, elle est capable d’y faire face. Dans cet entretien exclusif avec spoilersAmrita Acharia nous a parlé des plus grands défis de son personnage dans le nouvel épisode.

Qui est Amrita Acharia ?

si tu voyais Le Trône de Fersûr que tu sais Amrita Acharya. Dans la prestigieuse série HBOjoué à Irri dans les deux premières saisons, mais sa carrière d’actrice a commencé un peu plus tôt. Née en 1987 à Katmandou d’un père népalais et d’une mère ukrainienne, elle a vécu entre Népal, Ukraine, Norvège et Angleterre. Il a déménagé dans ce dernier pays à l’âge de 20 ans pour étudier le théâtre et c’est en 2010 qu’il a commencé à travailler professionnellement dans le cinéma et la télévision.

Après sa participation à Le Trône de Fersérie comme Frikjent Oui nain rouge et enfin en 2017 l’opportunité de jouer dans L’hôpital Good Karma en tant que Dr Ruby, sans aucun doute, l’un des meilleurs rôles de sa filmographie à ce jour.

Entretien exclusif avec Amrita Acharia

Spoiler alert : Je voulais commencer par vous demander ceci… parce que vous avez joué Ruby pendant de nombreuses années et après si longtemps, comment vous sentez-vous en tant qu’actrice avec ce personnage ? Pensez-vous que vous le comprenez mieux?

Amrita Acaria : Il peut être plus conformable. La chose importante à propos de la nouvelle saison est que je pense que nous la voyons avec un tempérament différent de celui d’habitude. Elle fait face à certaines émotions, elle n’est donc pas aussi positive que nous la connaissons. Cela peut être plus facile, mais en tant qu’acteur, vous êtes toujours à la recherche de quelque chose de nouveau pour votre personnage ou d’un nouveau voyage. Je pense que c’est bien, je le fais avec tous mes personnages. Et dans cette saison il y a beaucoup de ça, de transformation.

S : Vous en parliez un peu. Nous sommes dans la saison 4, mais ce fut un long voyage pour Ruby. Tout d’abord, il a dû s’adapter à ce nouveau lieu et aux ordres du Dr Lydia. Alors, quels sont ses défis dans les nouveaux épisodes ?

A.A : Je pense que dans ces nouveaux épisodes, il traite de tout ce qui s’est passé dans les épisodes précédents, et c’est quelque chose qu’il ne peut pas encore affronter, donc, ça revient en quelque sorte… c’est un peu destructeur. Je pense qu’il y a des nouvelles difficiles, les unes après les autres… et elle s’en occupe. À un moment donné, je pense qu’elle doit se demander ce qu’elle veut, à quoi cela ressemble pour elle et le fait qu’elle doit aussi prendre des décisions pas si faciles concernant l’amour, la famille et le travail. Voilà donc plus ou moins son parcours dans cette saison 4.

S : Et je veux vous poser des questions sur le cœur de Ruby, est-il possible qu’elle trouve l’amour dans ces nouveaux épisodes, dans cette nouvelle saison ?

A.A : C’est possible, oui… il y a beaucoup de nouveaux personnages. Je pense que la chose importante à propos de Ruby est que l’amour de soi est toujours là, donc c’est ce qu’elle veut honnêtement. Mais je ne veux pas trop spoiler.

S : Je voulais aussi te poser des questions sur… parce que dans le premier épisode de la saison 4, Ruby doit soigner une fille atteinte de Nipavirus, mais d’autres maladies sont déjà apparues dans la série, as-tu reçu des instructions de professionnels pour les montrer à l’écran ? ?

A.A : Oui, si nous avions des questions, nous pouvions toujours les poser. Aussi, il faut dire que Dan, le créateur de la série, est médecin. Mais il y avait toujours une infirmière dans l’équipe, donc si nous avions des questions sur la façon de manipuler les dispositifs médicaux, ou ce qu’il fallait dire au patient, ou tout vérifier pour les répétitions… en fait, s’il y avait une scène d’opération , il a été répété avec des prothèses. Nous avons un grand créateur de prothèses, David Jones et son équipe. Ainsi, nous pourrions comprendre comment gérer certaines choses comme un saignement ou comment faire semblant de couper quelque chose, toutes ces sortes de choses. Le but était de le rendre aussi réel que possible, plus humain.

S : En plus de la relation entre Gabriel et Ruby, un autre lien important pour elle est celui avec le Docteur Lydia. Comment se déroule cette saison ?

AA : Ouais, je pense que Ruby a un peu plus souffert de Lydia dans les premiers épisodes. Maintenant, elle est dans un autre poste, elle est devenue plus indépendante. Je pense donc que l’important dans cette relation, malgré les désaccords qu’ils ont, c’est que Lydia est toujours là pour elle. Il est comme son étoile filante, à un moment donné, il est toujours là pour la soutenir, même s’il ne l’admet pas.

S : Il existe de nombreuses séries médicales, alors quelle est selon vous la clé de The Good Karma Hospital ? Peut-être que pour moi c’était apprendre à connaître l’Inde, que je ne connaissais pas trop, mais pour vous ?

A. A : La clé pour moi, ce sont les personnages, sans aucun doute, je pense que c’est ça. Oui, c’est un drame sur tout ce qui se passe dans un hôpital, mais la réalité est qu’il s’agit de l’histoire des personnages qui s’y trouvent. De plus, il y a au moins une ou deux histoires qui ne se terminent pas à la fin de l’épisode, elles continuent tout au long de la série. Chaque personne a un impact sur les médecins, donc il n’y a pas que les médecins qui soignent les patients, je pense aussi que cela a un impact sur le public. Vous pouvez vous identifier… Je veux dire, ce sont tous des êtres humains et vous pouvez facilement vous identifier à eux. Autrement dit, ce n’est pas seulement ce qui se passe avec un mal de tête ou tout autre type de problème, mais ce qui se passe dans la vie. Et qu’il est situé en Inde, en particulier si vous ne vivez pas là-bas, vous pouvez voir certains des problèmes auxquels vous ne faites pas face quotidiennement en Angleterre, les problèmes sociaux, les problèmes économiques ou autre. Je pense donc que dans ce sens, c’est assez pédagogique et permet un débat, ce qui est très important.

nouveaux épisodes de L’hôpital du Bon Karma 4 est déjà disponible en Télé de gland.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂