dans

Six mois après le premier cas d’Ebola enregistré, l’épidémie au Congo prend fin

Six Mois Après Le Premier Cas D'ebola Enregistré, L'épidémie Au

La République démocratique du Congo (RDC) a récemment déclaré la fin de la dernière épidémie d’Ebola dans le pays dans la province de l’Équateur dans le nord-ouest du pays. L’annonce intervient près de six mois depuis la premier cas a été détecté le 1er juin 2020, et la province n’a enregistré aucun nouveau cas depuis plus de 48 jours d’affilée.

le 11e épidémie à frapper la RDC depuis 1976, c’est également la deuxième épidémie dans la province en moins de deux ans. Pour la première fois depuis longtemps, tout le pays d’Afrique centrale a été libéré de la fièvre hémorragique mortelle. Selon un communiqué de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 119 cas confirmés, 11 cas probables, 55 décès et 75 personnes se sont rétablis.

  Six mois après le premier cas d'Ebola enregistré, l'épidémie au Congo prend fin

Une feuille de plastique sépare Guerrishon, 5 mois, de sa mère, Collette, qui est patiente dans un centre de traitement Ebola à Beni, dans la province du Nord-Kivu. Crédit d’image: UNICEF

Selon UNICEF, Ebola se transmet par des personnes ou des animaux malades ou décédés et provoque de la fièvre, des saignements, de la faiblesse et des douleurs abdominales. La maladie a un taux de mortalité entre 50 et 60 pour cent, mais peut atteindre 78 pour cent chez les enfants de moins de 5 ans.

« Je suis heureux de déclarer solennellement la fin de la 11e épidémie de virus Ebola dans la province de l’Équateur », a déclaré le ministre de la Santé Eteni Longondo aux journalistes.

Comme lors de la précédente épidémie dans l’est du pays, la large utilisation des vaccinations a contribué à enrayer la maladie, a déclaré l’OMS.

A lire :  Blueface a été contraint de louer sa maison sur Airbnb

L’OMS et ses partenaires ont traité et vacciné plus de 40 000 personnes à haut risque, à travers des forêts tropicales denses et des zones urbaines surpeuplées. Dans son déclaration, l’OMS a fait une référence particulière à une technologie de stockage des vaccins «à chaîne du froid» connue sous le nom d ‘«Arktek». Le «super thermos» en forme de cylindre peut stocker 500 doses de vaccin à -80 ° C pendant jusqu’à une semaine sans source d’alimentation externe. Selon un rapport du Nouveau scientifique, ce thermos répond également aux exigences de température froide du vaccin Merck Ebola et du nouveau vaccin COVID-19 de Pfizer.

«Vaincre l’un des agents pathogènes les plus dangereux au monde dans les communautés éloignées et difficiles d’accès montre ce qui est possible lorsque la science et la solidarité se réunissent», a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional de l’OMS pour l’Afrique dans un communiqué.

«La technologie utilisée pour maintenir le vaccin contre Ebola à des températures extrêmement froides sera utile lors de l’introduction d’un vaccin COVID-19 en Afrique. Lutter contre Ebola en parallèle avec le COVID-19 n’a pas été facile, mais une grande partie de l’expertise que nous avons acquise dans une maladie est transférable à une autre et souligne l’importance d’investir dans la préparation aux situations d’urgence et de renforcer les capacités locales.

Cependant, « il reste un risque élevé de résurgence », a déclaré le ministre.

«Bien que l’épidémie soit terminée, les enfants touchés par l’épidémie d’Ebola auront encore besoin d’une attention et de soins particuliers, alors que les communautés touchées commencent à reprendre une vie normale», a déclaré Edouard Beigbeder, Représentant de l’UNICEF en RDC.

A lire :  "Microsoft Flight Simulator" décolle également en VR et sur Steam

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

James Charles Fustige Le Commentaire "prédateur" De Trisha Paytas Sur

James Charles fustige le commentaire « prédateur » de Trisha Paytas sur l’amitié de Charli D’Amelio

Arrive En 2023. Bmw Produira Le Futur Countryman En Allemagne

Arrive en 2023. BMW produira le futur Countryman en Allemagne