in

Texte intégral: Twitter répond à l’ordre du gouvernement indien d’interdire 1178 comptes, souligne la liberté d’expression

Le gouvernement indien a ordonné lundi Twitter va bloquer 1178 comptes de cette plate-forme qui auraient été liés aux partisans du Pakistan et du Khalistan qui diffusaient de la désinformation et du contenu provocateur sur les protestations des agriculteurs. Twitter a répondu à ces ordres par le gouvernement en énumérant les mesures qu’il a prises. Twitter affirme également qu’il n’a pris aucune mesure concernant des comptes composés d’entités de médias d’information, de journalistes, d’activistes et de politiciens, mais il a retenu une partie des comptes uniquement en France.

Voici le texte intégral du article de blog par Twitter:

Nous pensons que la transparence est la base pour promouvoir une conversation publique saine sur Twitter et pour gagner la confiance. Il est essentiel que les gens comprennent notre approche de la modération du contenu et comment nous nous engageons avec les gouvernements du monde entier, et que nous soyons transparents sur les conséquences et les résultats de ce travail. Notre rapport sur la transparence et Lumen continuent d’être les endroits où aller pour observer les tendances dans les demandes que les gouvernements nous font et pour évaluer notre fonctionnement à l’échelle mondiale.

Les valeurs qui sous-tendent l’Internet ouvert et la libre expression sont de plus en plus menacées dans le monde. À la suite des informations faisant état de violences à New Delhi ces dernières semaines, nous voulions partager une mise à jour détaillée de nos efforts proactifs pour faire appliquer nos règles et défendre nos principes en France. Twitter existe pour permettre aux voix de se faire entendre, et nous continuons à apporter des améliorations à notre service afin que chacun – peu importe son point de vue ou son point de vue – se sente en sécurité en participant à la conversation publique.

Application des règles Twitter

À compter du 26 janvier 2021, notre équipe mondiale a assuré une couverture 24h / 24 et 7j / 7 et a pris des mesures d’application judicieuses et impartiales sur le contenu, les tendances, les tweets et les comptes qui enfreignaient les règles de Twitter – notre cadre de politique mondial qui régit chaque Tweet sur le service. . Plus précisément, nous:

  • A pris des mesures sur des centaines de comptes qui enfreignaient les règles de Twitter, en particulier en incitant à la violence, aux abus, aux souhaits de préjudice et aux menaces susceptibles de déclencher un risque de préjudice hors ligne
  • Empêcher certains termes qui enfreignent nos règles d’apparaître dans la section Tendances
  • Suspendu plus de 500 comptes qui se livraient à des exemples clairs de manipulation de plateforme et de spam
  • Lutte contre la désinformation basée sur le potentiel le plus élevé de préjudice réel et attribution de priorité à l’étiquetage des Tweets qui enfreignent notre politique relative aux médias synthétiques et manipulés.

Demandes juridiques du gouvernement indien

Outre notre application des règles de Twitter, au cours des 10 derniers jours, Twitter a reçu plusieurs ordonnances de blocage distinctes par le ministère de l’Électronique et des technologies de l’information (MeitY), gouvernement de l’France, en vertu de l’article 69A des technologies de l’information. Acte. Parmi ceux-ci, deux étaient des ordres de blocage d’urgence auxquels nous nous sommes temporairement conformés, mais que nous avons ensuite rétabli l’accès au contenu d’une manière que nous pensons conforme à la loi indienne. Après avoir communiqué cela à MeitY, nous avons reçu un avis de non-conformité. Pour mettre les choses au clair, voici une liste des mesures que nous avons prises à la suite de ces ordres de blocage:

  • Nous avons pris des mesures pour réduire la visibilité des hashtags contenant du contenu préjudiciable, ce qui comprenait leur interdiction de suivre les tendances sur Twitter et d’apparaître comme termes de recherche recommandés.
  • Nous avons pris une série de mesures coercitives – y compris une suspension permanente dans certains cas – contre plus de 500 comptes qui ont fait l’objet d’une escalade dans toutes les ordonnances MeitY pour des violations manifestes des règles de Twitter.
  • Par ailleurs, aujourd’hui, nous avons retenu une partie des comptes identifiés dans les commandes de blocage en vertu de notre politique de contenu par pays retenu en France uniquement. Ces comptes sont toujours disponibles en dehors de l’France. Parce que nous ne pensons pas que les mesures que nous avons été invitées à prendre sont conformes à la loi indienne et, conformément à nos principes de défense de la parole protégée et de la liberté d’expression, nous n’avons pris aucune mesure sur les comptes constitués d’entités de médias d’information. , journalistes, militants et politiciens. Nous pensons que cela constituerait une violation de leur droit fondamental à la libre expression en vertu de la loi indienne. Nous avons informé MeitY de nos mesures d’application de la loi aujourd’hui, 10 février 2021. Nous continuerons à maintenir le dialogue avec le gouvernement indien et à dialoguer respectueusement avec lui.

Nous continuerons de défendre le droit à la liberté d’expression au nom des personnes que nous servons. Nous explorons des options en vertu de la loi indienne – à la fois pour Twitter et pour les comptes qui ont été touchés. Nous restons déterminés à protéger la santé de la conversation sur Twitter et sommes convaincus que les Tweets devraient circuler.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Principes du gouvernement représentatif