dans

SpaceX lance un satellite GPS avancé pour l’US Space Force et lance une fusée en mer

CAP CANAVERAL, Floride — EspaceX a lancé avec succès un satellite GPS avancé pour l’US Space Force jeudi 17 juin, marquant le 19e lancement de l’année ici sur la Space Coast.

L’un des deux étages de l’entreprise Faucon 9 des fusées ont décollé du Space Launch Complex 40 à la base aérienne de Cap Canaveral ici à 12h09 HNE (1409 GMT), transportant le satellite de navigation GPS III SV05 être en orbite. Neuf minutes plus tard, le premier étage de la fusée a atterri sur le pont de « Just Read the Instructions », l’un des deux drones de SpaceX.

« Quelle belle vue sur l’atterrissage du premier étage », a déclaré Youmei Zhou, un ingénieur en propulsion de SpaceX, lors du commentaire de lancement en direct de la société.

La mission satellite GPS III SV05 est la deuxième à être lancée ce mois-ci pour SpaceX, après le lancement d’un satellite à large bande pour Sirius XM le 6 juin.

En rapport: Le réseau satellite américain GPS expliqué

Image 1 sur 5

Une fusée SpaceX Falcon 9 transportant le satellite GPS III SV05 pour l'US Space Force est lancée depuis le Space Launch Complex 40 de la station spatiale Cape Canaveral en Floride le 17 juin 2021.

Une fusée SpaceX Falcon 9 transportant le satellite GPS III SV05 pour l’US Space Force est lancée depuis le Space Launch Complex 40 de la station spatiale Cape Canaveral en Floride le 17 juin 2021. (Crédit image: SpaceX)
Image 2 sur 5

Une fusée SpaceX Falcon 9 transportant le satellite GPS III SV05 pour l'US Space Force est lancée depuis le Space Launch Complex 40 de la station spatiale Cape Canaveral en Floride le 17 juin 2021.

Une fusée SpaceX Falcon 9 transportant le satellite GPS III SV05 pour l’US Space Force est lancée depuis le Space Launch Complex 40 de la station spatiale Cape Canaveral en Floride le 17 juin 2021. (Crédit image: SpaceX)
Image 3 sur 5

Une fusée SpaceX Falcon 9 transportant le satellite GPS III SV05 pour l'US Space Force est lancée depuis le Space Launch Complex 40 de la station spatiale Cape Canaveral en Floride le 17 juin 2021.

Une vue de la rampe de lancement du complexe de lancement spatial 40 à la station spatiale de Cap Canaveral depuis la fusée Falcon 9 quelques secondes après le décollage. (Crédit image: SpaceX)
Image 4 sur 5

Une fusée SpaceX Falcon 9 transportant le satellite GPS III SV05 pour l'US Space Force est lancée depuis le Space Launch Complex 40 de la station spatiale Cape Canaveral en Floride le 17 juin 2021.

La fusée Falcon 9 de SpaceX est enveloppée dans un nuage de pression alors qu’elle devient supersonique lors du lancement du GPS III SV05 dans cette vue. (Crédit image: SpaceX)
Image 5 sur 5

Une fusée SpaceX Falcon 9 transportant le satellite GPS III SV05 pour l'US Space Force est lancée depuis le Space Launch Complex 40 de la station spatiale Cape Canaveral en Floride le 17 juin 2021.

Une vue imprenable sur la Terre bleue depuis la fusée Falcon 9 de SpaceX lors du lancement du GPS III SVO5 pour l’US Space Force. (Crédit image: SpaceX)

Ce n’était rien d’autre qu’un ciel bleu au-dessus de la rampe de lancement, et les spectateurs ont eu droit à une vue magnifique alors que la fusée montait en orbite.

Le vol d’aujourd’hui marque la quatrième livraison de satellite GPS par SpaceX pour l’armée américaine. Trois précédentes missions GPS III avancées également lancé sur des fusées Falcon 9, dont deux missions l’année dernière. Un autre des satellites lancés en août 2019 sur la United Launch Alliance dernier vol de la fusée Delta IV Medium.

« Si vous avez déjà utilisé le service de cartographie de votre téléphone ou récupéré un emplacement via une chute d’épingle, vous avez utilisé un satellite dans ce système », a déclaré Zhou.

L’armée américaine prévoit de lancer un total de 10 mises à niveau satellites GPS, dans le cadre d’un effort visant à remplacer les membres vieillissants de sa constellation actuelle. SpaceX a également obtenu un contrat pour lancer la prochaine mission GPS III, qui est prévue pour l’année prochaine.

Construit par Lockheed Martin dans le Colorado, le satellite GPS III-SV05, du nom de Neil Armstrong, est le cinquième membre d’une génération améliorée d’engins spatiaux de navigation GPS conçus pour diffuser des signaux de plus haute puissance, plus résistants au brouillage et dotés de fréquences de diffusion supplémentaires pour faire le réseau GPS est plus compatible avec d’autres constellations similaires, ont déclaré des représentants de Lockheed.

En rapport: Lancez les photos ! La fusée SpaceX Falcon 9 s’envole avec le premier satellite de navigation GPS III

La fureur du faucon

Un propulseur de fusée SpaceX Falcon 9 se dresse au sommet du drone Just Read The Instructions dans l’océan Atlantique à la suite du lancement réussi d’un nouveau satellite GPS III SV05 pour l’US Space Force le 17 juin 2021. (Crédit image: SpaceX)

Le Falcon 9 de 227 pieds de haut (70 mètres) est la fusée de pointe de SpaceX et possède plus de 1,5 million de livres de poussée au décollage. La mission d’aujourd’hui comportait une première pour la Force spatiale : faire voler une charge utile sur une fusée usagée.

L’année dernière, l’agence a donné à SpaceX le feu vert pour faire voler ses charges utiles sur des fusées rénovées. Cette décision fait suite à une autre annonce récente permettant à SpaceX de récupérer le premier étage de la fusée lors de missions de sécurité nationale – ce qui n’était pas autorisé auparavant.

Les deux prochaines missions GPS, qui devraient déjà voler sur des fusées SpaceX l’année prochaine, seront désormais lancées au sommet de fusées rénovées.

Tout cela est une excellente nouvelle pour SpaceX, car la société s’est fortement appuyée sur sa flotte de fusées vétérans, de nombreux premiers étages de Falcon 9 ayant chacun effectué cinq vols ou plus.

Sur 19 missions jusqu’à présent cette année, une seule a présenté un tout nouveau Falcon 9; les autres étaient sur des boosters éprouvés en vol.

C’est également une excellente nouvelle pour la Force spatiale et les contribuables, car voler sur des fusées réutilisées se traduit par une économie de près de 53 millions de dollars sur les deux vols (GPS III-SV05 et GPS III-SV06), ont déclaré des responsables de la Force spatiale.

Honorer le passé

L’armée a donné des surnoms à chacun des satellites GPS améliorés, les nommant d’après des explorateurs célèbres. Le satellite qui a été lancé aujourd’hui a reçu le surnom « Neil Armstrong » après l’astronaute de la NASA qui est entré dans l’histoire en tant que première personne à avoir mis le pied sur la lune.

Les satellites précédents ont été nommés « Vespucci » et « Magellan » en l’honneur des explorateurs Amerigo Vespucci et Ferdinand Magellan. Le plus récent qui a été lancé en novembre a été nommé « Sacagewea » d’après le guide qui a dirigé Lewis et Clark lors de leur célèbre expédition dans les années 1800.

Aucun des noms n’est officiel, juste des surnoms donnés aux satellites dans le cadre d’une tradition de vol spatial consistant à nommer les engins spatiaux ainsi qu’un moyen d’honorer les grands explorateurs du passé.

Les responsables de la Force spatiale disent que d’autres satellites à venir porteront le nom d’icônes spatiales comme Amelia Earhart, Sally Ride et Katherine Johnson.

Le satellite de navigation GPS III SV05 construit par Lockheed Martin est vu lors des travaux d’encapsulation du carénage pour préparer son lancement sur une fusée SpaceX Falcon 9 le 17 juin 2021 depuis la station de la force spatiale de Cap Canaveral en Floride. (Crédit image : Lockheed Martin)

Jalons de vol

La mission d’aujourd’hui marque la 122e fusée Falcon 9 à voler et la 19e mission de 2021 pour SpaceX. Il s’agit également de la 89e récupération de rappel réussie. Le vaisseau drone de SpaceX « Just Read the Instructions » était positionné dans l’océan Atlantique, en attendant la tentative de récupération.

L’autre drone de la société, « Bien sûr, je t’aime toujours », est en route vers la côte ouest. L’énorme navire a quitté Port Canaveral la semaine dernière, se lançant dans un voyage à travers le canal de Panama. Il finira par accoster dans le port de Los Angeles et commencera les opérations de récupération de la côte ouest pour SpaceX.

Un troisième drone, « A Shortfall of Gravitas », est presque terminé et se dirigera vers Port Canaveral pour aider à suivre le taux de lancement et de récupération rapide de SpaceX.

Le booster B1062 était la vedette du spectacle aujourd’hui, et c’est le premier booster Falcon 9 à transporter deux satellites GPS différents en orbite. Il s’agit également du premier Falcon 9 utilisé pour projeter l’un de ces satellites de positionnement global avancés.

Récupération de carénage

Le cône de nez de la fusée (ou carénage de la charge utile) est la coque de protection abritant la charge utile. Il se déploie une fois que la fusée atteint une certaine altitude. Historiquement, le matériel a été jeté de côté, pour ne plus jamais être utilisé.

Avec chaque moitié de carénage Falcon 9 d’une valeur estimée à 3 millions de dollars, SpaceX s’est efforcé de les récupérer et de les faire voler à nouveau ces dernières années dans le cadre de ses efforts de réutilisation. Les carénages utilisent des parachutes pour ralentir leur descente afin qu’ils puissent être récupérés dans l’océan.

SpaceX s’est promené autour des bateaux de récupération et a même embauché une aide temporaire afin de récupérer ces carénages dans l’océan. Le navire de récupération de carénage pour le lancement d’aujourd’hui fait ses débuts ici en Floride. Le bateau noir et orange, nommé Hos Briarwood, hissera les carénages hors de l’eau avec sa grue embarquée. S’ils sont en bonne forme, ils pourraient bientôt reprendre l’avion.

SpaceX a une autre mission à venir ce mois-ci, alors que la société poursuit son programme de covoiturage. La mission Transporter-2 devrait être lancée le 24 juin et lancera toute une série de satellites, similaires à ceux de la société. mission record de 143 satellites Transporter-1 en 2020.

Suivez Amy Thompson sur Twitter @astrogingersnap. Suivez-nous sur Twitter @Spacedotcom ou Facebook.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂